La flambée de l’or atteint des records historiques

  •   Le 28/07/2020 à 11h47
  •   DEHOUI Lionel

Cette semaine a commencé très fort. C’est vrai que la publication des résultats du premier semestre continue avec assez de surprises chez les entreprises. Mais il faut dire que les différentes Bourses se retrouvent visiblement en difficulté ce lundi en raison de plusieurs facteurs clés qui influencent sur les échanges. Dans le même temps, certaines entreprises comme AstraZeneca arrivent à trouver des accords indispensables pour la suivie de la race humaine. Mais ce n’est pas tout. En outre, la situation du secteur minier est bien plus intéressante que ce qu’on pouvait s’imaginer avec des records jamais réalisés. C’est par exemple le cas de l’or en pleine flambée tout en atteignant des records historiques. Une réalité occasionnée par le contexte pandémique actuel obligeant les investisseurs à s’acheter le métal jaune. À cela s’ajoutent les tensions sino-américaines et la dépréciation du dollar. On peut dire que l’or porte valablement son fameux surnom de valeur refuge.

--- Publicité ---
Trader l’or maintenant !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
La flambée de l’or atteint des records historiques

Le nouveau record du métal jaune

Ce lundi, l’or a une fois encore atteint un nouveau record en raison de la dépréciation de la monnaie verte. L’once correspondait à un plus haut absolu de 1.944,71 dollars juste après 5 heures. C’est au mois de septembre 2001 que remonte le tout dernier record en séance de quelque 1.921 dollars. En général, il faut noter que le cours de l'or a connu une appréciation de plus de 27 % depuis que la présente année a débuté.

Cette tendance s’explique par les incertitudes entourant l’ampleur réelle de la crise économique mondiale qui sévit et secoue tous les pays actuellement. Par ailleurs, rappelons que la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a eu à adopter de vastes mesures d’assouplissement monétaire. Ces dispositions ont causé la chute du dollar au cours des derniers mois. Notons au passage qu’une baisse de la devise américaine le rend moins onéreux pour l’ensemble des acheteurs qui utilisent d’autres devises outre le dollar.

Remarque : Il ne faut pas perdre de vue le fait que l’or est libellé en dollars.

 

Le cours de l’or et du dollar

L’environnement actuel devrait poursuivre particulièrement avec son allure. Selon certaines analyses, l’or devrait dépasser la barre des 2.000 dollars l’once dans les prochains jours. Les investisseurs ont par ailleurs les yeux tournés vers la Fed pour de nouvelles mesures exceptionnelles à la sortie de la rencontre sur sa politique monétaire. Des mesures qui pourraient être livrées le mercredi. Il faut savoir en outre qu’il existe un autre élément clé qui abaisse le dollar actuellement.

Il s’agit principalement des négociations qui patinent entre le Congrès et la Maison-Blanche au sujet d’un nouveau plan d’aide à l’économie du pays. De plus, il y a la flambée du nombre de contamination au coronavirus aux États-Unis qui rend difficile le redémarrage de l’activité dans le même pays. Soulignons que le dollar était au plus bas devant l’euro depuis deux années environ. Un euro vaut 1,17 dollar.

 

L’analyse des experts

L’on constate ainsi que l’or est visiblement le bénéficiaire de la demande de valeurs refuges tandis que les rendements d’autres placements piquent du nez. C’est un peu à l’image des placements d’obligations souveraines qui sont influencés par les interventions massives des Banques centrales. C’est du moins l’analyse de Stephen Innes chez AxiCorp. Pour d’autres experts, ils prévoient un cours de 3.000 dollars pour l’once du métal jaune à terme.

Ainsi, les investisseurs ont de quoi prendre le train en marche. Finissons en notant que les actions du groupe minier chinois Zijin Mining se sont envolées ce lundi tout comme son voisin Shandong Gold Mining.