Lagarde lance un appel à l’UE pour réagir face à la chute drastique du PIB

  •   Le 20/06/2020 à 22h15
  •   DEHOUI Lionel

Depuis le début de la crise sanitaire occasionnée par le Covid-19, presque l’intégralité des économies mondiales se retrouve en difficulté. Le produit intérieur brut (PIB) de plusieurs pays a connu de considérables chutes. La France, l’Italie, le Royaume-Uni et d’autres pays européens peuvent être cités en exemple dans l’Union européenne. L’on se demande même quelle réponse idéale l’UE pourrait bien donner à cette crise afin de sauver ses pays membres. À en croire certaines sources diplomatiques au sein de l’UE, le bout du tunnel n’est plus très loin. Car la Banque centrale européenne (BCE) a lancé un appel aux responsables de l’Union ce vendredi. En effet, la présidente de la BCE, Christine Lagarde a informé les gouverneurs et les chefs d’Etats que leur économie connaissait une chute spectaculaire. Ensuite, elle les a exhortés à agir afin de faciliter la reprise.

Lagarde lance un appel à l’UE pour réagir face à la chute drastique du PIB
Droit image : MEDEF

La situation européenne aujourd’hui et future

Selon certaines sources, c’est à l’occasion d’une réunion entre les membres du Conseil européen que la présidente a fait ces déclarations. Ladite concertation s’est déroulée par visioconférence et les discussions ont été menées sur les moyens nécessaires pour favoriser le redémarrage économique post-pandémique. La présidente a notifié en premier la chute spectaculaire de l’économie de l’UE avant d’aborder les détails concernant le PIB de la zone euro. Pour elle, la situation est très alarmante.

En effet, Christine Lagarde a précisé que le produit intérieur brut de la zone euro tend progressivement vers une contraction de 13 % au deuxième trimestre. Puis, elle a enchaîné avec les prévisions de la Banque centrale européenne déjà communiquées plutôt. La BCE prévoit en effet une chute de 8,7 % sur l’intégralité de l’année 2020 suivie d’un rebond de 5,2 % l’année suivante, soit en 2021. Cependant, la présidente a également donné quelques explications sur le chômage.

 

Le taux de chômage et l’exhortation de la présidente

Le Conseil européen n’a pas pu s’abstenir d’évoquer le sujet du chômage, car le coronavirus et le taux de chômage ne sont plus dissociables depuis le début de cette crise sanitaire et économique mondiale. C’est pourquoi Christine Lagarde a affirmé que les retombés de cette crise économique sur le marché de l’emploi ne s’étaient pas encore fait totalement ressentir. Elle a même donné des chiffres sur le taux de chômage. Ils pourraient atteindre 10 %.

Selon les sources diplomatiques à l’intérieur de l’UE, la dame à la tête de la BCE a affiché toute sa bonne volonté. Elle entend inciter à une réponse rapide à la crise économique. C’est ce qui explique son appel aux États membres afin qu’ils se mettent d’accord sur un plan de relance le plus rapidement possible.

Remarque : Christine Lagarde a souligné que l’accalmie observée sur le marché financier est due à l’anticipation de certaines décisions. Il s’agit de celles qui témoignent du retour de l’Union européenne.

 

Les principaux points abordés

Le principal sujet inscrit à l’ordre du jour de cette réunion du Conseil européen est celui du budget de l’Union Européenne durant la période 2021-2027. Plus de 1.100 milliards d’euros sont en jeu. Le second point important concerne le projet de plan de relance de 750 milliards conçu par la Commission européenne. Ce projet prévoit des emprunts en commun et ne reçoit pas encore l’approbation de tous les membres.