Acheter l'action Facebook

L’action de la société Facebook est l’une des dernières à avoir été cotée en 2012. Il est donc désormais possible d’acheter des titres de ce célèbre réseau social, ou encore de spéculer sur la hausse ou la baisse de ses cours grâce aux CFD des plateformes de trading en ligne. Que vous cherchiez à miser sur le court ou sur le long terme, cette action peut donc être très intéressante sur le marché boursier. Mais pour y parvenir, il vous faudra d’abord connaître les caractéristiques principales de la société Facebook et la manière dont se comporte son action en bourse. Voici donc des explications complètes sur ce titre ainsi que quelques conseils pour le trader en bourse.

Trader l'action Facebook !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Nos conseils pour trader l'action Facebook

Conseil N°1

Les chiffres et statistiques concernant les dépenses publicitaires réalisées sur Internet sont de la plus grande importance puisqu’elles représentent la majeure partie des sources de revenu du groupe.

Conseil N°2

On suivra également les prévisions concernant l’activité des jeux hébergés sur Facebook et qui suivent depuis quelques années une tendance relativement positives.

Conseil N°3

On suivra également le développement de nouvelles fonctionnalités et de développements techniques de la part de Facebook dans différents domaines d’implication.

Conseil N°4

Les chiffres quant à l’utilisation des différents médias et supports (PC ou mobile) peuvent également influencer les activités et donc les résultats de Facebook.

Conseil N°5

Le groupe fait également face à certains problèmes liés à l’utilisation de données personnelles et on suivra donc les évènements en rapport avec ces problèmes mais aussi la mise en place de solutions pour protéger les utilisateurs et les rassurer.

Conseil N°6

Le développement de Facebook sur certains marchés qui lui sont encore fermés comme le marché chinois est aussi un élément susceptible d’influencer cette action.

Trader l'action Facebook !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Facebook

Les données quant à l’évolution de l’action Facebook en bourse sont pour le moment très peu nombreuses, puisque ces titres n’ont été cotés que depuis le 05 juin 2012. C’est sur le marché du Nasdaq que les titres de cette société ont été côtés, au même titre que les plus grandes actions technologiques comme celles de Google ou d’Apple.

On peut cependant constater, au regard de l’engouement des investisseurs lors de la mise en vente des titres, que la société Facebook a de quoi séduire et pourrait donc rapporter beaucoup d’argent à plus long terme. Ce sont en effet  plus de 100 milliards de Dollars qui ont été vendus en une seule et même journée.

 

  • Evolution du cours
  • Histoire financière
  • Acquisitions

Quelques années après la première cotation de l’action Facebook sur le marché Nasdaq, il est possible de se faire une idée de ses capacités d’évolution à long terme. L’analyse technique historique de ce titre depuis 2013 à aujourd’hui est intéressante car elle montre avant tout une forte capacité à la hausse de cette action.

Lors de son introduction en Bourse, une attente sur-évaluée avait provoqué une légère baisse de prix dans les heures qui ont suivi la première cotation de ce titre. Mais depuis, force est de constater que l’action Facebook a su regagner de nombreux points perdus. Elle a en effet atteint un plus bas historique à 18.08$ en août 2012 mais a, depuis, quasiment toujours évolué à la hausse. A tel point que le titre s’approche de plus en plus du seuil psychologique des 150$.

On observe aussi de nombreux micromouvements à la hausse ou à la baisse tout au long de cette tendance de fond et qui représentent autant d’opportunités grâce à une stratégie de trading à court ou moyen terme utilisant les CFD.

