JCDecaux connaît un repli organique de 63,4 % des revenus au deuxième trimestre

  •   Le 31/07/2020 à 15h56
  •   DEHOUI Lionel

Les mesures de riposte envisagées pour vaincre la crise du coronavirus ont réduit la consommation des produits et services dans les entreprises. En conséquence, pour le compte du premier semestre 2020, JCDecaux a enregistré une perte nette de 254,9 millions d’euros. Au total, le chiffre d’affaires ajusté du spécialiste de la communication extérieure s’élève à 1,075 milliards d’euros, soit 40,8 % avec un repli organique de 63,4 % au deuxième trimestre.

--- Publicité ---
Trader l'action JCDecaux !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
JCDecaux connaît un repli organique de 63,4 % des revenus au deuxième trimestre

JCDecaux déstabilisé par la pandémie du coronavirus

Pour le compte de ce deuxième trimestre, il ressort que la marge opérationnelle ajustée de l’entreprise est de -61,8 millions d’euros. Le géant groupe a aussi déclaré qu’il ne sera pas en mesure de donner une indication trimestrielle pour la croissance du chiffre d’affaires organique ajusté, en raison du coronavirus.

D’un côté, la perte d’exploitation ajustée avant la charge de dépréciation s’estime à 258,5 millions d’euros. D’un autre, le cash-flow actuel de l’entreprise est de +69,5 millions d’euros contre -7,8 millions l’année passée.

Toutefois, la période de post confinement semble ramener les activités à la normale. En effet, à ce jour, les audiences urbaines de la société se redressent progressivement, notamment dans le Mobilier Urbain et dans l’Affichage. Quant aux audiences Transport, surtout en aéroport, elles peinent à prendre de l’envol.

 

Bilan du budget consacré à la publicité de JCDecaux

JCDecaux a signalé que son chiffre d’affaires publicitaire n’évolue pas actuellement au rythme de la reprise post-confinement. Le groupe a également remarqué une différence majeure entre les audiences de certaines zones menacées par la pandémie du Covid-19 et les chiffres d’affaires. Ces derniers sont peu croissants, contrairement à ce retour positif très dynamique des audiences urbaines.

La société a également souligné que le chiffre d’affaires digital constitue désormais 24 % de son revenu, soit une augmentation de 10pb par rapport au premier semestre de l’an dernier. Aussi, même si le chiffre d’affaires du premier trimestre 2020 reste appréciable, celui du deuxième trimestre a considérablement diminué.

 

Du côté de la communication et de la publicité

Au premier semestre 2019, le marché de la publicité digitale a totalisé 2,8 milliards de chiffres d’affaires, uniquement en France, avec une progression de 13 %. Selon le cabinet d’études eMarketer, les deux plateformes révolutionnaires de ce marché, que sont : Facebook et Google attirent plus de 75 % des audiences.

Aux États-Unis, les tendances sont extraordinaires. Selon l’Interactive Advertising Bureau (IAB), le marché de la publicité a enregistré 57,9 milliards de dollars au premier semestre. En fait, 70 % des budgets alloués à la publicité numérique sont désormais tournés vers les smartphones, alors que les 30 % restants ciblent les ordinateurs fixes. Une répartition proportionnelle qui est carrément l’inverse de celle de 2016.

Par ailleurs, les prévisions pour le marché américain de la publicité digitale s’élèvent à 120 milliards de dollars cette année. Un montant qui ne fait pas la moitié du marché américain de la publicité dans sa globalité.

Voilà donc en quelques mots l’essentiel de l’actualité de ce jeudi 30 juillet concernant le géant JCDecaux.