Peut-on profiter du krach boursier pour investir sur le CAC 40 ?

La pandémie mondiale de Covid-19 qui affecte actuellement l’économie n’est bien entendu pas sans conséquence pour les marchés boursiers qui essuient des pertes très importantes depuis quelques mois. On parle d’ailleurs ici de véritable krach boursier et cette situation inquiète certains investisseurs et appelle à un maximum de prudence. Cependant, d’autres investisseurs dont des investisseurs institutionnels, voient en cette situation une opportunité pour investir sur les marchés. Alors faut-il profiter de cette crise du coronavirus pour prendre position sur le CAC 40 ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici avec l’avis des analystes et les éventuelles stratégies qu’il est possible de mettre en place dans le contexte actuel.  

--- Publicité ---
Investir sur le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Pourquoi le krach boursier est considéré comme une opportunité d’investissement ?

Si la prudence est bien entendu de mise sur les marchés boursiers en cette période de grandes incertitudes, certains traders professionnels n’hésitent pas à se lancer dans des stratégies leur permettant, selon leurs analyses, de profiter de cette situation.

En France, on observe en effet depuis quelques temps une augmentation importante des placements en Bourse de la part des particuliers. En effet et alors que les actions du CAC 40 perdaient de nombreux points depuis le début de l’année, les différents intermédiaires financiers et les organismes bancaires ont enregistré une hausse importante des souscriptions de la part de particuliers à des produits de placement boursiers. Le mois de mars a notamment été particulièrement significatif avec des achats de titres trois fois plus importants que l’année dernière à la même période et selon les chiffres annoncés par l’AMF. Ce mois de mars a ainsi vu 150 000 nouveaux investisseurs faire leur apparition sur le marché avec une médiane de 2 000€ pour les clients entre 35 et 50 ans et de 3 000€ pour les plus âgés.

La baisse des cours de bourse qui a été provoquée par la pandémie de coronavirus et le ralentissement de la croissance économique mondiale est en effet l’un des facteurs les plus intéressants. Le CAC 40, indice phare de la bourse de Paris est en effet retombé à 4 000 points alors qu’il affichait 6 000 points au début du mois de février et ce, en à peine deux semaines. Il s’agit ici du niveau le plus bas atteint par cet indice depuis février 2016. Depuis le début de l’année, c’est près de 30% de sa valeur qu’a perdu le marché parisien. Mais les actions en bourse ne sont pas les seules à avoir connu une telle baisse puisque le pétrole a également reculé à 36 dollars et, même l’or qui est considéré comme une valeur refuge en période de crise, a enregistré une baisse de plus de 4% en une semaine.

Par ailleurs, les fondamentaux de l’économie restent fiables et solides malgré l’impact de cette crise dans le monde. On sait en effet que c’est un évènement externe et passager qui a provoqué la chute des marchés financiers et non une véritable crise à long terme. On estime donc que la situation devrait se redresser à la fin de cette pandémie. Si ces fondamentaux sont encourageants, la prudence reste de mise et il est conseillé de n’investir que de façon très progressive sur cette reprise car on ne connait pas encore la durée réelle de la crise. On ne sait pas non plus si les plus bas ont déjà été atteints par les marchés.

Un autre facteur rassurant pour les investisseurs concerne enfin l’implication des Etats dans cette crise. Face aux incertitudes qui gagnent les marchés, les Etats ont en effet pris des mesures concrètes et rapides dans le but d’éviter un risque de choc économique trop violent. Cette réponse est en effet indispensable au regard du risque d’effondrement d’une partie de l’économie sans celle-ci.

Au regard de ces différents facteurs, il semble intéressant de prendre aujourd’hui position sur le CAC 40 afin de profiter d’une probable reprise de celui-ci dans les mois ou années à venir.

 

Comment profiter du krach boursier pour investir ?

Maintenant que vous avez compris pourquoi un krach boursier tel que celui que connait le CAC 40 aujourd’hui peut être considéré comme une opportunité d’investissement pour acheter des titres à prix bas sur le long terme, nous allons maintenant aborder, dans la pratique, les moyens dont vous disposez pour réaliser ces investissements.

