La Fed va continuer de soutenir les marchés financiers jusqu’à la fin de la crise

  •   Le 18/12/2020 à 05h34
  •   DEHOUI Lionel

La Réserve fédérale américaine a annoncé ce mercredi qu’elle continuera d’injecter des fonds dans l’économie, ainsi que sur les marchés financiers. Elle veut notamment empêcher toute régression de l’activité économique américaine, jusqu’à ce que la situation liée à la crise sanitaire s’améliore.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
La Fed va continuer de soutenir les marchés financiers jusqu’à la fin de la crise
Droit image : Rafael Saldana

Un engagement solide de la Fed et de la banque centrale des États-Unis

La banque centrale des États-Unis a réaffirmé qu’elle était prête à garder le taux des « Fed funds » (fonds fédéraux) à un niveau proche du nul. Ceci, en attendant que l’économie américaine prenne totalement son envol. Aussi, l’institution bancaire ajoute qu’elle fera désormais ses achats de titres en tenant compte de ce paramètre.

Allant dans le même sens, Jerome Powell, président de la Fed, a approuvé cet objectif de la banque centrale à l’occasion d’une conférence de presse. Il a déclaré que les efforts permanents des deux institutions devraient permettre à l’économie de rester stable, le temps que la crise puisse passer.

Ainsi, la banque centrale devra poursuivre au même rythme ses achats de titres. Actuellement, elle les achète à un rythme estimé à 120 milliards de dollars par mois, soit 99 milliards d’euros. Aussi, l’entreprise a déclaré dans un communiqué que ces acquisitions continueront jusqu’à ce que de nouveaux progrès aient été réalisés dans le cadre des objectifs de plein-emploi et de stabilité des prix fixés au départ.

Par ailleurs, les responsables de la Fed ont décidé de revoir leurs objectifs économiques à la hausse. On note ainsi une progression de 4 à 4,2 % en ce qui concerne leur prévision médiane de croissance du PIB américain pour 2021. Une autre prévision revue par les dirigeants de l’institution concerne la baisse du taux de chômage qui va descendre de 5,5 à 5 % pour fin 2021.

 

Powell se prononce sur la lenteur de la reprise de l’emploi

Jerome Powell a indiqué que les différentes indications sur la croissance future du QE (quantitative easing) restent assez fortes. C’est une bonne chose, étant donné que cela « apporte plus de clarté », a-t-il souligné. Il convient aussi de noter qu’entre temps, la Fed se contentait d’annoncer une poursuite de ses achats à l’avenir. Mais elle ne donnait pas de précisions sur les indications et les critères de réduction ou d’arrêt de ces acquisitions.

Par ailleurs, actuellement, le principal instrument de la politique monétaire de la Fed est le taux des « Fed funds », dont l’objectif est resté entre 0 et 0,25 % comme attendu. D’un autre côté, le dollar a progressé face aux autres grandes devises internationales, propulsé par la publication du communiqué relatif à la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

 

L’Amérique bientôt souriante

Le communiqué de la Réserve fédérale américaine a été annoncé au moment où le Congrès était en phase de trouver un terrain d’entente pour l’adoption d’un plan de relance. Estimé à 900 milliards de dollars, plusieurs observateurs ont jugé ce plan indispensable pour les Américains.

En outre, Powell juge que les choses n’avancent toujours pas. Il a rappelé que l’effectif des Américains ayant un emploi ou de ceux qui en cherchent n’a toujours pas augmenté par rapport à son niveau d’avant la crise. De plus, le président de la Fed a ajouté que même si la situation a connu une forte amélioration depuis le printemps, son groupe n’abandonnera pas les millions d’Américains qui sont sans emploi.