ENI découvre un gisement en mer du Nord par le biais d’une filiale

  •   Le 06/07/2021 à 12h20
  •   DEHOUI Lionel

Il y a eu plus de découvertes de gisements au cours du mois de juin 2021 qu’en mai ou en avril. À la suite des géants groupes énergétiques tels que Shell, Total ou Equinor, la compagnie d’hydrocarbures privée ENI découvre un nouveau gisement en mer du Nord. Une découverte qui intervient après celle réalisée une semaine plutôt en mer de Norvège. Voici toutes les précisions à ce propos.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
ENI découvre un gisement en mer du Nord par le biais d’une filiale

Travaux menés par la filiale Vår Energie

Les secteurs du pétrole, du gaz naturel et de l’énergie sont dans l’allégresse depuis quelques mois en raison de la multiplication des découvertes de gisements. Une joie qui s’observe notamment chez les compagnies responsables de ces succès comme ENI. Cette dernière vient de localiser un important gisement d’hydrocarbures dans la licence de production PL027. Les travaux conduisant à cette réussite ont été menés par sa filiale “Vår Energi“.

Cette filiale est détenue à 69,85 % par la compagnie italienne d’hydrocarbures ENI et à 30,15 % par l’investisseur privé HitecVision. Elle est la start-up de l’avenir pour les opérateurs gaziers et pétroliers présents sur le plateau continental de la Norvège. Elle mène actuellement des travaux d’exploitation dans la mer de Norvège, dans celle de Barents et celle du Nord dont l’exploitation vient de fructifier.

Vår Energi dispose d’un portefeuille conciliant exploitation, développement et production de réserves et de ressources énergétiques.

 

Précisions sur le gisement (localisation du puits et sa taille)

Dans le cadre de cette découverte, l’opérateur d’hydrocarbures Vår Energi dispose de 90 % du permis et le reste (10 %) revient à son partenaire Mime Petroleum. Le site a été localisé dans la partie sud de la mer du nord avec un puits d’exploitation à proximité directe des infrastructures existantes.

Le puits est précisément situé au nord du champ Balder à 6 kilomètres environ et à l’ouest de la plateforme Ringhorne (à 3 km). Il possède une profondeur d’eau de 128 mètres.

À en croire les premières estimations fournies après étude, la taille du gisement découvert va de 220 à 360 millions de barils équivalents pétrole. Actuellement, la compagnie pétrolière ENI étudie la possibilité de raccorder le site à la plateforme de Ringhorne. L’exploitation des ressources pourrait s’accélérer grâce à la réussite d’une telle liaison.

 

Précédente découverte de gisement du groupe ENI

Les activités de recherche de gisement menées par ENI à travers sa filiale Vår Energi sont concluantes. Quelques jours avant la présente découverte de gisement en mer du Nord, ENI avait localisé un nouveau puits de pétrole en mer de Norvège.

L’opérateur disposait d’une participation de 30 % dans la licence dans le cadre de cette découverte. Elle la partage avec les groupes Aker BP et Equinor qui y détiennent respectivement 30 % et 40 % de part. Par ailleurs, la taille de cette découverte en mer de Norvège est estimée à 35 millions de barils équivalents pétrole au minimum, et 65 millions au maximum.

 

Performances d’ENI au premier trimestre 2021

La compagnie énergétique italienne a réalisé un bénéfice net de 270 millions d’euros au premier trimestre 2021, soit une performance en dessous du consensus. Ce dernier étant à 440 millions d’euros. Ce niveau d’activité est dû aux conséquences des mesures de restriction des déplacements en vigueur dans la majorité des pays européens. Par conséquent, les activités d’Eni Gas & Power ont significativement diminué sur le trimestre.