Offre rejetée de Xerox pour HP

  •   Le 18/11/2019 à 11h47
  •   HARMANT Adeline

Ce matin, le constructeur d’ordinateurs et d’imprimantes HP a rejeté l’offre de rachat du groupe Xerox d’un montant de 33 milliards de dollars car il l’a jugée insuffisante mais le groupe ne ferme pas pour autant la porte à un prochain rapprochement. Informations et précisions à propos de cette nouvelle information importante.

--- Publicité ---
Trader l’action Xerox !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Le rejet de l’offre de Xerox par HP en détails :

C’est par le biais d’un courrier envoyé ce dimanche 17 novembre au PDG de Xerox que le conseil d’administration d’HP a annoncé avoir conclu à l’unanimité que l’offre, qui a été libellée en actions et en numéraires sous-valorise de manière significative HP et n’est dons pas dans l’intérêt de ses actionnaires.

Le conseil d’administration est parvenu à cette conclusion en expliquant avoir tenu compte de l’impact des niveaux d’endettement importants sur l’action de l’entité combinée. Par ailleurs, le groupe indique la perte du chiffre d’affaires de Xerox est passée de 10.2 à 9.2 milliards de dollars sur l’année écoulée et depuis juin 2018 et que cela l’a amené à se poser des questions quant à la trajectoire de l’entreprise et de ses perspectives futures.

Le groupe HP a reçu l’offre de Xerox le 5 novembre dernier et a mis un lien vers cette offre. Il avait par ailleurs déjà confirmé l’existence de cette offre mais sans en annoncer le montant. L’offre de Xerox concernant 22 dollars par titre pour les actionnaires et un montant qui se décomposait en 17 dollars en numéraires et 0.137 actions Xerox. De ce fait et à l’issue de la transaction, les actionnaires de HP auraient détenu 48% de l’unité ainsi créée.

 

Un rejet qui ne ferme pas la porte à un rapprochement :

Cependant et malgré le rejet de l’offre exprimé par HP, le conseil d’administration reconnait tout de même les avantages d’une consolidation en disant « «Nous sommes ouverts à la possibilité de créer de la valeur pour les actionnaires de HP grâce à une éventuelle combinaison avec Xerox».

Cependant, certaines questions doivent être résolues avant d’une opération soit possible.

Rappelons que le groupe HP est issu de la fusion de Hewlett-Packard et qu’il réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires presque 6 fois plus élevé que celui de Xerox avec une capitalisation boursière presque trois fois plus importante à quelques 28 milliards de dollars contre seulement 8 milliards pour Xerox.

D’autre part, Carl Icahn, un investisseur activiste qui a pris une participation dans HP pourrait être l’investigateur d’un rapprochement en faisant pression en faveur d’une fusion avec Xerox car il pense que les deux entités pourraient générer de forts bénéfices pour les investisseurs. Cependant et pour l’instant, le conseil d’administration d’HP précise « Il est essentiel de procéder à une analyse rigoureuse des synergies potentielles en cas de combinaison des deux groupes». «Grâce à l'engagement substantiel de la direction de Xerox et à l'accès aux informations (dans le cadre de la procédure dite de +due diligence+) sur Xerox, nous pensons pouvoir évaluer rapidement le bien-fondé d'une transaction potentielle»,