Kering : le titre s’envole avec des résultats au-dessus des attentes

  •   Le 30/07/2020 à 11h52
  •   DEHOUI Lionel

Il suffit de parcourir l’actualité boursière de ce mercredi pour comprendre que le pic des résultats des entreprises est atteint. Après avoir publié ses résultats, le spécialiste des services informatiques Capgemini a fait une ascension à la Bourse de Paris. Il en est de même pour le groupe Carrefour malgré sa publication d’une perte nette fortement réduite durant le premier semestre. Quant à Kering, il fait un bond après le recul de son activité annoncé le mardi. Ce même mercredi (au matin), le titre Kering s’envole d’environ 5 % à la suite de la publication de ses résultats. Ce qui a personnellement amené le bureau d’analyses Invest Securities à se pencher sur sa situation. En effet, le bureau d’analyses trouve que le groupe a mieux fait que son concurrent LVMH. Il en est ainsi malgré la supposée sensibilité de son BM à la crise sanitaire. Remarque : Le bureau d’analyses explique ce fait surtout par la dépendance de Kering aux marchés de flux touristiques. Il souligne par exemple que Gucci a mieux fait en dépassant même les prévisions. Son EBIT récurrent s’est en effet retrouvé à 929 ME (IS 870 ME) et vient après une baisse de -50 %. Il maintient tout de même son niveau de marge très enviable (30,2 %).

Trader l’action Kering !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Kering : le titre s’envole avec des résultats au-dessus des attentes

Une amélioration avec une remontée lente

Le bureau Invest Securities a ensuite souligné que le groupe Kering a connu une amélioration au niveau de ses performances depuis le courant du mois de mai. Il trouve par ailleurs qu’il y aura une remontée très progressive. Ce qui est quand même loin de combler la contre-performance du premier semestre sur l’ensemble de l’année. D’un autre côté, le bureau d’analyse Oddo s’est aussi statué sur la situation actuelle de Kering.

 

La croissance organique des ventes

Oddo laisse entendre que la croissance organique des ventes au cours du deuxième trimestre est finalement ressortie à -44 %. Ce chiffre est toutefois mieux que sa prévision plutôt conservatrice qui était de -50 %. Selon les données de l’analyste Oddo, la croissance organique a même fini légèrement au-dessus du fameux consensus se trouvant à -47 %. Il affirme que le groupe a aussi bénéficié de la bonne tenue de la consommation locale chez la deuxième plus grande puissance économique (Chine).

Le groupe Kering n’est pas le seul à bénéficier de cette bonne tenue. C’est une situation qui a profité à l’ensemble du secteur industriel. Le bureau d’analyse souligne que la consommation locale de Pékin a amorti partiellement l’effet des confinements. Il cite par exemple les ventes en détail en Chine pour l’ensemble « Kering Luxe » (en progression de plus de 40 %).

Remarque : Kering a aussi bénéficié d’une reprise sensible de la consommation dans les zones possédant une clientèle dominante à l’instar du Japon et des États-Unis.

Le bureau d’analyses Oddo rajoute que Kering a enregistré un déclin contenu de la marge, passant de 29.5 % à 17.7 % y/y sur son résultat opérationnel du premier trimestre. Cependant, le consensus tablait sur une marge qui soit légèrement inférieure à 16.7 % (contre 15 % pour Oddo).