Qu’est-ce que les frais de courtage ?

Comme vous le savez sûrement déjà, lorsque vous effectuez une intervention sur les marchés financiers, cela génère quelques dépenses dont les frais de garde, mais aussi et surtout les frais de courtage. Mais à quoi correspondent réellement ces frais de courtage et comment les calculer au mieux afin de choisir la formule la plus intéressante et donc la moins chère en fonction de votre profil d’investisseur ? Pour vous aider à mieux comprendre, voici quelques explications à ce propos.  

Qu’est-ce que les frais de courtage ?
Note: 3.73 15 votes

 

Définition des frais de courtage :

Les frais de courtage sont des frais prélevés par les intermédiaires en bourse lors de l’achat ou de la vente de titres boursiers. Généralement, ces frais sont calculés proportionnellement au montant de l’ordre passé et tourne autour de 0.5% pour les actions françaises.

Toutefois, certains intermédiaires proposent à leurs clients une facturation sous la forme de forfaits. Notons également que les frais de courtage sur les titres étrangers sont souvent plus chers alors que les frais de courtage sur les petits montants présentent des forfaits minimaux.

 

Comment sont facturés les frais de courtage ?

C’est dans le cadre d’une convention de mandat de gestion que la responsabilité de la gestion de votre portefeuille est transférée à un professionnel qui se rémunère grâce  à ces frais de courtage.

Pour le client, donc l’investisseur, le paiement des frais de courtage se font de manière directe. En effet, à chaque fois qu’un ordre de bourse est passé, qu’il s’agisse d’une vente ou d’un achat, l’intermédiaire prélève directement le montant de ces frais sur le montant de la transaction.

Comme expliqué plus haut, ces frais sont calculés soit sous la forme d’un forfait ou d’un pourcentage relatif au montant investi. Pour les intermédiaires français, ces frais oscillent souvent aux alentours des 1% TTC du montant de l’achat ou de la vente. Mais ces frais sont généralement plus bas lorsque vous passez par un courtier ou banque en ligne.

Choisir une banque en ligne ou un courtier en ligne pour effectuer ses investissements en bourse est donc un choix judicieux si l’on souhaite réaliser des économies substantielles et ainsi augmenter sa part de profits.

 

Variation des frais de courtage :

Si les frais de courtage peuvent varier en fonction de l’intermédiaire choisi, ils sont aussi fonction de la fréquence et du volume des opérations effectuées, mais aussi en fonction de la manière dont les ordres sont passés, soit par internet, téléphone ou encore e-mail.

Ces frais varient également en fonction du marché sur lequel les ordres sont passés. 

  • Les ordres passés sur le marché français présentent des frais de courtage moyens de 1% par opération.
  • Les ordres passés sur un marché différent d’Euronext, présentent quant à eux des frais équivalent à une moyenne de 1.50€ auxquels peuvent parfois être ajoutés des frais d’entrée et de sortie pour la cession des titres, notamment en ce qui concerne les placements sur des SICAV, FCP ou OPCVM.

Il est également important de comprendre que les frais de courtage sont le plus souvent dégressifs, ce qui signifie que plus un investisseur investi de gros montants, moins les frais de courtage sont important proportionnellement. De plus, des tarifications spécifiques sont généralement appliquées sur les ordres à règlement différé.

 

Bon à savoir :

Il convient de garder en tête que les frais de courtage ne sont pas les seuls frais inhérents à la spéculation boursière. En effet, d’autres types de commissions peuvent venir s’ajouter à ces derniers dont les frais de tenue de compte, une facturation minimale ou encore le coût des relevés de plus-values. 

L’ensemble de ces frais est également variable en fonction de l’intermédiaire, banque ou courtier choisi.

 

Comment comparer les différents frais de courtage ?

Bénéficier de frais de courtage compétitif est bien entendu un avantage pour les investisseurs. Il est donc logique que vous cherchiez à rejoindre une banque ou un courtier qui pratique des tarifs bas sur ses ordres de Bourse. Mais la comparaison des différents frais de courtage du marché s’avère parfois complexe en raison du mode de calcul qui varie d’un établissement à un autre, parfois en pourcentage, parfois en forfait par ordre et parfois une combinaison des deux.

Avant de vous lancer dans le comparatif des différents frais de courtage du marché, il est donc indispensable de déterminer quels sont vos objectifs et sur quels types d’actifs ou de contrats vous avez envie d’investir. Il vous suffira alors de trouver les meilleurs frais de courtage pour votre propre type d’investissement sans tenir compte des frais concernant les investissements qui ne vous concernent pas ou vous intéressent moins.

Attention également à ne pas vous laisser tenter par certaines promotions ponctuelles. De nombreux courtiers ou banques mettent en effet tout en œuvre pour attirer les investisseurs, notamment en proposant des frais de courtage réduits pendant les premiers mois ou sur les premiers ordres. Vérifiez toujours les frais réels après promotion.

 

Comment ne pas payer de frais de courtage ?

Les frais de courtage sont facturés par les banques et les courtiers sur vos ordres de Bourse. Mais il existe un moyen de ne pas payer ces frais, en passant par des contrats CFD.

Les CFD sont proposés par les plateformes de trading en ligne et vous permettent de prendre position sur la hausse ou la baisse du cours d’un actif en direct du marché. Ils ne présentent aucun frais de courtage ni frais caché. La seule compensation pour les brokers qui proposent ces contrats consiste en un spread prélevé directement et de manière transparente au moment de l’ouverture ou de la fermeture de votre position.

