FIGEAC AERO : point de l’activité au terme de l’exercice 2020/21

  •   Le 06/06/2021 à 13h44
  •   DEHOUI Lionel

Le groupe Figeac Aéro a connu d’énormes difficultés au cours de son exercice 2020/21. Son activité a été notamment pénalisée par la crise du secteur aéronautique. Celle engendrée par la pandémie de Covid-19 constitue également un facteur ayant affecté l’entreprise durant l’exercice écoulé. Par conséquent, la société a vu ses revenus régresser en un an.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
FIGEAC AERO : point de l’activité au terme de l’exercice 2020/21

Bilan annuel de l’activité de Figeac Aéro

Au terme de l’exercice 2020/21 (clos fin mars 2021), le chiffre d’affaires de Figeac Aéro s’établit à 201,2 millions d’euros. Il fait état d’un fort recul de 55,4 % sur la période d’un an. À périmètre et taux de change constants, la baisse ressort à 53 %. Cette contre-performance annuelle est notamment due à l’immobilisation du Boeing 737 MAX.

Aussi, l’activité du groupe a été sérieusement perturbée par la crise qui secoue le secteur aéronautique en raison des restrictions de déplacements dues à la pandémie de coronavirus. Pour sa part, la division Aérostructures (représentant 81 % de l’activité du groupe) reste celle qui a le plus souffert des évènements défavorables qui ont lourdement secoué l’industrie aéronautique civile.

Par conséquent, elle a vu son activité chuter de 56,5 % (en organique) sur l’ensemble de l’exercice écoulé. En données publiées, le repli est estimé à 58 %. Il faut également souligner que cette division a subi les effets liés à la crise sanitaire. De leur côté, les autres activités de l’entreprise affichent un CA en recul de 15,8 millions d’euros.

Toutefois, l’équipementier aéronautique a enregistré une hausse de 13,1 % au S2-2020/21 comparativement au premier semestre.

 

Mise en place d’un plan d’optimisation opérationnel

Pour faire face aux difficultés observées au cours de l’exercice 2020/21, Figeac Aéro a adopté de solides mesures opérationnelles et financières. Elles visent notamment à pallier l’énorme chute des volumes et garantir la poursuite des activités du groupe.

De plus, ces mesures ont été élaborées pour permettre à la société de continuer à être compétitive afin d’avoir une meilleure position pour tirer profit de la reprise. Par ailleurs, le plan de performance établi par le groupe devrait favoriser une diminution structurelle des coûts fixes aux alentours de 30 millions d’euros.

Son effet sera visible sur le deuxième semestre du nouvel exercice 2021/22. En outre, Figeac Aéro a également trouvé un moyen de sécuriser ses « ressources financières long terme » en contractant des prêts auprès de ses partenaires bancaires. L’équipementier aéronautique a contracté un prêt Atout chez Bpifrance. Il est estimé à un montant total de 15 millions d’euros.

Aussi, le groupe a obtenu une somme totale de 80 millions d’euros au travers de Prêts Garantis par l’État.

 

Perspectives du groupe

En ce qui concerne ses perspectives pour l’avenir, Figeac Aéro n’a pas dévoilé d’objectifs chiffrés. Toutefois, le groupe estime qu’il est apte à reprendre sa croissance. Aussi, il entend sortir renforcé de la crise sanitaire. L’entreprise s’appuie principalement sur la reprise progressive du trafic aérien international pour afficher ces ambitions.

Cette reprise du secteur est notamment marquée par le retour des vols du Boeing 737 Max. Elle est également tirée par le rebond du trafic aérien aux États-Unis et en Chine.