Remboursement anticipé d’un emprunt par Air France

  •   Le 03/09/2020 à 07h12
  •   HARMANT Adeline

Si la situation actuelle touche de plein fouet de nombreuses compagnies aériennes, le groupe Air France compte bien renforcer ses fonds propres en cas de marché favorable. Il vient ainsi d’annoncer, dans un communiqué de presse paru mercredi, le remboursement anticipé d’un reliquat d’emprunt d’un montant de 600 millions d’euros et qui avait été contracté en 2015.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Remboursement anticipé d’un emprunt par Air France
Droit image : Michel Curi - Flickr

Le détail du remboursement annoncé par le groupe :

Dans le communiqué paru cette semaine, le groupe qui est constitué à la fois de la compagnie aérienne Air France mais aussi de KLM Royal Dutch Airlines et de la compagnie low cost Transavia a annoncé qu’il avait décidé de procéder au remboursement de l’ensemble des obligations subordonnées perpétuelles qui avaient été émises en 2015 et qui sont encore en circulation. Le montant de ces obligations encore sur le marché s’élève ainsi à 403.3 millions d’euros.

Toujours selon le communiqué, le remboursement anticipé sera réalisé le 1er octobre 2020 soit dans moins d’un mois, au pair, soit 100 000 euros par obligation, majoré du coupon couru depuis la dernière date à laquelle les intérêts au titre des obligations ont été payés, c’est-à-dire le 1er octobre 2019 et jusqu’à la date de fin du remboursement anticipé incluse.

Le contexte dans lequel a été prise cette décision :

C’est dans un contexte de politique de maîtrise des frais financiers du groupe qu’Air France KLM a décidé de réaliser ce remboursement anticipé. Le groupe entend également mettre en place divers mesures de renforcement de ses fonds propres ainsi que de ses fonds quasi-propres avant la date de mai 2021. Bien entendu, ces mesures seront effectives uniquement si les conditions de marché le permettent au regard de la situation sanitaire encore préoccupante aujourd’hui. C’est BNP Paribas Securities Services qui sera le prestataire en charge du service financier des obligations du groupe comme l’indique le communiqué.

Rappelons également qu’au moment du pic de la crise sanitaire, le groupe franco-néerlandais a reçu une aide d’Etat d’un montant de 7 milliards d’euros en France et de 3.4 milliards d’euros aux Pays Bas par le biais de prêts directs et de prêts garantis et avec le feu vert du gendarme européen de la concurrence.  Une autre nouvelle avait également mis la puce à l’oreille des investisseurs le mois dernier soit fin juillet à la suite de la publication des résultats trimestriels du groupe qui faisaient état d’une perte nette de l’ordre de 2.6 milliards d’euros. Le groupe Air France KLM avait alors indiqué qu’il réfléchissait déjà à une recapitalisation.

Reste donc à savoir comment cette nouvelle va être accueillie par les investisseurs qui s’intéressent à l’action Air France ou aux autres titres de ce secteur dans les jours et les semaines à venir. Davantage de détails à propos du plan de réduction des coûts devront sans doute être pris en compte avant de décider s’il est judicieux ou non d’acheter ou de conserver cette valeur en bourse.