Ainsi, vous achetez un actif légèrement plus cher que son cours réel et le revendez légèrement moins cher. La différence entre le prix réel et le prix payé ou perçu représente ici le spread qui rémunère le courtier.

Le choix de payer ou non les frais de courtage et du type d’outil ou de contrat pour investir en Bourse dépend de vos envies et de votre type d’investissement envisagé ainsi que son horizon.

 

Les frais de courtage des brokers de CFD en ligne :

Les frais de courtage appliqués par les brokers en ligne ou courtiers en CFD sont différents de ceux que nous avons abordés plus haut. On parlera ici plus particulièrement de spread, terme qui définit la manière dont le courtier va se rémunérer sur chaque transaction réalisée par le trader. Mais en quoi consiste précisément ce spread ?

Un spread est en réalité un écart entre deux prix, c’est-à-dire un écart entre le prix d’achat d’une valeur et son prix de vente. Ces prix d’achat et de vente sont en effet légèrement différents du cours réel de l’actif et c’est justement cette différence de prix qui représente la commission du courtier. Le spread est donc calculé comme une marge qui est payée de manière automatique par l’investisseur au moment de la clôture de sa position. Lorsque l’on trade en ligne, il est donc intéressant de comparer les différents spreads et d’en tenir compte lors du calcul de ses bénéfices et de ses pertes. Notons ici que les spreads sont également des types de commission appliqués par les bureaux de change et vous y remarquerez que le prix d’achat d’une devise est toujours supérieur à son prix de vente. Ici encore, c’est cette différence de prix qui représente la commission de l’agent de change contre le service rendu.

Il est également important, lorsque vous tradez les CFD sur une plateforme de trading, de savoir qu’il existe deux types de spreads soit les spreads fixes et les spreads variables. Voici quelques explications à ce propos.

Les spreads fixes sont des spreads qui, comme leur nom l’indique, ne vont pas varier avec le temps. Ainsi, si l’actif que vous tradez présente un spread fixe, vous savez à l’avance combien va vous coûter votre transaction et vous ne risquez aucune mauvaise surprise au moment de la clôturer.  Cependant, les spreads fixes représentent un risque pour le broker lorsqu’un actif se montre particulièrement liquide ou volatile. Le courtier a alors la possibilité de refuser simplement les ordres passés par les traders sur cet actif, y compris la clôture d’une position ouverte. Cependant, ce type de limite reste très rare dans la pratique.

Les spreads variables quant à eux peuvent, comme leur nom l’indique, varier avec le temps. En réalité, ces spreads changent quasiment constamment selon les conditions de marché. Ainsi, lorsque les conditions de marché sont plutôt favorables, les spreads variables ont tendance à être plus intéressants que les spreads fixes pour un même actif. Toutefois, lorsque les conditions sont défavorables c’est-à-dire lorsque la volatilité est forte, ces spreads sont généralement plus élevés.

 

Comment sont déterminés les spreads ou frais de courtage des brokers en ligne ?

Comme nous venons de le voir, les spreads des brokers en ligne peuvent varier dans le temps et selon les conditions de marché mais varient également selon le courtier et l’actif concerné. Voici les éléments pris en compte par les brokers pour déterminer ces frais.

  • Le niveau de liquidité du marché ou les volumes échangés sur un actif donné est le premier élément pris en compte dans le calcul du spread. Plus les volumes sont élevés et plus le spread sera faible. Plus le spread est faible et plus l’écart entre les vendeurs et acheteur est réduit, ce qui permet aux vendeurs de trouver facilement un acheteur avec un prix similaire. On retiendra également que certaines publications économiques majeures sont souvent anticipées par les brokers qui anticipent ainsi une baisse de liquidité et donc augmentent le niveau de leurs spreads sur les valeurs concernées.
  • Les évènements politiques et économiques marquants sont un autre critère de choix du spread chez les brokers. En effet, lorsqu’un pays rencontre des difficultés politiques ou économiques, son économie devient instable et le risque sur les valeurs qui lui sont liées est plus important. On assiste alors généralement à une augmentation du spread pratiqué par les brokers qui leur permet de se protéger plus efficacement contre les risques liés à ces valeurs. Cette hausse du spread va en effet avoir pour effet de réduire significativement les volumes échangés et donc le risque de pertes pour le courtier.
  • Enfin, le dernier élément pris en compte dans le calcul du spread le plus juste concerne la volatilité d’un actif. En effet, lorsqu’un actif se montre particulièrement volatile dans le temps, c’est-à-dire qu’il fait preuve de nombreuses variations de forte ampleur, le risque est également considéré à juste titre par le courtier comme étant plus élevé. Ainsi, le spread est là aussi souvent fixé à un prix plus élevé.

Au regard des différentes informations que nous venons de vous délivrer, vous êtes en mesure de choisir le courtier le moins cher. Pour cela, veillez à consulter les frais de courtage ou les spreads affichés sur les actifs qui vous intéressent le plus.

Où trouver les meilleurs frais de courtage du marché ?

Pour investir sur les marchés financiers en faisant des économies sur les frais de courtage, l’idéal est de faire appel à une banque en ligne. Les banques en ligne proposent en effet des frais de courtage beaucoup plus bas que ceux pratiqués par les banques traditionnelles ainsi que d’autres avantages à découvrir.

Ouvrir un compte de trading !