Pour cela, il existe deux méthodes distinctes. La première consiste bien entendu à vous tourner vers votre banque afin d’y souscrire un produit de placement boursier comme un PEA, un compte-titre ou encore une assurance-vie. Cela vous permettra d’acheter des actions du CAC 40 à prix attractif. Mais ne comptez pas sur une rentabilité à court terme de la part de ces valeurs car les dividendes versés par les sociétés cotées sont aujourd’hui nuls ou réduits en raison de la crise.

L’autre méthode consiste à utiliser un courtier en ligne. Il existe en effet des plateformes de trading en ligne autorisées et qui vous permettent de spéculer sur le cours de certaines actions en bourse comme les actions du CAC 40, sans avoir à les acheter. Grâce à des contrats sur la différence ou CFD, vous pouvez ainsi prendre position sur la hausse ou la baisse de certains titres. L’un des avantages de cette méthode en période de crise et de krach boursier est que les CFD permettent de prendre position à la vente et donc de miser sur la baisse du cours d’un actif et non uniquement sur sa hausse.

 

Quelle stratégie pour investir en période de krach boursier ?

Passons maintenant aux stratégies à privilégier pour investir en Bourse en période de krach boursier.

L’une des stratégies les plus utilisées ici est la vente à découvert. Elle concerne plutôt les traders sur le court terme et permet de profiter des mouvements baissiers des marchés sur une ou quelques séances. Cette stratégie va donc utiliser des instruments de trading spécifiques comme les CFD et demander une bonne capacité d’analyse des valeurs et notamment des graphiques boursiers avec l’analyse technique.

Une autre stratégie concerne cette fois l’investissement à long terme et consiste à renforcer ou constituer un portefeuille de valeurs en achetant des titres boursiers à des prix attractifs. Beaucoup de conseillers en investissement estiment en effet que c’est le bon moment pour procéder à ces achats après près de 10 ans de tendances de fond haussières. Cette stratégie demande cependant de conserver ces titres pendant plusieurs années afin, d’une part, de commencer à percevoir des dividendes, et, par la suite, de revendre ces valeurs en réalisant une plus-value.

Enfin et si vous hésitez entre ces deux méthodes, vous pouvez opter pour une stratégie mixte qui est sans doute la plus efficace et la moins risquée. Pour cela, il vous faut donc disposer d’un investissement de long terme qui sera moins risqué et servira de couverture, et d’un trading sur le court terme visant des bénéfices plus attractifs mais qui sera bien entendu plus risqué. Pour déterminer la part de chacune de ces stratégies, vous devez établir un ratio gains/risques qui correspond à votre profil d’investisseur.

Questions fréquemment posées

Quelles valeurs du CAC 40 peut-on trader actuellement ?

Si vous optez pour un portefeuille boursier, vous pourrez acheter les titres de nombreuses entreprises cotées sur cet indice boursier français. En passant par les CFD, vous aurez également la possibilité de spéculer sur la plupart des entreprises de cet indice, mais également, si vous le souhaitez, de spéculer sur le cours de l’indice CAC 40 lui-même. Cela représente un nombre important d’opportunités à saisir. Bien entendu, vous pouvez aussi investir sur d’autres valeurs internationales.

Comment optimiser une stratégie à court terme ?

Si vous souhaitez investir à court terme sur l’indice boursier CAC 40 ou l’une des actions qui le composent, vous devez veiller à favoriser et à maîtriser l’analyse technique. Cette analyse se base en effet sur une étude des mouvements graphiques avec l’utilisation de divers indicateurs techniques comme des indicateurs de volatilité, des indicateurs de tendance ou encore des points de retournement ou d’accélération de tendance stratégiques. Les graphiques proposés par les courtiers sont souvent personnalisables et intègrent ces outils.

Comment choisir les actions du CAC 40 sur lesquelles investir ?

Le choix des titres sur lesquels vous allez investir va dépendre de votre stratégie de trading et de votre horizon d’investissement. Si vous envisagez d’acheter des actions pour les conserver dans votre portefeuille sur le long terme, vous privilégierez les titres d’entreprises dont les fondamentaux sont solides et qui ont donc le plus de chances de rebondir. A plus court terme, on privilégiera les actions les plus volatiles.

--- Publicité ---
Investir sur le CAC 40 !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.