Hennes & Mauritz : chute des ventes inférieure aux prévisions

  •   Le 18/03/2021 à 15h01
  •   DEHOUI Lionel

Après avoir publié des résultats trimestriels dont la chute est plus accentuée que prévu, plusieurs évènements ont marqué l’actualité de Hennes & Mauritz. Vers fin janvier dernier, le groupe a publié des chiffres montrant ses bénéfices en chute de plus de 90,7 % sur l’exercice 2020. Pour finir, H&M vient de communiquer sur ses ventes.

Hennes & Mauritz : chute des ventes inférieure aux prévisions

Les ventes en repli, mais moins que prévues

Hennes & Mauritz est une entreprise suédoise qui s’est spécialisée dans l’habillement. Le lundi dernier, elle a annoncé que ses ventes réalisées durant le premier trimestre fiscal sont en baisse. Ce trimestre a été bouclé par le groupe en fin février et le repli est moins marqué que prévu.

Selon des sources sûres (au sein de la chaîne de vêtements H&M), les ventes de la société sont en repli de 21 % en monnaie locale sur l’ensemble des trois mois clos. Un chiffre qui est ressorti en dessous du niveau anticipé par les analystes. Ces derniers l’attendaient en baisse de 24 %. Il est donc clair que la chute enregistrée est finalement inférieure aux prévisions.

 

La reprise des ventes en mars

La société suédoise d’habillement H&M reste tout de même le numéro 2 de ce secteur juste après son concurrent espagnol « Inditex ». Il faut noter qu’un nombre important des magasins du groupe Hennes & Mauritz ont réussi à ouvrir durant les toutes dernières semaines. Ce qui a logiquement influencé l’évolution des ventes tout récemment.

De ce fait, le groupe H&M a connu une hausse de 10 % au cours des deux premières semaines du mois de mars. La réaction du titre à la Bourse de Stockholm après cette information a été immédiate. L’action H&M a très vite progressé le lundi matin en prenant 1 %.

 

Hennes & Mauritz en 2020

Durant l’ensemble de l’exercice 2020, le chiffre d’affaires net du groupe d’habillement est de 187 milliards de SEK. À taux de change constants, cette valeur correspond à un recul de 18 %.

Au cours de cet exercice, le développement des ventes avait fortement été impacté par la crise sanitaire du Covid-19. Une réalité qui s’explique par la fermeture des magasins dans la majorité des marchés.

D’ailleurs, la baisse du chiffre d’affaires est principalement due à la fermeture de 80 % de ses magasins. Pour mettre un terme à la chute des ventes en magasin, le groupe H&M a dû recourir davantage aux différents canaux numériques.

Pour finir, le bénéfice d’H&M après impôts est ressorti à 1,24 milliard de SEK. En se référant aux 13,44 milliards de SEK d’il y a un an, le bénéfice est alors en baisse de 90,7 %.

 

Objectif et lancement d’obligation durable

En début d’année 2021, le groupe Hennes & Mauritz avait laissé entendre qu’il a enregistré une importante demande en vue d’une obligation. Cette dernière est en rapport avec un développement durable. Ce qui confirme l’engouement accru des investisseurs au sujet du financement durable tout récemment.

En effet, l’obligation liée au développement durable concerne 500 millions d’euros et dispose de 8,5 ans comme maturité. Son taux de coupon annuel est de 0,25 %. Elle est responsable d’un grand intérêt sur l’ensemble du marché et a été 7,6 fois sursouscrite.

En effet, les obligations de ce type sont couplées à un nombre déterminé d’objectifs environnementaux. Ces derniers sont définis par l’entreprise.

Aussi, H&M envisage tout de même d’augmenter son utilisation de matériaux recyclés de 30 % d’ici 2025. Le groupe compte également réduire ses émissions de 20 % sur cette même période.