La Bourse de Tokyo termine en petite hausse avant la Fed

  •   Le 11/06/2020 à 14h35
  •   DEHOUI Lionel

Ce mercredi, attendant la décision qui sera prise après la réunion de politique monétaire de la Fed, les investisseurs de la Bourse de Tokyo se sont montrés hésitants. Ils ont préféré patienter le temps que la Réserve fédérale américaine termine sa séance.

Trader sur le Nikkei 225 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Une timide hausse du côté des indices

Le Nikkei est un indice qui fait partie des 225 principales valeurs nippones. Il a terminé en hausse de 0,15 % ce mercredi, soit à 23.124,95 points, alors qu’il a démarré en retrait. L’indice élargi Topix quant à lui a subi un recul de 0,23 % à 1.624,71 points.

À la Bourse de New York, le Dow Jones a connu une forte progression, mais a fini par faire une pause, contrairement au Nasdaq qui a évolué vers de nouveaux sommets. De là, on peut conclure que la Bourse de New York a terminé en ordre dispersé ce mardi, alors que c’est sa clôture qui annonce le ton de la prochaine séance à Tokyo.

Par ailleurs, la Bourse de Tokyo a été assujettie à des prises de bénéfices le mardi dernier. Une opération qui a mis fin à une série de six séances de hausses, les unes après les autres. Ces ventes d’une partie des actions ont été motivées par l’optimisme général des marchés en ce qui concerne la reprise économique après les périodes de déconfinement.

 

État de la situation du côté des valeurs

Malgré les efforts du gouvernement japonais, la majeure partie des secteurs d’activité représentés sur le Nikkei ont clôturé leur session en rouge. C’est surtout le cas des valeurs pétrolières, immobilières et des distributeurs d’électricité et de gaz. En revanche, les secteurs de la santé, des matériaux et des nouvelles technologies ont permis à l’indice de suivre une tendance positive.

Le Géant Honda est perturbé dans sa course par une cyberattaque. Il va néanmoins clôturer en hausse de 0,43 % à 3.039 yens. Le constructeur automobile a donné la confirmation que deux de ses usines qui sont implantées en Inde et au Brésil ont subi une cyberattaque. Cette dernière a touché les serveurs internes de l’entreprise.

Toutefois, les usines du groupe qui sont situées aux États-Unis et en Turquie sont déjà fonctionnelles. Selon une porte-parole du groupe, l’impact financier serait négligeable.

 

Du côté du pétrole et des devises

Aux environs de 7 h 30 GMT, la monnaie japonaise a évolué timidement face au dollar américain. Le prix était de 107,38 yens pour un dollar tandis qu’il était de 107,76 yens le mardi à 21 h GMT. Le lundi et le mardi, le yen a connu une appréciation face au dollar. Face à l’euro, la monnaie japonaise a également connu une hausse. Le prix d’un euro était ainsi de 121,93 yens alors que c’était de 122,19 yens la veille.

Le marché du pétrole est reparti en baisse ce mercredi en Asie. La baisse aurait été occasionnée par les nouveaux doutes observés sur le marché en ce qui concerne la reprise économique mondiale. Vers 7 h 20, le prix du baril brut américain a baissé de 1,87 %, à 38,21 dollars. Parallèlement, le baril de Brent de la mer du Nord a baissé de 1,46 %, à 40,58 dollars.