HSBC enregistre des résultats meilleurs que prévu au 1er trimestre

  •   Le 29/04/2021 à 19h01
  •   DEHOUI Lionel

À l’instar de plusieurs entreprises ces derniers jours, le groupe bancaire HSBC a fait le point de son activité au titre du premier trimestre 2021. Celle-ci s’est bien déroulée sur l’ensemble de cette période. En effet, la banque britannique a dévoilé des résultats meilleurs que prévu dépassant les attentes du marché. Ils affichent notamment une forte progression des profits favorisée par des reprises de provisions inattendues.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

Résultats trimestriels au 1er trimestre 2021

Sur les trois premiers mois de l’exercice 2021, le bénéfice imposable du groupe bancaire HSBC fait état d’un fort bond de 79 % pour s’établir à 5,78 milliards de dollars (soit 4,79 milliards d’euros). Il est en hausse de 109 % en données ajustées et correspond à un montant de 6,4 milliards de dollars.

Ainsi, ce chiffre dépasse largement les prévisions du marché qui visait un bénéfice de 4,3 milliards de dollars sur cette période. Par ailleurs, l’activité de la banque britannique s’est bien accélérée au cours de ce trimestre. En effet, les revenus enregistrés par HSBC au T1-2021 reflètent parfaitement cette réalité.

Sur l’ensemble du 1er trimestre, ils ont connu une progression de 5 %. En revanche, les revenus du groupe bancaire (en général) font état d’une baisse de 3,2 % en données ajustées et s’élèvent à 13,27 milliards de dollars. De toute façon, ces différentes valeurs sont supérieures aux attentes du marché qui tablait sur un montant de 12,679 milliards de dollars.

 

Reprises de provisions inattendues

Au cours du premier trimestre, HBSC a fait particulièrement état de reprises de provisions inattendues. Celles-ci sont ressorties en dessus de 435 millions de dollars des « provisions pour charges ». Ce qui a provoqué un effet de surprise chez les analystes qui avaient anticipé 1,084 milliard de dollars de provisions supplémentaires.

Pour rappel, à la même période de l’an dernier (T1-2020), la banque britannique avait passé pour 3,11 milliards de dollars de charges pour provisions. Aussi, l’année passée, les établissements bancaires ont dû enregistrer de lourdes provisions dans le but de faire face au risque de non-remboursement de crédits à cause de la crise sanitaire du coronavirus.

Cependant, le scénario pessimiste envisagé ne s’est pas réalisé. Ainsi, les banques peuvent désormais procéder à une reprise d’une partie de leurs provisions.

 

Meilleure performance au niveau des différentes activités

Durant le premier trimestre, le groupe britannique HBSC a enregistré une croissance au niveau de ses différentes activités. Celles de banque, de financement et d’investissement affichent des performances meilleures que prévu. Ainsi, les revenus de l’entreprise ont augmenté de 10 % en ressortant à 4,29 milliards de dollars.

Cette hausse est portée par le « courtage action » qui a généré 55 % des revenus à 419 millions de dollars. Celui « obligataire » quant à lui représente 52 % des revenus et s’établit à 396 millions de dollars. Cette progression est également favorisée par le conseil et l’organisation d’opérations sur les marchés primaires. Ces derniers métiers ont généré des revenus qui sont passés de 145 à 291 millions de dollars sur la période d’une année.