L’OCDE : relèvement des prévisions économiques

  •   Le 06/06/2021 à 09h42
  •   DEHOUI Lionel

L’OCDE est une organisation internationale d’études économiques. Elle est constituée en grande partie de pays développés. Il s’agit de pays qui partagent notamment un même système de gouvernement démocratique. Ils ont également en commun une économie de marché. Comme de coutume, l’organisation a publié de nouvelles prévisions économiques pour cette année et l’an prochain.

L’OCDE : relèvement des prévisions économiques
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Nouvelles prévisions économiques faites par l’OCDE

Une fois encore, l’OCDE vient de procéder à une révision à la hausse de ses prévisions économiques. Cette action est soutenue par un certain nombre de facteurs pris en compte désormais par l’organisation pour effectuer ses nouvelles estimations. Il s’agit notamment du progrès observé depuis quelque temps dans la campagne vaccinale contre le coronavirus.

Un autre facteur est le maintien des soutiens massifs des autorités budgétaires et monétaires. Selon ses nouvelles prévisions économiques, l’OCDE s’attend désormais à une croissance mondiale de 5,8 %. Aussi, elle table sur une hausse mondiale de 4,4 % pour l’année prochaine après une baisse de 3,5 % enregistrée l’an dernier.

Ainsi, l’organisation pour la coopération et le développement économiques a revu à la hausse sa prévision pour l’année en cours (2021). Elle est relevée de 0,2 point de pourcentage comparativement à l’estimation faite en mars dernier. Sa prévision 2022 quant à elle, a connu un relèvement de 0,4 point.

 

Atténuation de l’inflation des prix envisagée pour cette année

L’OCDE a également abordé les questions liées à la hausse récente des prix. Celle-ci s’illustre notamment par l’augmentation rapide des cours des matières premières. Elle reflète également les perturbations du commerce mondial. Par ailleurs, cette situation d’inflation reste la plus grande préoccupation des marchés financiers depuis plusieurs mois.

Sur le sujet, Laurence Boone, la cheffe économiste de l’OCDE, a estimé qu’une atténuation des principaux facteurs à l’origine de cette inflation devrait s’observer à partir de la fin de cette année. Cependant, elle manifeste son inquiétude au fait que les marchés financiers décident de pousser les taux d’intérêt de marché et la volatilité à la hausse.

Ceci pourrait arriver si ceux-ci ne portent pas un regard au-delà des remontées de prix temporaires et des ajustements de coûts relatifs, précise-t-elle.

 

Prévisions sur le PIB dans les grandes puissances économiques mondiales

L’OCDE estime qu’il est probable que la reprise ramène la grande partie du monde au niveau de PIB pré-covid d’ici la fin de l’année prochaine. Toutefois, elle souligne que cela est loin d’être suffisant pour favoriser le retour à un niveau de vie similaire à celui d’avant la pandémie.

En outre, l’organisation pour la coopération et le développement économiques table désormais sur une croissance du PIB des États-Unis de 6,9 % en 2021. L’année prochaine, la hausse du prix intérieur brut dans ce pays est attendue à 4,3 %.

Dans la zone euro, l’OCDE vise un rebond du PIB à + 4,3 % et +4,4 % respectivement en 2021 et l’an prochain. En Chine, la croissance du prix intérieur brut devrait atteindre 8,5 % cette année avant une contraction à 5,8 % en 2022.

En France, l’organisation prévoit une hausse du PIB de 5,8 % en 2021. Elle est attendue à 4 % l’année prochaine.