GTT : objectifs 2021 confirmés, malgré la baisse d’activité de 15 % au T1

  •   Le 28/04/2021 à 10h38
  •   DEHOUI Lionel

En ce début de semaine, plusieurs entreprises font la Une de l’actualité économique. En effet, la plupart des sociétés ont fait le point de leur activité au premier trimestre. Ainsi, le groupe Faurecia a enregistré des ventes en croissance, Korian a vu ses revenus accroître alors que GTT voit son chiffre d’affaires diminuer. Découvrez de plus près les résultats trimestriels de GTT ainsi que ses objectifs pour l’année 2021.

--- Annonce ---
Trader l'action GTT !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
GTT : objectifs 2021 confirmés, malgré la baisse d’activité de 15 % au T1

L’activité globale de GTT au T1-2021

Connue sous le sigle GTT (Gaztransport Technigaz) est une société d’ingénierie navale basée à Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines en France). Elle s’impose en tant que leader de la conception de systèmes de confinement à membrane cryogénique adéquats. Lesquels sont utilisés dans le stockage et le transport de gaz naturel liquide en mer. À l’issue de son activité au premier trimestre 2021, le groupe enregistre une chute de 15 % comparativement à 2020.

De manière plus précise, le chiffre d’affaires de la société française ressort à 87,6 millions d’euros au titre de ce trimestre. Il faut souligner que son activité sur cette période en 2020 a été portée par l’afflux des commandes des exercices précédents (essentiellement en 2018 et 2019).

 

Activité de GTT en construction neuve et les redevances

De manière plus spécifique, la division du groupe GTT (qui a en charge la réalisation des constructions neuves) a réalisé un chiffre d’affaires logiquement en baisse. La chute comptabilisée est de 17 % et le CA à ce niveau ressort nettement à 82,8 millions d’euros. Néanmoins, les différentes redevances de la société française s’affichent en hausse comme l’indiquent ses chiffres.

Sur l’ensemble des trois premiers mois de l’exercice actuel, les redevances des éthaniers et méthaniers se sont affichées à 72,2 millions d’euros. Du côté de celles des FSRU, GTT a enregistré 3,4 millions d’euros alors que celles des FSU sur ce premier trimestre s’élèvent à 2 millions d’euros.

En ce qui concerne les redevances des FLNG, elles ressortent à 0,7 million d’euros. Celles du GNL carburant s’établissent à 3,1 millions d’euros et font état d’une hausse de +81 %. Enfin, celles des GBS ont augmenté de +93 % à 1 million d’euros.

 

Évolution de l’activité dans une autre division de GTT

L’autre division du groupe français englobe les différents services dont il dispose les compétences nécessaires. À ce niveau, GTT a réalisé un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros. Son activité dans les services s’est donc améliorée de plus de la moitié (+55 %) par rapport à son niveau au premier trimestre 2020. Le principal levier de ce résultat reste les différentes opérations d’acquisition qui ont eu lieu durant cette période.

De même, les services de maintenance et ceux d’assistance aux navires en opération, les prestations de formation ainsi que celles de pré-ingénierie, ont progressé. Il y a eu deux commandes majeures de méthaniers au cours des trois premiers mois de l’année 2021. Ce qui fait suite aux nombreuses commandes enregistrées en fin d’exercice 2020.

Aussi, les méthaniers en question bénéficieront d’équipements technologiques récemment conçus par GTT tels que : NO96L03+ et Mark III Flex. Il faut également souligner qu’ils devront être livrés entre le premier trimestre 2023 et le T3-2024.

 

Objectifs de GTT en 2021

La société française GTT espère qu’il n’y aura pas d’importants reports ou annulations de commandes dans les prochains mois. Ce qui l’amène à confirmer ses objectifs 2021. Elle vise donc un chiffre d’affaires consolidé compris entre 285 et 315 millions d’euros et un Ebitda allant de 150 à 170 millions d’euros. Aussi, le groupe compte distribuer un montant de dividende qui devrait correspondre au moins à 80 % du résultat net consolidé.