Inde : Le Coronavirus contraint Nissan et Hyundai à fermer temporairement

  •   Le 30/05/2021 à 14h22
  •   DEHOUI Lionel

Renault, son partenaire Nissan Motor et Hyundai seront bientôt contraints de fermer temporairement leurs usines de production indiennes. En effet, inquiets de l’augmentation des cas de Covid-19 dans le pays, les salariés sont de plus en plus exigeants dans les revendications.

Inde : Le Coronavirus contraint Nissan et Hyundai à fermer temporairement
Droit image : Lindsey Turner

Les salariés accélèrent les grèves et les manifestations

Renault-Nissan dispose d’une usine automobile qui se situe dans l’État méridional du Tamil Nadu. Les travailleurs de cette usine ont décidé de se mettre en grève, étant donné que l’administration ne répond pas à leurs demandes. Ceux-ci ont demandé beaucoup plus de mesures de sécurité anti-COVID, puisque deux ouvriers sont déjà morts de la maladie.

Hyundai de son côté annonce l’arrêt des activités de son usine de Tamil Nadu pour une période de cinq jours. Cette décision fait suite à la manifestation des salariés, après que les cas de contamination ont flambé dans le pays.

Suite au décès de deux employés dans la région de Tamil Nadu, en raison du Covid-19, les inquiétudes se sont accentuées au sein des ouvriers. Ceux-ci ont demandé plus d’attention de la part des dirigeants de Hyundai, qui n’ont pas hésité à leur accorder cinq jours de repos.

 

Renault-Nissan confronté à de fortes pressions de la part des employés

Les différentes revendications des employés démontrent combien de fois les entreprises implantées en Inde souffrent de la pandémie actuelle. Les contaminations sont rapides et des milliers de cas de décès sont quotidiennement recensés. Une situation qui ne rassure pas les employés, surtout que le système sanitaire du pays est débordé et en pénurie de vaccins.

En outre, le Tamil Nadu fait partie des régions du pays les plus affectés par la catastrophe. Uniquement la semaine dernière, plus de 30 000 cas par jour ont été recensés dans cette région.

C’est dans ce contexte que les salariés de Renault-Nissan ont décidé de dénoncer les conditions dans lesquelles ils travaillent. Selon leurs allégations, les règles de distanciation sociale ne sont pas bien respectées. De plus, ils dénoncent que la politique sanitaire de l’usine ne prend pas suffisamment en compte la protection de la vie humaine.

En conséquence, les syndicats des ouvriers demandent une baisse de production pour améliorer la distanciation sociale. Ils réclament aussi des vaccins, ainsi qu’une assurance plus étendue pour prendre en charge les frais d’hôpitaux de leurs familles.

 

La situation sanitaire en Inde demeure critique

D’après le bilan annoncé par le ministère de la Santé indien, les cas de décès enregistrés en raison du Covid ont dépassé la barre des 300 000. Il a déclaré qu’il est enregistré environ 4 000 cas de décès au quotidien et environ 222 315 nouvelles contaminations en une journée.

En franchissant le seuil des 300 000 décès liés au Coronavirus, l’Inde est devenu le troisième pays mondial à atteindre ce record. Il est encore derrière les États-Unis et la Chine, mais cela risque de ne pas durer si la pandémie continue d’être aussi sévère.

Le ministère de la Santé a annoncé un total de 303 720 décès, dont 50 000 ont été enregistrés en moins de deux semaines. En plus, les contaminations depuis le début de la crise ont déjà dépassé les 26,7 millions de cas.