Goldman Sachs, au-delà des seuils des 5 % du capital et des droits de vote de Klepierre

  •   Le 11/09/2020 à 23h24
  •   DEHOUI Lionel

Le 7 septembre 2020, Goldman Sachs Group a indiqué avoir franchi en hausse des seuils chez Klepierre. Cette performance a été indirectement réalisée par l’intermédiaire des sociétés qui sont sous son contrôle. Le groupe Goldman Sachs est alors désormais au-delà des 5 % du capital et des droits de vote de la société Klepierre.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Goldman Sachs, au-delà des seuils des 5 % du capital et des droits de vote de Klepierre

Le groupe Goldman Sachs acquiert de nouvelles actions chez Klepierre

Les nouvelles acquisitions de la société de droit de l’état du Delaware, Goldman Sachs, permettent à cette dernière de détenir indirectement 22 279 299 actions de Klepierre. Cela lui confère dorénavant 7,43 % du capital et des droits de vote de cette entreprise.

Il faut signaler que ce franchissement de seuils est le résultat direct d’une acquisition d’actions de la société Klepierre hors marché.

 

Klepierre : victime d’une mauvaise analyse de Goldman Sachs

Au cours du mois de juin, le groupe Goldman Sachs a procédé à une analyse en bourse à l’endroit de la société foncière. Suite à cette analyse, le titre de Klepierre a reculé d’environ 3,5 % à la Bourse de Paris. En effet, le bureau d’analyses avait fait des prévisions sur une potentielle baisse des revenus de la société sur certaines foncières. Il était prévu que ces foncières pourraient connaître une chute de 22 % en moyenne.

De plus, le broker a baissé sa recommandation sur Unibail et Klepierre, passant de Neutre à Vendre, mais reste sur Vendre pour Citycon, Eurocommercial et Mercialys. « Nous pensons que la capacité de dividende restera compromise à moyen terme en conséquence et on s’attend à ce que les dividendes soient proches du minimum requis par la loi », affirme le broker.

Pour expliquer les motivations de son action, le bureau d’analyses pense que le covid-19 a provoqué la baisse des ventes, la fermeture des magasins et l’insolvabilité. Il pense que les bénéfices de Klepierre devraient continuer à baisser compte tenu des problèmes qu’il rencontre dans certaines régions. Des problèmes qui ont sérieusement eu un impact négatif sur son chiffre d’affaires. Pour illustrer, Goldman Sachs a cité la baisse de 4 % des loyers en Espagne pendant le premier semestre. Une diminution pour laquelle il n’envisage pas de redressement dans un futur proche.

 

Les résultats du premier semestre de Klepierre

Il y a de cela un mois et quelques jours que Klepierre a présenté ses résultats du premier semestre 2020. Le leader européen des centres commerciaux a annoncé à cet effet les principaux faits qui ont marqué les 6 premiers mois de l’année 2020. Au nombre de ceux-ci, on peut citer la bonne reprise des ventes depuis la réouverture des magasins. Après le confinement, les ventes du mois de juin ont atteint 85 % du niveau enregistré l’année passée.

Concernant les loyers non différés, la société a collecté 83 % pour le compte des trois premiers mois de l’année. Au deuxième trimestre, seulement 62 % ont été collectés. Les revenus locatifs nets des centres commerciaux ont chuté de 5,0 % en dehors des cessions et les effets de change. Son cash-flow net par action, ainsi que la valeur de son portefeuille d’actifs ont baissé également.