Kaufman & Broad affiche des résultats supérieurs aux attentes en 2020

  •   Le 30/01/2021 à 18h53
  •   DEHOUI Lionel

Le promoteur immobilier Kaufman & Broad a présenté les résultats de son activité au titre de l’année 2020. Ceux-ci sont légèrement supérieurs aux attentes, ce qui place l’entreprise dans une position favorable pour réaliser de plus belles performances en 2021. D’ailleurs, les prévisions du groupe pour cette nouvelle année sont assez intéressantes. 

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Kaufman & Broad affiche des résultats supérieurs aux attentes en 2020

Les résultats de Kaufman & Broad au titre de l’année 2020

À l’instar de plusieurs secteurs d’activités, l’immobilier tertiaire a également été influencé l’année dernière par la crise sanitaire. Cependant, plusieurs entreprises de ce secteur ont pu réaliser de très belles performances occasionnant des résultats supérieurs à toutes les attentes. C’est le cas du promoteur immobilier Kaufman & Broad.

En effet, le titre Kaufman & Broad figure parmi les principales hausses de l’indice SBF 120. Il a enregistré une progression de 6,09 % à 37,45 euros. Au titre de l’année 2020, le résultat opérationnel courant du groupe s’élève à 80,1 millions d’euros, contre 143,4 millions d’euros en 2019.

En 2020, le taux d’Ebit s’établit à 6,9 % contre 9,7 % l’année précédente. Aussi, le promoteur immobilier affiche un chiffre d’affaires global qui fait état d’un repli de 21 % à 1,163 milliards d’euros. Or, Kaufman & Broad s’attendait à un Ebit avoisinant 6 % et un CA d’environ 1 milliard d’euros. Avec les résultats obtenus, le groupe dépasse largement ses prévisions.

 

Bilan des activités sur le plan commercial

Les performances du promoteur immobilier sur le plan commercial sont plus ou moins encourageantes. Les réservations de logements en valeur ont connu une baisse de 12,8 % à 1,49 milliard d’euros (TTC). En volume, elles correspondent à 6 305 logements en recul de 23,3 %.

Les réservations nettes enregistrées dans le pôle tertiaire s’établissent à 1,185 milliard d’euros TTC. Ceci correspond à trois ensembles de bureaux, une plateforme logistique et deux contrats de promotion immobilière. Par ailleurs, à la fin de l’année 2020, le Backlog du pôle tertiaire s’établit à 1,248 milliard d’euros.

À cette même période, le Backlog Logement est évalué à 2,383 milliards d’euros, correspondant à 2,5 ans d’activité. De même, Kaufman & Broad avait en cours de commercialisation 147 programmes de logements. Ceux-ci représentent au total 1 999 logements (191 programmes et 3 990 logements en fin 2019).

En outre, le portefeuille foncier Logement compte au total 35 086 lots. Il est en croissance de 6,0 % en comparaison à celui de fin 2019. Aussi, il correspond à plus de 4 ans d’activité commerciale.

 

Prévisions de Kaufman & Broad pour 2021

Au 30 novembre 2020, Kaufman & Broad affiche un endettement financier assorti d’une trésorerie positive (hors dette IFRS 16) évaluée à 62,5 millions d’euros. Celle-ci est en comparaison à la trésorerie nette positive de 56,0 millions d’euros en fin novembre 2019. Pour le compte de l’année 2021, le groupe maintient ses prévisions annoncées en juillet dernier.

Selon Nordine Hachemi, le PDG du groupe immobilier, le chiffre d’affaires de l’exercice 2021 devrait s’élever à environ 1,3 milliard d’euros. Aussi, il estime que ce CA pourrait augmenter pour s’établir à 1,6 milliard d’euros. Ceci, dans l’hypothèse où les autorisations administratives du projet A7/A8 d’Austerlitz seraient purgées cette année.