Novartis réalise une acquisition dans le domaine neuropsychiatrique

  •   Le 17/12/2020 à 13h44
  •   HARMANT Adeline

C’est donc une nouvelle acquisition stratégique que vient d’annoncer le groupe pharmaceutique suisse Novartis, dans le cadre de sa stratégie de diversification de portefeuille. En effet et dans un communiqué paru le mercredi 17 décembre, le groupe a annoncé qu’il avait l’intention d’investir dans le domaine de la neuropsychiatrie. Cet investissement se fera par le biais de l’acquisition du laboratoire américain Cadent qui est spécialisé dans les troubles neuropsychiatriques et viendra ainsi renforcer le portefeuille déjà bien fourni de Novartis.

--- Publicité ---
Trader l'action Novartis !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Novartis réalise une acquisition dans le domaine neuropsychiatrique
Droit image : Andrew Hecht - Flickr

Quel est l’objectif de cette nouvelle acquisition de Novartis ?

Ce n’est pas sans raison ni sans objectif précis que le géant de la pharmaceutique Novartis a annoncé hier qu’il souhaitait racheter le laboratoire américain Cadent Therapeutics. Celui-ci est en effet spécialisé dans les troubles neuropsychiatriques, segment sur lequel Novartis tente de se positionner depuis quelques années. Ainsi, cette nouvelle acquisition va permettre au groupe pharmaceutique de renforcer son portefeuille dans les domaines de la schizophrénie et des troubles du mouvement. C’est en tout cas ce qu’a indiqué Novartis dans son communiqué.

Le groupe Cadent qui est actuellement basé à Cambridge dans l’Etat du Massachusset, va, dans le cadre de cet accord, recevoir un versement initial d’un montant de 210 millions de francs suisses. Ce dernier est également éligible à des paiements d’étapes qui seront plafonnés à 560 millions de francs comme le précise la société américaine qui a également publié un communiqué de son côté. Ainsi, cette acquisition pourrait potentiellement atteindre un montant de 770 millions de dollars soit 680 millions de francs suisses.

 

Une opération en attente de recevoir les autorisations légales :

Toujours en ce qui concerne l’accord négocié entre les deux entreprises, on retiendra également le versement de redevances pour le MIJ821 qui est une molécule en phase clinique et pour laquelle le groupe Novartis a obtenu une licence exclusive de la part de Cadent en 2015. En effet, ce médicament est actuellement en cours de développement par le groupe suisse et vise à traiter la dépression résistante aux autres traitements.

L’acquisition concerne bien entendu également les programmes CAD 9303 qui concerne un traitement expérimental dont le but est de réduire les symptômes cognitifs de la schizophrénie et le programme CAD 1883 qui concerne cette fois un modulateur allostérique positif du canal SK en tant que traitement contre les troubles du mouvement et qui est au stade clinique des essais.

Toutefois et avant de réjouir de cette opération de rachat, il faudra se montrer encore un peu patient. En effet, cette opération pourrait être finalisée avant la fin du premier trimestre de cette année 2021 mais devra auparavant obtenir le feu vert des autorités de la concurrence qui étudient actuellement ce dossier comme le précise le communiqué de presse de Novartis.

Il est cependant possible que les marchés réagissent positivement à cette nouvelle et que l’on observe des mouvements volatiles du titre Novartis à court terme.