Heineken : émission obligataire pour 1,4 milliard d’euros

  •   Le 26/03/2020 à 20h21
  •   DEHOUI Lionel

Qui parle du géant Heineken parle également d’un groupe brassicole dont l’origine est exclusivement néerlandaise. Ce jeudi 26 mars, ce groupe réalise une émission obligataire pour 1,4 milliard d’euros. Avant de parler de ce chiffre, il est important de mieux connaître l’entreprise qui se laisse remarquer lors des grandes compétitions telles que la Champions League et d’autres grands évènements sportifs ou non sportifs.

Trader l’action Heineken !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Heineken : émission obligataire pour 1,4 milliard d’euros
Droit image : Eduardo Santos - Flickr

Heineken international

Le principal fondateur du groupe Heineken International est Gerard Adriaan Heineken. Il fonda son entreprise en 1873 alors que celle-ci est reconnue comme le deuxième brasseur à l’échelle mondiale juste après Anheuser-Busch InBev dont la part était de 30% de marché suite au rachat de SABMiller en 2015. À l’époque, la part de marché du groupe était évaluée à 9,1% en volume, soit un peu plus que celle du Danois Carlsberg estimé à 6,1%.

Le groupe Heineken est reconnu ou s’est spécialisé dans la production de bières de différentes marques. L’on estime à plus de 250 le nombre de marques de bières commercialisées par le groupe. Par ailleurs, il est reconnu à l’échelle internationale pour la commercialisation des bières de la marque Heineken et ceci à travers plus de 170 différents pays du globe terrestre. Excepté la marque Heineken, il y a aussi les marques Tiger, Desperados, Sol et Amstel.

 

L’actualité du groupe Heineken

Alors que le groupe SUEZ réveillait le monde économique par l’annonce de la suspension de ses prévisions pour 2020, Heineken déclare avoir effectué un placement non négligeable qui n’a pas manqué d’attirer l’attention. En effet, il affirme avoir placé pour 600 millions d’euros d’obligations à cinq ans portant un coupon de 1,625%. Ce chiffre ne restera pas sans susciter des réactions au niveau de ses actionnaires ou de ses investisseurs. La suite intéresse.

Le groupe fait une annonce tout aussi intéressante et donc attirante. Il dit clairement avoir effectué pour 800 millions d’obligations à 10 ans et portant un coupon dont le pourcentage est estimé à plus de 2,25%. Ces chiffres suscitent des questions. C’est d’ailleurs pourquoi le communiqué du groupe donne d’autres détails qu’il ne faut pas négliger ni ignorer. Il a souligné qu’il s’agit de titres émis dans le cadre de son Euro Medium Term Note Programme.

 

Les chiffres du 18 mars dernier

Il est important de rappeler qu’en France le groupe annonce ses couleurs à travers ses marques phares comme Fischer, Desperados, Heineken et Pelforth. Il faut également savoir que l’entreprise est en concurrence rude avec les Brasseries Kronenbourg pour l’occupation de la première place dans l’arène des brasseurs français.

En 2013, le groupe réussit à être en tête des ventes et l’année suivante il a annoncé la détention de 17,3% des parts du marché en France.

La marque Desperados se retrouve parmi les marques phares du groupe en Belgique, mais en compagnie d’autres à savoir : Stassen, Grimbergen, Maes et Mort Subite. Aujourd’hui, Heineken déclare que les recettes résultant des émissions évoquées serviront pour le financement de ses besoins généraux. Pour en venir au 18 mars, le groupe avait effectué un placement privé des obligations à cinq ans portant un coupon de 0,6375% pour 100 millions de francs suisses.