Voici quelques-unes des dates les plus importantes de l’histoire économique de la société Facebook :

  • Le 8 août 2010, Facebook rachète 19 brevets à Friendster.
  • En janvier 2011 l’entreprise est valorisée à 50 milliards de dollars.
  • En mars 2011 Facebook lance son service de VOD.
  • Rachat de la société Push Pop Press par Facebook en août 2011.
  • En mars 2012, Facebook lance la boutique d’applications en ligne App Center.
  • En avril 2012, Facebook rachète Instagram pour un milliard de dollars.
  • En mai 2012, Facebook rachète Glancee.
  • En février 2014 ; Facebook rachète WhatsApp pour 19 milliards de dollars dont 15 milliards en échange d’actions.
  • En mars 2014, Facebook rachète la société Oculus VR spécialisée en réalité virtuelle pour 2 milliards de dollars.
  • En septembre 2016, Facebook annonce dans un communiqué un partenariat avec les sociétés IBM, Google, Microsoft et Amazon pour l’intelligence artificielle au bénéfice des citoyens et de la société. Il s’agit d’une organisation à but non lucratif.
  • En octobre 2016, Facebook lance un réseau social payant pour les entreprises sous le nom de « Workplace by Facebook ».

Ainsi, il est plus aisé de comprendre les évolutions boursières de ce titre et l’intérêt des investisseurs pour celui-ci.

Le groupe Facebook est avant tout connu pour son réseau social, mais l’entreprise exerce aujourd’hui des activités très diversifiées, principalement en ligne, grâce à une stratégie d’acquisition bien rodée. En effet, cette entreprise a procédé à de très nombreux rachats d’entreprises depuis plus de 10 ans, pour un montant total avoisinant les 23 milliards de dollars.

Parmi les entreprises les plus attractives rachetées par le groupe, on compte bien entendu l’application WhatsApp, le réseau social Instagram, Oculus ou encore LightBox, mais la liste ne s’arrête pas là. En effet, certaines années, Facebook a entrepris le rachat de plusieurs entreprises différentes et nous vous proposons de découvrir ici le détail de l’ensemble de ces acquisitions pour que vous puissiez avoir une bonne vue d’ensemble de ce qui est aujourd’hui devenu l’empire Facebook.

  • AboutFace, en août 2005
  • Parakey, en juillet 2007
  • ConnectU, en juin 2008
  • FriendFeed, en août 2009
  • Octazen, en février 2010
  • Divvyshot, en mars 2010
  • Friendster, en mai 2010
  • ShareGrove, également en mai 2010
  • Nextstop, en juillet 2010
  • Chai Labs, en août 2010
  • Hot Potato, toujours en août 2010
  • Drop.io, en octobre 2010
  • Le nom de domaine FB.com, en novembre 2010
  • Rel8tion, en janvier 2011
  • BELUGA, en mars 2011
  • snaptu, également en mars 2011
  • RecRec, toujours en mars 2011
  • DayTum, en avril 2011
  • Sofa, en juin 2011
  • MailRank, encore en juin 2011
  • Push Pop Press, en août 2011
  • Friend.ly, en octobre 2011
  • Strobe, en novembre 2011
  • Gowalla, en décembre 2011
  • Instagram, en avril 2012
  • Tagtile, toujours en avril 2012
  • Glancee, en mai 2012
  • Lightbox.com, également en mai 2012
  • Karma, toujours en mai 2012
  • Face.com, en juin 2012
  • Spool, en juillet 2012
  • Acrylic Software, encore en  juillet 2012
  • Threadsy, en août 2012
  • Atlas, en février 2013
  • Osmeta, March 2013
  • Hot Studio, en mars 2013
  • Spaceport, en avril 2013
  • Parse, toujours en avril 2013
  • Monoidics, en juillet 2013
  • Jibbigo, en août 2013
  • Onavo, en octobre 2013
  • SportStream, en décembre 2013
  • Little Eye Labs, en janvier 2014
  • Branch, encore en janvier 2014
  • WhatsApp, en février 2014
  • Oculus VR, en mars 2014
  • Ascenta, encore en mars 2014
  • Liverail, en août 24 2014
  • Pryte, en juin 2014
  • PrivateCore, en août 2014
  • WaveGroup Sound, également en août 2014
  • Wit.ai, en janvier 2015
  • Quickfire, aussi en janvier
  • TheFind, en mars 2015
  • Surreal Vision, en mai 2015
  • Pebbles, en juillet 2015
  • Masquerade, en mars 2016
  • Two Big Ears, également en mars 2016
  • Nascent Objects, en septembre 2016

Si toutes ces entreprises ne présentent pas de business model très rentable, la plupart connaissent un franc succès qui permet d’alimenter les bénéfices du groupe américain. Vous pouvez donc analyser les résultats et actualités de ces entités dans le cadre de vos analyses fondamentales de l’action Facebook.

