Belle avancée pour l’anticorps Innate Pharma et Sanofi

  •   Le 05/01/2021 à 11h38
  •   HARMANT Adeline

C’est ce matin du 05 janvier 2021 que le groupe Innate Pharma a annoncé que son partenaire Sanofi vient de prendre la décision de faire progresser l’anticorps IPH6101/SAR443579 vers le stade des études précliniques réglementaires dans le but d’obtenir un nouveau traitement expérimental. Cet anticorps est un anticorps multispécifique qui engage les cellules NK(NKCE) par le biais de leur récepteur activateur NKp46 et qui utilise le format d’anticorps multispécifique propriétaire de la biotech.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Belle avancée pour l’anticorps Innate Pharma et Sanofi
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Un candidat médicament prometteur :

La décision de faire progresser ce probable futur traitement se base sur les résultats du premier programme de recherche de cette collaboration entre Sanofi et Innate Pharma. En effet et durant ce programme, cet anticorps a montré une activité anti-tumorale dans les modèles précliniques avec des données encourageantes de pharmacocinétique, de pharmacodynamie et de tolérance dans les études préliminaires réalisées chez les primates mais aussi des propriétés favorables de fabrication.

Suite à la décision de Sanofi à propos de ce traitement, le laboratoire a versé à Innate Pharma une première étape de 7 millions d’euros. C’est Sanofi qui sera ici responsable du développement, de la production et de la commercialisation de l’anticorps.

Rappelons que cette étape entre dans le cadre de l’accord de collaboration et de licence qui avait été précédemment communiqué avec Sanofi et selon lequel les sociétés collaborent dans le but de générer et d’évaluer jusqu’à deux candidats bispécifiques par le biais de la technologie développée par Innate Pharma et les formats d’anticorps bispécifiques propriétaires de Sanofi ainsi que les cibles tumorales. Les deux entreprises collaborent aussi actuellement sur le second programme de recherche.

 

La technologie concernée par ce traitement et ses bénéfices :

Après cette annonce, le directeur scientifique d’Innate Pharma a ainsi déclaré : « Nous sommes très satisfaits que Sanofi s’engage pour faire avancer IPH6101/SAR443579 vers la clinique. Cela met en évidence le potentiel de l’activation des cellules NK par le récepteur activateur NKp46 ainsi que la solidité du format d’anticorps multispécifique propriétaire d’Innate. Nous pensons qu’IPH6101/SAR443579 est la première molécule ciblant NKp46 et engageant les cellules NK à débuter un tel développement, témoignant de la prochaine génération d’innovation scientifique d’Innate. Cette validation sera également précieuse pour le second programme de recherche en cours avec Sanofi, ainsi que pour l’ensemble de la plateforme technologique engageant les cellules NK d’Innate. »

Rappelons ici que la technologie d’anticorps multispécifiques qui engage les cellules NK d’Innate est composée de formats d’anticorps nouveaux qui ciblent simultanément deux récepteurs activateurs sur les cellules NK, NKp46 et CD16 mais aussi un antigène tumoral sur les cellules cancéreuses. Ces molécules trifonctionnelles ont en effet démontré une plus grande efficacité dans les modèles précliniques par rapport aux anticorps classiques dirigés vers la même cible tumorale. L’engagement commun de plusieurs récepteurs à la surface des cellules NK entraine ainsi leur pleine activation. Ainsi, ces anticorps multispécfiques pourraient être une meilleure option thérapeutique pour le traitement du cancer comparativement aux anticorps bispécifiques qui engagent les lymphocytes T.