Facebook va lancer plusieurs monnaies numériques

  •   Le 18/04/2020 à 20h53
  •   DEHOUI Lionel

D’ici la fin de cette année, Facebook le réseau social pourra lancer sa cryptomonnaie. Et c’est l’association Libra qui est tenue de procéder à la mise en œuvre de cette monnaie numérique. Elle a d’ailleurs déposé une candidature auprès de l’autorité de régulation suisse dans le but d’avoir une licence en tant que « système de paiement ». Cette nouvelle monnaie numérique requiert l’accord d’une vingtaine d’entreprises auxquelles Facebook s’ajoute. Après une longue durée de négociation, une nouvelle proposition a été faite aux autorités par les acteurs réunis au sein d’une association indépendante. Cette dernière regroupe les entreprises et des organisations à but non lucratif. Il est ressorti que cette monnaie numérique reste une « monnaie  à devises multiples ». Elle prendra compte des Libra à « devise unique », à l’exemple de LibraEUR, LibraUSD utilisée respectivement en Europe et aux États-Unis.

--- Publicité ---
Trader l'action Facebook !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Facebook va lancer plusieurs monnaies numériques
Droit image : Book Catalog

Les difficultés face à la réalisation du projet

Depuis l’annonce du projet en juin 2019, le réseau social Facebook a rencontré assez de difficultés pour sa réalisation. Ce qui a permis à beaucoup d’acteurs de dire que le projet n’est plus viable. La cryptomonnaie Libra a été même interdite par quelques ministres des finances. En septembre 2019, le ministre des finances français, Bruno Le Maire affirmait que cette monnaie numérique ne serait pas la bienvenue en Europe.

Sous la pression de plusieurs gouvernements, les différents partenaires de Facebook à l’instar de Paypal, Visa et Mastercard, ont abandonné tout simplement ce projet de monnaie numérique. Pour ces gouvernements, ce nouveau moyen de paiement n’est autre chose qu’un moyen de blanchiment d’argent ou de financement des réseaux de criminalité.

 

La confiance des autorités

L’association indépendante constituée requiert de nouveau la certitude que la nouvelle monnaie numérique sera adoptée cette année. Pour l’autorité de régulation, chaque LibraEUR sera annexé à une réserve en euros et il n’y aura pas de possibilité de création d’une nouvelle monnaie. Mais c’est toujours l’euro qui sera le moyen de paiement des transactions. 

Le réseau social Facebook au départ avait une autre conception de sa monnaie numérique qui est différente de celle des institutions financières ordinaires. C’était une monnaie numérique unique qui pouvait être utilisée partout par 1,7 milliard d’individus non bancarisés. Elle devrait permettre d’acquérir des biens ou de faire un transfert d’argent facilement sans l’utilisation d’un compte bancaire. Cette monnaie prenait appui sur les applications et les réseaux sociaux de Facebook.

 

La nouvelle approche

Dans la stratégie de conception de la nouvelle monnaie numérique, l’association Libra a prouvé sa bonne foi aux dirigeants de la finance. Il faut rappeler que ces mêmes dirigeants en 2019 se sont opposés à l’idée que Facebook crée une monnaie. L’association Libra, à travers son responsable à la communication en mars dernier soulignait « qu’elle n’a pas changé son objectif qui est de construire un réseau de paiement mondial conforme à la réglementation ».

Et elle ajoute que : « les principes de conception initiaux qui soutiennent cet objectif n’ont pas été modifiés ». Facebook faisait savoir en mars dernier qu’il compte lancer sa cryptomonnaie Libra, mais aussi des versions numériques de monnaies officielles comme le dollar et l’euro. La nouvelle monnaie ne sera pas détachée des autres cryptomonnaies à devise unique.