Le collège électoral valide définitivement l’élection de Joe Biden

  •   Le 17/12/2020 à 08h39
  •   DEHOUI Lionel

Ce lundi, le collège électoral a voté pour la victoire de Joe Bien à l’élection présidentielle américaine. Furieux du refus que continue de manifester le président sortant, Biden a dénoncé le comportement de celui-ci. Aussi, il invite les Américains à tourner la page.

Le collège électoral valide définitivement l’élection de Joe Biden

Les grands électeurs entérinent Biden

Ce lundi, les grands électeurs se sont réunis État par État pour confirmer l’élection de Joe Biden en tant que nouveau président des États-Unis. L’ancien vice-président de Barack Obama deviendra ainsi le 46e président des USA, à partir du 20 janvier 2021.

Si le vote des grands électeurs a toujours été perçu comme une formalité, la donne a changé depuis les dernières élections présidentielles. En effet, Donald Trump a donné une autre tournure à cette étape, après avoir refusé de consommer sa défaite.

Dénonçant les agissements de celui qu’il s’apprête à remplacer, Joe Biden a déclaré que le pays traverse une situation délicate qu’il n’avait jamais connu. Il indique qu’en se comportant ainsi, Donald Trump refuse non seulement de respecter l’État de droit, mais également d’honorer la constitution américaine.

Le nouveau président des États-Unis, dont la victoire est contestée par son concurrent, a également invité la population à tourner la page. Maintenant que l’intégrité des élections a été préservée, il appelle le peuple américain à se rassembler.

Aussi, Biden a ajouté que la démocratie règne dans le pays depuis très longtemps. Le peuple est donc très déterminé, et sait qu’aucun abus de pouvoir ou une pandémie ne peut remettre en cause cet équilibre.

 

Donald Trump renvoie son ministre de la Justice « à la maison »

Chacun des 50 États américains a déjà certifié les élections. Si Joe Biden demeure victorieux avec 81,28 millions de voix (51,3 %), le républicain sortant a vu sa défaite se confirmer avec 74,22 millions de voix, soit 46,8 %. Étant donné que le président des États-Unis d’Amérique est élu au suffrage universel, le collège électoral a également procédé à un vote ce lundi. Celui-ci a entériné Joe Biden comme le nouveau président entrant des USA.

Par ailleurs, après l’annonce de la décision dudit collège, une autre déclaration importante a été faite par Donald Trump. En effet, ce dernier a indiqué que son ministre de la Justice, Bill Barr, allait quitter la Maison-Blanche. Il lui reproche notamment de n’avoir pas fait d’effort pour dénoncer les fraudes électorales relevées par les républicains lors du scrutin.

Ainsi, sur Twitter, Donald Trump a écrit que « Bill partira juste avant Noël pour passer les fêtes en famille ». Il serait remplacé par le ministre de la Justice adjoint Jeff Rosen, de façon intérimaire. Aussi, le président sortant a tweeté pour louer les qualités de l’homme. Il estime que ce dernier est « une personne incroyable ».

 

Il est peut-être temps pour Donald Trump de reconnaître sa défaite

Depuis près d’un mois et demi, Donald Trump essaie de s’accrocher au fauteuil présidentiel, tout en refusant de reconnaître sa défaite. En effet, il dénonce des actes de fraude sans preuve et évoque « l’élection la plus truquée de l’histoire américaine ».

D’ailleurs, plusieurs de ses recours en justice ont été rejetés. Malgré les récents changements effectués au sein de la Cour suprême avec la nomination de trois juges, les choses ne tournent toujours pas en faveur de Donald Trump. Pour preuve, ladite Cour a facilement rejeté deux recours républicains la semaine écoulée, sans même chercher à comprendre le fond du dossier.