Justice : Victoire de LAGARDERE face à Vivendi et Amber Capital

  •   Le 20/12/2020 à 04h37
  •   DEHOUI Lionel

La société Lagardère a finalement gagné le combat judiciaire qui l’opposait à ses deux actionnaires Vivendi et Amber Capital. Après plusieurs mois de querelle en justice, la Cour d’appel de Paris a définitivement tranché sur l’affaire.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Justice : Victoire de LAGARDERE face à Vivendi et Amber Capital
Droit image : Laurent Grassin - Flickr

La décision de la Cour

Lors de sa délibération ce jeudi, la Cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu par le tribunal de commerce. Ce dernier avait décidé le 14 octobre de rejeter la requête de ses demandeurs. Ceux-ci voulaient que le groupe Lagardère convoque une assemblée générale extraordinaire anticipée, mais le tribunal avait refusé.

Par conséquent, la Cour confirme la décision du tribunal et condamne Vivendi et Amber à verser 20 000 euros, en guise de dédommagement à Lagardère. Dans son arrêt, elle a indiqué que rien ne prouve que les demandes des appelants visent l’intérêt social de l’entreprise.

Ainsi, il y a lieu de confirmer la décision du tribunal qui les a déboutés. Réagissant à ce verdict, Lagardère a annoncé un bref communiqué pour remercier la Cour d’appel de Paris. La société a également rappelé qu’elle est ouverte à tout dialogue actionnarial constructif, qui serait dans l’intérêt du groupe en général et de chaque partie en particulier.

D’un autre côté, Reuters a rapporté qu’à travers l’un de ses porte-paroles, Vivendi a déclaré que ce jugement était anecdotique pour Lagardère. L’entreprise que dirige Vincent Bolloré a également ajouté que ça ne change rien pour eux, si l’assemblée générale est organisée en février ou en mai.

 

Vivendi et Amber déterminés à affaiblir l’autorité de M. Lagardère

Vivendi et Amber Capital possèdent respectivement 26,7 et 20 % de la capitalisation de Lagardère. Cependant, étant donné que la société d’Arnaud Lagardère a un statut particulier de commandite, celui-ci bénéficie donc d’un droit de veto sur les plus importantes décisions de l’entreprise, bien qu’il ne détient que 7 % du capital.

N’étant pas d’accord avec un tel système, les deux actionnaires principaux du groupe ont décidé d’intenter un recours en justice. En effet, leur but en entreprenant une telle démarche était d’obtenir un siège au conseil de surveillance de l’entreprise.

Par ailleurs, selon Reuters, le troisième actionnaire de Lagardère, le fonds souverain du Qatar, qui détient 13 % du capital, a aussi rejoint Vivendi et Amber. Ainsi, celui-ci réclame une représentation plus équitable des actionnaires.

 

Vincent Bolloré annonce un mariage entre Vivendi et Prisma Presse

Vincent Bolloré a annoncé ce jeudi qu’il allait procéder à une nouvelle acquisition dans le secteur des médias. C’est sans attendre la décision de la Cour d’appel, que le patron de Vivendi a fait connaître son désir de racheter Prisma Presse. Même s’il ne le dit pas ouvertement, ce rachat est sans doute une manière de faire le deuil de son raid manqué sur Lagardère.

D’ailleurs, ce mariage, organisé par Bolloré pour se consoler, révèle des surprises moins encourageantes. Selon La Lettre A, Prisma Presse aurait présenté des comptes en trompe-l'oeil pour se rendre plus attractive. De plus, Vivendi valorise l’entreprise à 200 millions d’euros, pendant que le marché l’évalue à une centaine de millions d’euros.