Le CAC 40 en panne au contact des 5000 malgré le rebond du $ à 1,189/E

  •   Le 31/08/2020 à 11h40
  •   DEHOUI Lionel

La Bourse de Paris a oscillé de façon étroite de part et d’autre du point d’équilibre que représentent les 5.015 points. Elle s’effrite à la marge en s’établissant en dessous de 0,2 % vers les 5.005 points. Rappelons qu’en début de matinée du vendredi, elle a eu à lâcher jusqu’à -0,7 % après la dégringolade de Tokyo causée par la démission de Shinzo Abe pour raison sanitaire. Elle a ensuite fait un gain de +0,3 % vers 5.030.

Le CAC 40 en panne au contact des 5000 malgré le rebond du $ à 1,189/E

Le CAC 40 et l’EuroStoxx 50

Alors que le monde économique assistait à l’avant-dernière séance du mois d’août, les acheteurs se montrent toujours bien présents. C’est bien ce qu’affichent les chiffres du CAC 40 à hauteur de +2,7 %, la semaine écoulée. C’est une performance qui est de nouveau en retrait par rapport au S&P500 ou au Nasdaq, deux indices du marché américain partis pour signer de nouveaux records.

Par contre, l’indice européen Euro-Stoxx50 est légèrement resté dans le rouge en dessous de 0,1 %. Il pourrait donc se retrouver très rapidement dans le vert. Pour en venir au secteur économique de la France, il faut noter que plusieurs données statistiques étaient attendues ce vendredi 28 août 2020. Parmi ces dernières, il y a le PIB.

 

PIB et dépenses de consommation

À l’issue du deuxième trimestre 2020, le PIB en volume de l’Hexagone a connu une chute de -13,8 % contre -5,9 % au premier trimestre de la même année. Ces chiffres sont néanmoins communiqués par l’Insee à travers les données CVS-CJO. L’Insee a ainsi confirmé son estimation initiale tout en se basant sur le contexte du confinement. Il faut remarquer que les dépenses de consommation des ménages sont en baisse de -11,5 %. Il en est de même pour la FBCF.

Cette dernière est en baisse de -14,9 % tandis que les dépenses de consommation des administrations publiques ont chuté de -10,3 %. En revanche, les prix à la consommation dans l’Hexagone augmenteraient annuellement de +0,2 % ce mois. Soit après la hausse de 0,8 % enregistrée en juillet. Ce sont là des données provisoirement communiquées par l’Insee en fin de mois.

Remarque : Soulignons que les résultats définitifs seront rendus publics dès le 15 septembre prochain. Toutefois, cette diminution de l’inflation serait la conséquence d’un recul des prix des produits manufacturés. Elle résulterait également d’un certain ralentissement des prix des produits alimentaires.

 

Valeurs et changes

Le Dollar a repris 0,6 % pour s’établir vers 1,1885. Il réalise ainsi l’essentiel de sa performance hebdo entre minuit et 16 h 30 ce vendredi. Il gagne 0,75 % comme performance hebdomadaire.

Du côté des valeurs de la dernière séance (de la semaine écoulée), les titres bancaires se sont illustrés en faisant des progrès compris entre +2,5 % et +3 %. BNP Paribas s’est installée en tête. Par ailleurs, le titre ADP chute à la suite de l’annonce d’un avis négatif de Deutsche Bank. Cette dernière a considéré le groupe français comme l’un des opérateurs aéroportuaires les moins exposés en Europe. Total a fait savoir que sa filiale SunPower a finalisé la création de deux sociétés indépendantes.