Michelin résiste avec un chiffre d’affaires en hausse

  •   Le 11/02/2020 à 14h00
  •   HARMANT Adeline

C’est durant la séance de ce lundi 10 février que le groupe Michelin a révélé ses chiffres pour l’année 2019 avec un bénéfice net en hausse de près de 4.2% et qui s’affiche à 1.73 milliards d’euros. L’entreprise française démontre ainsi sa capacité de résistance à la crise qui touche actuellement le marché automobile mondial et donc celui des pneumatiques grâce à une concentration de ses efforts sur le segment haut de gamme.

Trader l’action Michelin !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Michelin résiste avec un chiffre d’affaires en hausse
Droit image : Manel - Flickr

Les conclusions et prévisions du groupe pour 2020 :

Dans le cadre du communiqué de presse paru hier à la suite de cette publication, le groupe s’est exprimé et a annoncé notamment en ce qui concerne ses prévisions sur 2020 « un résultat opérationnel en léger retrait » à taux de change constant et un flux de trésorerie positif et supérieur à 1.5 milliards d’euros en dehors de l’effet systémique de la crise liée au coronavirus en Chine.

Le directeur financier du groupe, Yves Chapot a ainsi salué une excellente année 2019 malgré un contexte difficile et auquel l’entreprise française a parfaitement résisté. Celui-ci a cependant averti les investisseurs et autres intéressés que le marché des pneumatiques, tout comme le marché de l’automobile, resteront mal orientés pendant l’année 2020.

Ce dernier a également parlé de l’épidémie de coronavirus qui a fait déjà plus de 1 000 morts en Chine et qui a un effet ralentissant sur l’activité économique en général. Il a cependant souligné que les effets négatifs ne s’étaient pas encore fait ressentir pour Michelin qui n’a pas subi d’impact financier. Il précise qu’il est trop tôt pour anticiper cet impact sur les comptes du groupe dans le cas où cette crise venait à être prolongée. Le dirigeant du groupe explique ainsi : «Nous ne pouvons préjuger d'un blocage de l'économie chinoise qui durerait non pas quelques semaines, mais plusieurs mois, et qui aurait de facto des effets sur l'ensemble de l'économie mondiale».

 

Le groupe a bien résisté aux conditions de marché défavorables :

Alors que le marché de l’automobile a montré de réelles difficultés en 2019, les ventes du groupe Michelin ont parfaitement bien résisté avec une augmentation de 9.6% à 24.1 milliards d’euros. La plus grande partie de cette hausse est due à un élargissement du périmètre et à la hausse du cours du dollar face à l’euro qui ont eu un impact positif sur la compétitivité du groupe. Mais Michelin a également réussi à compenser largement la baisse de ses volumes de 1.2% par une hausse de ses prix et une parts plus importante dans les pneumatiques haut de gamme de 18 pouces et plus dans ses ventes grâce à un effet de prix-mix positif de 2.2%. Cela a engendré un bénéfice opérationnel en hausse de 8.4% à 3 milliards d’euros, ce qui représente plus de 12.5% du chiffre d’affaires contre seulement 12.6% en 2018.