Bien entendu, nous vous conseillons également de suivre avec attention toutes les futures opérations de rachat menées par Facebook à l’avenir et qui peuvent avoir une influence directe et immédiate sur le cours de ce titre.

Présentation de l'action Facebook

Qui ne connait pas encore le « nom » Facebook ? Peu de gens certainement, puisque la société Facebook n’est autre que celle-là même qui a lancé le célèbre réseau social du même nom.  Cette entreprise incarne à elle-seule la réussite qu’espère de nombreuses sociétés sur internet avec un nombre d’utilisateurs uniques qui dépasse le milliard.

Autant dire que les particuliers que permet de toucher cette société sont nombreux et intéressent de très près les annonceurs. C’est donc à partir de ce constat et des possibilités de recette qu’il promet que les titres de la société Facebook ont été introduits en Bourse. 

On constate également que, comparativement au  nombre d’utilisateurs de ce site de partage, les capitaux obtenus lors de son introduction permet d’évaluer à 100$ le prix à payer pour chaque utilisateur.  C’est donc sans surprise que les investisseurs se sont massivement présentés pour acheter des titres de cette société, visant une hausse constante et exponentielle du nombre de prospects potentiels présents sur ce réseau et les possibilités de chiffre d’affaire à long terme.

Acheter l'action Facebook
Trader l'action Facebook !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Le groupe Facebook, comme vous le savez déjà, exerce ses activités dans le domaine des réseaux sociaux. A ce titre et depuis le fort succès qu’il a connu, il est concurrencé par quelques grands noms de ce secteur que nous vous proposons de découvrir ici plus en détail avec les sociétés cotées en Bourse et qui exerce le même type d’activité :

Linkedin 

Ce réseau social dédié aux professionnels peut être considéré comme l’un des principaux concurrents de Facebook.

Twitter 

 de par son fonctionnement quasi-similaire à Facebook est à ce jour le concurrent le plus important de Facebook et s’adresse également aux particuliers.

Google

avec ses réseaux de partage de vidéo comme YouTube est également un concurrent sérieux. Il est à noter que ce groupe développe actuellement son propre réseau social sous le nom de Google+. Plusieurs sociétés ont déjà rejoint ce programme dont Yahoo, Viadeo ou encore Friendster.

Autres entreprises

Bien entendu, d’autres petites entreprises et start-up menace de concurrencer dans les années à venir le réseau social Facebook mais nous avons choisi de ne parler ici que des concurrents les plus importants.


Partenaires

Du côté des entreprises partenaires de Facebook, on peut citer quelques géants de la Bourse qui se sont associés en 2016 dans la création d’un partenariat pour l’intelligence artificielle au bénéfice des citoyens de la société. Il s’agit des entreprises IBM, Microsoft, Google et Amazon.

Cette association est en réalité une organisation à but non lucratif qui a pour principal objectif, comme son nom l’indique, d’effectuer des recherches afin de déterminer quelles sont les bonnes pratiques dans le cadre de l’utilisation de l’intelligence artificielle, de plus en plus poussée de nos jours. Les résultats des recherches obtenus par ces entreprises sera publié sous la forme d’une licence ouverte.

