GESTION 2021 : le luxe-GAM soutenu par la consommation, la relance et la Chine

  •   Le 14/01/2021 à 06h00
  •   DEHOUI Lionel

En difficultés l’année dernière à cause de la pandémie du coronavirus, de beaux jours attendent le secteur du luxe en 2021. En effet, celui-ci devrait prospérer cette année, si l’on s’en tient aux prévisions de GAM Investments. Plusieurs facteurs pourraient favoriser cette croissance attendue sur le marché prochainement, selon l’entreprise.  

GESTION 2021 : le luxe-GAM soutenu par la consommation, la relance et la Chine
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Une prospérité attendue sur le marché du luxe en 2021

Le domaine du luxe fait partie des premiers secteurs d’activités touchés par les débuts de la pandémie du coronavirus l’an dernier. Ceci était dû au fait que celui-ci était fortement exposé au marché chinois. Rappelons que l’épidémie du Coronavirus avait débuté en Chine avant de s’étendre dans tous les pays du monde.

Cependant, au fil du temps, le marché chinois a connu un nouveau rebond. Il s’agit d’une opportunité dont ont su profiter efficacement les entreprises du luxe. C’est ce qu’à rappeler ce mercredi, dans une note publiée, Swetha Ramachandran, responsable des investissements en actions dans les marques de luxe chez GAM Investments.

Par ailleurs, si la crise sanitaire n’a pas permis au secteur du luxe de connaître une forte croissance en 2020, la donne pourrait changer cette année. En effet, une prospérité est promise à ce secteur en 2021, d’après GAM Investments.

Ceci devrait être propulsé par un certain nombre de facteurs. Il s’agit du rebond des dépenses de consommation, de la relance budgétaire, notamment aux États-Unis, et de l’essor de la classe moyenne en Chine.

 

De nouvelles stratégies développées par les entreprises du luxe

Pour faire face à la pandémie, les entreprises du luxe ont adopté de nouvelles stratégies afin de pouvoir résister dans le secteur. Plusieurs d’entre elles ont montré un fort engagement pour affronter la crise sanitaire. C’est le cas de L’Oréal et Pernod Ricard. En effet, ces deux groupes ont transformé leur usine de production d’alcool en fabrication du gel désinfectant.

Toujours selon Swetha Ramachandran, pour contrer la crise sanitaire, d’autres acteurs du luxe ont pris l’option de se tourner vers la vente en ligne. Ils ont également choisi de s’approcher directement des consommateurs, en particulier les plus jeunes. En effet, ces nouvelles stratégies ont permis particulièrement à certaines entreprises de s’en sortir face à la pandémie.

C’est notamment le cas de Prada ou encore de Farfetch. Ce dernier est un acteur très récent dans le secteur du luxe. En revanche, d’autres sociétés ont fortement été secouées par la crise sanitaire. Aston Martin en est un exemple. D’ailleurs, l’entreprise présente des performances médiocres comparées à celles de son concurrent Ferrari.

Par ailleurs, il faut souligner que les secteurs du marché relatifs aux croisiéristes, hôteliers et opérateurs de jeux d’argent, sont les plus touchés par la crise sanitaire.

 

Les facteurs qui pourraient favoriser l’essor du marché du luxe

Le secteur du luxe devrait être porté cette année par plusieurs facteurs. À ce titre, les dépenses de consommation favorisées par les mesures de relance de l’économie aux États-Unis devraient être profitables au marché en 2021.

En Chine, le développement d’une classe moyenne jeune et friande de marques de prestige se précise. Ceci constitue un atout dont pourrait également profiter le secteur du luxe. Aussi, cette année, le marché sera alimenté par une forte demande des consommateurs en produits luxueux. En réalité, ceux-ci portent davantage un intérêt accru pour le développement durable en cherchant à acheter moins, mais mieux.