IBM : revenus décevants et retrait des objectifs 2020

  •   Le 22/04/2020 à 15h18
  •   DEHOUI Lionel

Depuis que le covid-19 fait des ravages dans le monde, le marché des affaires va de mal en pire. Les mesures de confinement annoncées dans plusieurs pays n’ont fait que plonger les entreprises dans le rouge. Elles sont nombreuses à se retrouver au bord de la faillite. En effet, elles enregistrent des chiffres d’affaires en rouge et réduisent leur dividende considérablement afin de faire face à la crise. Mais plusieurs d’autres abandonnent ou suspendent leur dividende. Si le groupe IBM n’est pas encore arrivé à une telle extrémité, il a tout de même enregistré des revenus décevants. Le lundi soir, le groupe affirmait des chiffres qui montrent clairement combien ses ventes sont décevantes au cours du premier trimestre. La société a également retiré ses objectifs pour l’exercice 2020, car elle n’est pas très en forme actuellement. Le chiffre de son bénéfice le démontre.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Le bénéfice d’IBM

IBM est avant tout une société multinationale américaine qui exerce dans les secteurs du logiciel et du matériel informatiques. Depuis sa création en 1911 (16 juin), l’International Business Machines Corporation s’est également illustrée dans le domaine des services informatiques. Ainsi, en se basant sur l’ensemble de ses activités, IBM a annoncé avoir fait un bénéfice nettement en baisse de 26 % à 1 175 milliards de dollars.

Par action, cette valeur revient à 1,31 dollar. En absence de raisons exceptionnelles, le bénéfice du groupe IBM par action s’établit à 1,84 dollar. Il suffit de comparer cette valeur à celle attendue pour comprendre qu’elle a progressé de 3 cents. Selon Big Blue, ses revenus ne se portent pas mieux que son bénéfice net.

 

Des revenus décevants

Dans les années 1970 et 1980, Big Blue s’était illustré comme la toute première capitalisation boursière au niveau mondial. Si en 2019, le groupe disposait d’une capitalisation estimée à 118.977 millions de dollars, ce lundi il annonce des revenus en recul. Ceux-ci ont diminué de 3,4 % à 17,57 milliards de dollars. Selon Bloomberg, cette valeur est légèrement en dessous du consensus qui est estimé à hauteur de 17,7 milliards de dollars. Des revenus clairement décevants.

 

Impacts du Covid-19 sur IBM

Il est tout à fait normal que le groupe informatique subisse les conséquences de la crise sanitaire engendrée par le Covid-19. La pandémie a impacté considérablement les résultats d’IBM. Pour mieux comprendre, il faut se rappeler que le groupe avait progressé au 4e trimestre dans ses revenus. C’était la toute première progression du Big Blue depuis plus de 5 trimestres. Pour l’actuel trimestre, les revenus sont en baisse de 0,1 %.

Information : L’accroissement de l’activité cloud (19 % à 5,4 milliards) a été réalisé grâce au rachat de Red Hat en 2019. En effet, après son rachat, Red Hat a réalisé plus de 719 millions de dollars comme revenus.

 

Retrait des objectifs d’IBM

La déclaration du groupe IBM s’est terminée sur l’annonce du retrait de ses objectifs comptant pour 2020. Cette nouvelle ne laissera certainement pas les actionnaires indifférents. C’est pourquoi le groupe précise qu’il donnera des explications sur le sujet en fin du deuxième trimestre. Cependant, il visait au moins 13,35 dollars comme bénéfice par action ajusté. Ses actionnaires devront donc se patienter jusqu’au prochain bilan.