Trader l'action Facebook !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

  • La première chose que l’on constate en ce qui concerne la société Facebook est sa capacité à améliorer ses résultats d’année en année. La trésorerie du groupe montre une hausse quasi-constante et les profits sont généralement au rendez-vous. Ces quelques spécificités rassurent beaucoup les investisseurs et permettent à Facebook d’être un titre privilégié par les détenteurs de portefeuilles boursiers.
  • On sait également que le groupe Facebook présente une excellente pénétration du marché à l’échelle internationale. Ainsi, il touche plus de 66% des utilisateurs d’Internet aux Etats-Unis et même 46% des utilisateurs d’Internet en Asie en incluant la Chine qui est un marché plutôt difficile à percer sur ce segment. En Europe, plus de 46% des utilisateurs d’Internet possèdent un compte Facebook et l’utilisent régulièrement.
  • Bien que Facebook soit concurrencé par d’autres réseaux sociaux que nous vous avons présentés en détails plus haut, il reste un acteur majeur de ce secteur d’activité et conserve sa position de leader en termes de parts de marché. Son titre boursier peut donc s’appuyer sur cette popularité constante pour attirer de nouveaux investisseurs. Le succès du réseau social est principalement dû à un phénomène bien connu des sociologues puisqu’il génère chez ses utilisateurs un sentiment très fort d’appartenance et de dépendance, ce qui est une véritable garantie pour l’avenir de sa plateforme.
  • Enfin, on peut également souligner que les opérations de rachats ciblés effectuées par Facebook au cours des dernières années contribuent à son succès, comme le rachat de la société Instagram en 2012.

Le groupe Facebook a par ailleurs de nombreuses opportunités à saisir dans l’avenir et qui pourraient lui permettre de gagner encore des parts de marché et d’accroitre sa rentabilité. Depuis quelques années, on assiste notamment à une augmentation importante des dépenses publicitaires en ligne  de la part des entreprises. Le modèle de rentabilité de Facebook étant essentiellement basé sur ce type de revenus, il y a fort à parier que les recettes de l’entreprise bénéficieront de cet engouement.

Dans le secteur des jeux en ligne, le groupe Facebook a encore beaucoup à gagner également puisque les résultats obtenus depuis quelques années restent en hausse.

Inconvénients

Parmi les principaux inconvénients de l’action Facebook, on retiendra notamment un manque actuel d’efficacité des publicités sur les pages du réseau social qui peine ainsi à recruter de nouveaux annonceurs, et ce, malgré une demande en forte hausse.

On remarque aussi que l’application Facebook pour mobiles, bien que saluée par la critique pour sa qualité, génère moins de revenus que sa version en ligne, notamment à cause d’un moindre suivi des liens publicitaires. Or, les utilisateurs de réseaux sociaux privilégient de plus en plus les Smartphones aux ordinateurs, ce qui peut, à terme, entrainer une baisse de rentabilité et des difficultés croissantes pour le groupe à recruter de nouveaux annonceurs.

Le groupe Facebook doit également mener certaines batailles sur le plan de la légalité, notamment en ce qui concerne les problèmes de législation par rapport à la divulgation de la vie privée. Bien que l’entreprise ait fait de réels efforts à ce sujet au cours des dernières années, l’utilisation des données personnelles par son réseau social prête encore  à controverse et pourrait avoir des répercussions négatives dans l’avenir.

Enfin, l’un des derniers points faibles de Facebook concerne son exposition de plus en plus forte à une concurrence de plus en plus agressive. Son maintien en position de leader de ce secteur d’activité dépendra donc essentiellement de sa capacité à innover afin de rester sans cesse à la pointe de la tendance et de proposer des fonctionnalités qui séduisent le grand public.

Finalement, si le groupe Facebook doit faire face à certains obstacles pour maintenir sa popularité et sa rentabilité à la hausse, les objectifs restent atteignables et cette action bénéficie donc d’avis positifs de la part des experts de l’analyse. Il est cependant conseillé de suivre avec la plus grande attention les actualités du groupe en vous abonnant à un flux ou en utilisant un site spécialisé comme celui de votre broker en ligne car ce titre réagit très fortement aux effets d’annonce.

Comment trader sur le cours Facebook ?

Prenez position dès maintenant sur le cours de l’action Facebook et trader quel que soit le sens de la tendance grâce aux CFD proposés par les brokers CFD.

Trader l'action Facebook !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

Note: 4.38 32 votes