Kingfisher : relèvement des perspectives après un bon 1er trimestre

  •   Le 31/05/2021 à 05h44
  •   DEHOUI Lionel

Le groupe britannique Kingfisher a fait le bilan de son activité pour le compte des trois premiers mois de l’exercice 2021/22. Au cours de cette période, il a vu ses ventes progresser fortement. Dans le même temps, l’entreprise a relevé ses perspectives. Elle vise (au premier semestre de l’exercice en cours), une hausse des ventes.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Kingfisher : relèvement des perspectives après un bon 1er trimestre

Point de l’activité au 1er trimestre 2021/22

Au premier trimestre de son exercice 2021/22 (clos fin avril), les ventes de Kingfisher ont fait état d’un bond remarquable. Ce qui a permis au groupe britannique de voir son chiffre d’affaires progresser sur l’ensemble des trois premiers mois dudit exercice. Le CA a en effet grimpé de 64,2 % (en données comparables) sur un an pour s’établir à 3,45 milliards de livres sterling.

La hausse ressort à 22,5 % par rapport au T1 de l’exercice 2019/20. Il s’agit de la période avant l’avènement de la pandémie de Covid-19. Celle-ci a par la suite bouleversé le commerce mondial provoquant ainsi une crise économique. Toutefois, le groupe britannique a vu son rythme de croissance chuter en ce début de second trimestre.

Kingfisher, propriétaire en France des enseignes Castorama et Brico Dépôt, a estimé que ces ventes font état d’un recul en ce moment. Elles affichent seulement une progression de 8,2 % (à données comparables) par rapport au début du T2 de l’exercice précédent.

 

Les perspectives du groupe revues à la hausse

Kingfisher, qui possède également les magasins B&Q et Screwfix, a revu à la hausse ses objectifs de bénéfices. Cette décision est en effet soutenue par l’engouement continu pour le bricolage déclenché pendant les confinements.

Le groupe britannique a procédé au relèvement de ses prévisions de ventes pour le premier semestre 2021/22. Elles devraient connaître une forte croissance sur cette période. Ainsi, l’entreprise table désormais sur un résultat ajusté avant impôt qui se situerait dans la fourchette de 580 millions à 600 millions de livres (soit 670 millions à 695 millions d’euros).

Par ailleurs, la société a confirmé ses perspectives pour le second semestre de l’exercice en cours. Elle continue donc de viser une chute des ventes sur cette période. Le repli est attendu entre 5 % et 15 %. Kingfisher a effectué cette prévision en se basant sur l’incertitude de la situation économique mondiale.

Enfin, pour l’ensemble de l’exercice actuel, l’entreprise britannique a également relevé ses objectifs. Ainsi, elle s’attend désormais à une hausse de son bénéfice ajusté avant impôt. Il devrait ressortir supérieur au chiffre d’affaires. Auparavant, le groupe visait une progression de son bénéfice avant impôt en ligne avec le CA.

 

Difficultés des fournisseurs face à la demande

Kingfisher estime que ces fournisseurs éprouvent des difficultés à préserver le niveau des commandes. Cette situation pourrait affecter la disponibilité des produits et leur coût. Elle est devenue davantage critique en raison des problèmes d’approvisionnement en matières premières comme l’acier, le bois et le cuivre.

L’entreprise estime que la situation devrait rester ainsi pendant les six mois à venir au minimum. Aussi, en confirmation de ses prévisions, la société dit observer une influence sur les prix provoqués par certaines matières premières et par des coûts des conteneurs de transport maritime.

Toutefois, Kingfisher signale une amélioration progressive de la situation globale de ses stocks. De plus, le groupe annonce sa capacité à continuer d’être compétitif au niveau des prix.