Moncler bientôt racheté par Kering ?

  •   Le 05/12/2019 à 10h46
  •   HARMANT Adeline

Il semblerait que les rumeurs à propos d’un rachat possible de la société Moncler par le groupe Kering seraient bel et bien fondées étant donné que nous avons appris, tôt ce matin du 05 décembre 2019, que des discussions préliminaires auraient été entamées. Nous vous proposons d’en apprendre un peu plus au sujet de cette actualité qui ne manquera pas d’intéresser les investisseurs sur cette valeur.

--- Publicité ---
Trader l’action Kering !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Moncler bientôt racheté par Kering ?
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Des discussions en cours entre les deux entreprises :

C’est donc ce matin que nous avons appris par le biais de sources proches du dossier et dans un article Blommberg que les dirigeants du groupe de luxe Kering étaient actuellement en discussion préliminaire avec le groupe Moncler dans le but d’un éventuel rachat. Rappelons que Moncler est une entreprise italienne spécialisée dans les doudounes haut de gamme.

Toutefois, les sources à l’origine de cette information et qui sont proches du dossier ont également précisé qu’il n’y avait pour le moment aucune certitude quant à l’aboutissement de ces pourparlers vers une transaction réelle.

Les deux groupes concernés, à savoir Kering et Moncler, n’ont par ailleurs pas pu être contactés ce matin et n’ont donc fait aucun commentaire à propos de ces rumeurs.

 

Quel serait l’intérêt de cette transaction pour le groupe Kering ?

Bien entendu, le rachat de Moncler par Kering représenterait une réelle opportunité pour le groupe de luxe. En ajoutant Moncler à son portefeuille de marques, Kering pourrait en effet rejoindre la stratégie de son principal concurrent direct, à savoir le groupe LVMH. Rappelons en effet que le groupe de luxe français vient tout juste de racheter le joaillier américain Tiffany pour un montant de plus de 16.2 milliards de dollars.

Cependant, cette nouvelle transaction pourrait coûter beaucoup d’argent à Kering qui devrait normalement débourser plus de 10 milliards d’euros pour ajouter cette marque à son groupe. Rappelons en effet que le groupe Moncler a connu une année florissante en bourse, le cours de son action ayant gagné plus de 33% en un an. D’autre part, son action vu son cours multiplié par quatre depuis la fin de l’année 2013. L’entreprise a ainsi atteint aujourd’hui une capitalisation boursière totale de plus de 9.8 milliards d’euros.

 

Qu’est-ce qui pourrait valider cette transaction entre les deux groupes ?

Si les rumeurs de rachat de Moncler par Kering ne sont pour le moment que de simples bruits de couloir, on peut se demander ce qui pourrait déclencher cette transaction. Pour que cette vente aboutisse, il faudrait en effet surtout que Kering puisse convaincre Remo Ruffini de l’avantage et du bien-fondé d’une telle transaction. Rappelons en effet que c’est Remo Ruffini, actuel patron du groupe qui détient et contrôle 22.49% de son capital. Le reste du capital en actions de l’entreprise est ainsi détenu par Morgan Stanley Invest à hauteur de 3.95% des parts, les gérants d’actifs Invesco pour 3.03% des parts, T Rowe Price Group pour 2.70% des parts et Vangual Group pour 2.11% des parts.