Le cours de l’or est à des seuils historiquement élevés

  •   Le 20/05/2020 à 10h14
  •   DEHOUI Lionel

Le prix de l’or n’a pas connu un tel record depuis 2012. En effet, cette année, les aléas dus au coronavirus n’ont rien épargné sur leur passage. L’économie mondiale était quasiment à l’agonie. C’est une situation qui découlait du confinement observé dans la plupart des pays du monde. Toutefois, le déconfinement tout doucement amorcé a quelque peu relancé les choses. Même si l’économie mondiale peine encore à se relancer. Le secteur aurifère est de ce fait mis en cause également. L’impact de la crise sanitaire à semer des doutes dans tous les esprits. Les marchés financiers hésitent encore dans le redémarrage de leurs activités. La peur d’une seconde vague de la pandémie est bien présente.

Trader l’or maintenant !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le cours de l’or est à des seuils historiquement élevés

Quelques raisons justifiant la flambée du prix de l’or

Divers arguments peuvent expliquer la hausse des prix. Il s’agit entre autres de :

  • La demande : Hormis dans le monde financier, l’or est demandé dans les secteurs de la bijouterie et des technologies. Ce métal précieux connait donc une forte demande qui n’est pas près de baisser. Pour cela, l’impact sur son coût est évident.
  • La raréfaction : plus une matière première est rare, plus son prix est élevé. La raréfaction de l’or est donc un argument probant dans la hausse des prix.
  • L’exploitation : Il faut noter que l’exploitation aurifère a déjà extrait beaucoup d’or et selon les analystes du secteur, il ne reste que 50.000 tonnes à extraire de la terre, et ce, sur une période de 15 ans vu le rythme actuel des extractions.
  • L’engouement : l’or est considéré depuis toujours comme une valeur refuge de premier choix. Il est en effet un excellent objet d’investissement. Les banques et les particuliers investissent donc de plus en plus dans le secteur. Le métal précieux demeure une alternative sûre pour les investisseurs. Il restera donc en tête de liste dans les placements.

 

L’inquiétude autour de la hausse des prix de l’or

Cette année, l’or connait une forte hausse des prix. C’est une situation exceptionnelle qui n’a pas eu lieu depuis 8 ans. Ce 18 mai, le cours de l’once d’or (31,1 grammes) a augmenté de 1,2 % à environ 1.760 dollars. Ceci s’explique par le fait du fond de prudence des investisseurs concernant le redémarrage de l’économie. Selon Bloomberg, c’est aussi une prévision de la Réserve fédérale américaine sur une récession.

Cette flambée des prix n’annonce pas de bonnes nouvelles pour l’avenir. Étant une alternative de placement pour les investisseurs quand l’économie va mal, cette situation montre que les marchés financiers ne sont pas du tout au beau fixe. Et si cela continue, il y a lieu d’avoir de fortes inquiétudes.

 

Banque centrale américaine : avertissement et impact du COVID-19

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus a engendré une crise économique importante. Toutefois, la croissance pourrait reprendre assez vite même si le taux chômage bat des records et que la récession est profonde.

C’est une affirmation faite par le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell ce dimanche. Toujours selon ses propos, il évalue le pic du taux de chômage à 20 ou 25 %. C’est une estimation probable à venir. Le PIB américain au deuxième trimestre devrait facilement chuter dans les 20 ou les 30 %.

Les États-Unis auront été les pays ayant enregistré le plus de morts au cours de cette pandémie. En effet, près de 90.000 personnes y ont laissé leur vie, avec un nombre de contaminations énorme : près d’un million et demi. Ce sont des chiffres de l’Université Johns-Hopkins. De fait, l’économie américaine a très fortement régressé.