Hausse spectaculaire du cours de l’or au-dessus des 2 000 dollars

  •   Le 05/08/2020 à 11h57
  •   HARMANT Adeline

Ce matin, l’or vient de battre son record historique de septembre 2011 en franchissant le seuil symbolique des 2 000 dollars de l’once durant la séance d’hier. Rappelons qu’en janvier, son cours n’était que de 1 525 dollars, ce qui représente une hausse de plus de 30% depuis le début de l’année et sa plus forte progression en dix ans.

--- Publicité ---
Trader l’or maintenant !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Hausse spectaculaire du cours de l’or au-dessus des 2 000 dollars

Une hausse logique de cette valeur refuge :

Le cours de l’or ne monte pas par hasard en ce moment et bénéficie bien entendu de son statut de valeur refuge sur fond de crise du coronavirus et grâce aux politiques monétaires très accommodantes actuelles. Le soutient des banques centrales aux Etats rend en effet le rendement des obligations peu intéressants avec notamment des bons du trésor américain dont le rendement à 10 ans est négatif à -1% en tenant compte de l’inflation.

A cela s’ajoute un dollar américain en pleine dépréciation et la contraction du PIB américain au deuxième trimestre de 30% qui a entrainé la chute du billet vert.

Enfin, on observe également, en plus de ce contexte économique et monétaire favorable, une hausse importante de la demande en ETF. Ces produits indiciels adossés à l’or physique enregistrent en effet sept mois consécutifs de hausse avec 734 tonnes d’or achetées depuis le début de l’année soit hien plus que les records des entrées annuelles.

 

Sept années de hausse pour le cours de l’or :

La tendance haussière de l’or, bien que très volatile aujourd’hui est une tendance de fond qui dure depuis maintenant sept années. Cela notamment grâce aux achats des fonds de pension, des compagnies d’assurance ou des spécialistes en gestion de patrimoine dans le cadre d’une répartition stratégique de leurs actifs

On observe cependant en parallèle une baisse de la demande de la part de la joaillerie avec une baisse de 46% durant le premier semestre et une chute de 17% de la demande en barres et en pièces d’or notamment à cause du confinement en Chine et en Inde.

 

Quel avenir pour le cours de l’or ?

On se demande ainsi maintenant si la tendance haussière sur l’or va se poursuivre. Notons tout d’abord que le prix de l’or reste 200 dollars en dessous de celui de 2011 une fois corrigé de l’inflation. S’il est possible que le métal précieux gagne encore quelques dollars, la hausse devrait perdre de la vitesse ce qui indiquera un risque important de retournement baissier. Cependant, cette correction ne devrait pas être excessive car les positions longues nettes détenues par les investisseurs financiers spéculatifs sur les marchés à terme n’ont que peu augmenté la semaine dernière et restent inférieures à leur niveau du début du mois de mars.

Parmi les analystes à suivre, Goldman Sachs a ainsi relevé son objectif de cours à 12 mois sur l’or en indiquant que celui-ci pourrait atteindre les 2 300 dollars contre 2 000 auparavant. Bank of America se montre encore plus optimiste et vise le seuil de 3 000 dollars de l’once. Une correction passagère due à des prises de bénéfices reste cependant envisageable.