Modification des termes de la fusion entre Fiat et PSA

  •   Le 15/09/2020 à 12h43
  •   HARMANT Adeline

Dans le but de mener à bien leur projet de fusion, PSA et Fiat Chrysler ont modifié les termes de leur contrat afin de tenir compte des effets de la pandémie de Covid sur les deux groupes. Explications ici.

--- Publicité ---
Trader l’action PSA !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Modification des termes de la fusion entre Fiat et PSA
Droit image : Ming-yen Hsu - Flickr

Le détail des modifications apportées à chaque contributeur :

Du côté de Fiat Chrysler, on note un abaissement du dividende exceptionnel à 2.9 milliards d’euros au lieu de 5.5 milliards d’euros. Pour PSA, on observe une distribution de sa participation de 46% dans l’équipementier français Faurecia aux actionnaires de la nouvelle entreprise qui sera nommée Stellantis au lieu de ses seuls actionnaires.

Ces modifications vont préserver l’équilibre original de l’accord comme le mentionnent les deux groupes dans le communiqué tout en indiquant que cette union sera bouclée à la fin du premier trimestre 2021. Ces dernières ont en effet été approuvées par les conseils d’administration des deux entreprises.

 

L’équilibre du montage financier remis en cause :

Avec cette union, nous allons assister à la création du quatrième plus grand groupe automobile au monde en volume et en chiffre d’affaires. Mais après cette annonce fin 2019, des doutes avaient été soulevés quant à l’équilibre du montage financier.

Au mois de mai, les deux groupes avaient ainsi déjà annoncé qu’ils renonçaient au versement d’un dividende ordinaire de 1.1 milliards d’euros chacun prévu au contrat à cause de la pandémie de Covid-19. Mais le dividende exceptionnel de 5.5 milliards d’euros de FCA et la distribution des actions Faurecia continuaient de poser problème car cela était en défaveur de PSA et de ses actionnaires.

 

Les actionnaires de référence soutiennent le dossier :

Le communiqué indique désormais qu’après ces modifications, « les actionnaires respectifs de FCA et du Groupe PSA recevront l'équivalent de 23% du capital de Faurecia (...), tandis que leur participation à 50/50 dans Stellantis - un groupe qui disposera désormais de 2,6 milliards d'euros de liquidités supplémentaires à son bilan - restera inchangée. En complément, il a aussi été convenu que les conseils des groupes PSA et de FCA pourront considérer une distribution de 500 millions d'euros aux actionnaires de chaque entreprise avant la signature finale ou, alternativement, une distribution de 1 milliard d'euros à tous les actionnaires de Stellantis après la signature finale. »

Les éventuels avantages aux actionnaires vont dépendre des performances respectives des constructeurs et des conditions du marché. Les changements ont cependant été approuvés à l’unanimité par les conseils d’administration des deux groupes avec le fort soutien de leurs actionnaires de référence.

Le rapprochement des deux groupes devrait permettre une économie de 5 milliards d’euros par an contre 3.7 milliards précédemment.

Le porte parole de PSA a ainsi indiqué : «Les perspectives de synergies et de création de valeur à long terme révisées à la hausse de Stellantis permettent aujourd'hui aux actionnaires de références de modifier certains termes financiers pour renforcer encore le bilan de Stellantis à son démarrage, tout ceci dans un contexte Covid»