ERYTECH : point sur ses activités et publication de résultats de 2020

  •   Le 11/03/2021 à 18h05
  •   DEHOUI Lionel

La société ERYTECH est créée en 2004 à Lyon en vue du développement de thérapies innovantes. Les travaux de ce groupe biopharmaceutique se basent principalement sur les globules rouges afin de lutter efficacement contre les maladies orphelines et les cancers. Pour l’exercice 2020, la société de stade clinique a réalisé d’impressionnants chiffres.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
ERYTECH : point sur ses activités et publication de résultats de 2020
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

La perte nette et ses dessous

La société ERYTECH a enregistré une perte nette de 73,3 millions d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2020. Comparativement à l’exercice précédent, ce chiffre a augmenté de 17 % à 10,6 millions d’euros.

Elle provient d’une hausse de la perte opérationnelle (+7 % à 4,8 millions d’euros) et d’une chute de son résultat financier (diminution de 5,9 millions d’euros).

En ce qui concerne la hausse de la perte opérationnelle, elle est principalement due à trois éléments essentiels. Il y a la hausse des dépenses de développement de phase clinique et préclinique dans le domaine du cancer du pancréas (+5,4 millions d’euros). À cela, s’ajoute la baisse des frais généraux et administratifs de 2,2 millions d’euros. Enfin, cette hausse s’explique aussi par la chute de 1,6 million des autres produits.

 

Trésorerie d’ERYTECH en 2020

En fin décembre 2020, ERYTECH possédait 44,4 millions d’euros comme montant net de Trésorerie. Ce qui est en baisse de 28,7 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent. Le groupe affichait 73,2 millions d’euros comme Trésorerie au 31 décembre 2019. Même la liquidité de l’entreprise a augmenté au dernier trimestre 2020. Cette hausse n’a pas pu compenser les baisses cumulées durant les trois premiers trimestres.

Par ailleurs, ERYTECH envisage d’assurer le financement de ses dépenses opérationnelles prévues avec ce total de Trésorerie. Ceci se fera du dernier trimestre de la présente année en cours jusqu’au premier trimestre de 2022. Cette somme suffira également pour ses programmes établis sur cette même période et comportera l’option restante des produits potentiellement accessibles. Il faut rappeler que cette disponibilité des produits est en ligne avec l’accord de financement par obligations convertibles.

 

Principaux faits marquants en 2020

Le premier fait marquant était survenu en avril 2020 : la désignation « Fast Track » accordée à Eryaspase par la FDA américaine (Food and Drug Administration).

Eryaspase avait ainsi été reconnu comme moyen potentiel de seconde ligne pour traiter les patients souffrants de cancer métastatique du pancréas. Que ce soit aux États-Unis ou en Europe, ce même traitement a bénéficié du statut de médicament orphelin.

Toujours dans le cadre de TRYbeCA-1 (étude clinique de phase 3 sur eryaspase), le groupe a finalement recruté plus de patients que prévu (512 au lieu de 482).

De plus, sous la conduite de la NOPHO, ERYTECH a pu finaliser la phase 2 du traitement de la LAL (Leucémie aiguë Lymphoblastique). Une étude qui a connu le recrutement de 55 patients et dont la finalisation de la phase a été réalisée au mois d’août 2020. Aussi, des résultats positifs ont été affichés par ERYTECH au dernier mois de 2020 à l’occasion du Congrès de l’ASH 2020.

 

Autres informations chez ERYTECH

Concernant l’étude clinique de phase 2 dans le traitement du cancer de sein triple négatif (TRYbeCA-2 dans CSTN), trois pays participent au recrutement. Par ailleurs, le groupe entend communiquer les tout premiers résultats dans le courant du dernier trimestre du présent exercice.