Hyundai décide d’investir davantage dans les voitures électriques

  •   Le 30/05/2021 à 10h01
  •   DEHOUI Lionel

Le groupe Hyundai a décidé de baisser sa production de modèles de voitures à combustion. Son objectif est de disposer d’assez de ressources pour réaliser des investissements dans les véhicules électriques. Pour atteindre cet objectif, il compte réduire environ 50 % de ses modèles qui utilisent la combustion fossile.

Hyundai décide d’investir davantage dans les voitures électriques

Un abandon progressif des moteurs à combustion

Cette décision de Hyundai est une tournure importante dans l’histoire commerciale du groupe. Le mouvement en cours permettra de dégager suffisamment de fonds pour investir sur les batteries, les moteurs électriques et les piles à combustion. D’ailleurs, le groupe est déjà dans le projet d’adopter les voitures écologiques. Il produira ainsi les véhicules électriques à batterie et les véhicules à pile à hydrogène.

Toutefois, Hyundai ne compte pas abandonner ses moteurs à combustion du jour au lendemain. Son objectif est de performer cette gamme et de la rendre compétitive sur les marchés émergents. Quant aux véhicules électriques, leur développement se fera progressivement. Les modèles électriques à batterie seront destinés à des marchés clés.

Ces marchés sont notamment la Chine, l’Europe et les États-Unis. En effet, Hyundai Motor Group est une société composée de Hyundai Motor Co (005380.KS), Kia Corp (000270.KS) et Genesis. Elle s’est fixée pour mission de vendre près d’un million de véhicules par an. Hyundai veut s’établir en leader dans le marché des véhicules électriques, en colonisant au moins 10 % du marché international.

 

Plusieurs grands groupes abandonnent le combustible pour l’électrique

En Chine et dans les pays européens, les autorités ont resserré les objectifs d’émission de carbone. Par conséquent, toutes les grandes entreprises de construction automobile forcent le passage vers les véhicules électriques. De plus, plusieurs investisseurs lèvent le ton pour dire qu’ils ne souhaiteraient plus continuer par investir dans les moteurs conventionnels.

En novembre dernier, le groupe PSA a déclaré qu’il en avait terminé avec les investissements dans les moteurs à combustion. Cette déclaration a été faite peu de temps avant la formation de Stellantis, via sa fusion avec Fiat Chrysler. Daimler de son côté a réorganisé ses moteurs à combustion, dans l’objectif de basculer vers l’électrique d’ici peu.

D’autres constructeurs automobiles ont également manifesté leur intention de se tourner vers l’électrique. C’est le cas de Volvo qui est une filiale du groupe chinois Geely (GEELY.UL). Dans la même perspective, Ford a également affirmé que sa gamme européenne sera électrifiée d’ici quelques années.

 

Hyundai veut passer à la vitesse supérieure

Associé à KIA, Hyundai fait partie des dix premières entreprises automobiles au monde. En cette qualité, sa décision de passer à l’électrique est d’une grande importance et relève sans doute de mûres réflexions. Selon les sources, sa stratégie de passage vers l’électrique sera achevée avant la fin de l’année.

En avril dernier, le groupe avait annoncé que ses modèles à essence seront réduits en Chine de 21 à 14 dans moins de cinq ans. Aussi, à partir de 2022, de nouveaux modèles électriques seront lancés chaque année.

Pour rappel, Hyundai avait déclaré, il y a quelques mois, qu’il était en pourparlers avec Apple au sujet d’un véhicule autonome. Cependant, cette affirmation a été contestée par Apple, le projet ayant fortement été contesté en interne.