Engie : la résistance intermédiaire des 11,5 E est refranchie

  •   Le 25/08/2020 à 13h28
  •   DEHOUI Lionel

En ce début de semaine, l’actualité évoque le revers judiciaire reçu par EssilorLuxottica face à GrandVision. En plus de cela, elle parle aussi de la demande d’AGTA RECORD qui désire se retirer d’Euronext. Dans le secteur électrique, la société d’Électricité de France (EDF) s’est envolée à la dernière minute de plus de 8,75 vers 8,914E. De même, Société Générale a fini en force dans la séance de ce lundi en rejoignant les 13,8 E. Mais qu’en est-il concrètement d’Engie ?

--- Publicité ---
Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Engie : la résistance intermédiaire des 11,5 E est refranchie
Droit image : Web Summit - Flickr

Engie refranchit un cap

Il est vrai que les entreprises ne sont plus à l’étape de publication des résultats semestriels. Cette étape n’est plus d’actualité et d’ailleurs, les sociétés sont concentrées déjà sur d’autres fronts. C’est le cas du groupe Engie qui a signé une progression très impressionnante et mérite d’être analysée de près. En effet, Engie a refranchi en force la résistance intermédiaire dont le cap est à 11,5 E. C’est donc ce fameux cap des 11,5 E qui a été refranchi.

Dans le même temps, il fait une autre ouverture non moins importante qu’il faut notifier. Soulignons en effet que le groupe Engie s’ouvre le chemin d’un retracement du double zénith des 12,1/12,17 E. Un double zénith réalisé les 8 et 9 juin, puis les 11, 12 et 13 du présent mois d’août. Par ailleurs, il est nécessaire de rappeler les performances de la société au premier semestre alors qu’elle est pleinement dans le troisième trimestre.

 

Les chiffres réalisés par Engie au S1

Le bilan communiqué par Engie pour le compte du premier semestre de l’année 2020 fait état d’un résultat net récurrent, part du groupe, divisé en deux. C’est-à-dire qu’il est à 0,7 milliard d’euros. Dans le même temps, son résultat opérationnel courant est ressorti en baisse de 30,8 % à 2,2 milliards d’euros. En organique, ce résultat opérationnel est en recul de 29,3 %. Pour en venir à l’EBITDA, il s’est établi à 4,5 milliards d’euros.

Autrement dit, l’EBITDA réalisé par Engie au premier semestre est en baisse de 15,8 % en brut. En organique, cela correspond à un recul de 14 %. Logiquement, son chiffre d’affaires est ressorti en repli de 9,3 % à 27,4 milliards d’euros en brut. Mais la baisse est de 8,8 % en organique et s’explique principalement dans les deux cas par la crise sanitaire de la Covid-19. À cette raison s’ajoute le climat chaud qui n’a pas favorisé les activités d’Engie.

 

Les objectifs d’Engie pour l’ensemble de 2020

Pour l’ensemble de l’année 2020, la société Engie a tablé sur un résultat net récurrent, part du groupe, qui sera entre 1,7 et 1,9 milliard d’euros. Avant de se fixer cet objectif, elle a misé sur une fourchette indicative allant de 9 à 9,2 milliards d’euros pour son EBITDA à l’issue de 2020. Le groupe a également tablé sur un résultat opérationnel courant compris entre 4,2 et 4,4 milliards d’euros.

Au passage, rappelons que Engie est un puissant groupe industriel énergétique de la France. L’État français en est même l’actionnaire principal. Voilà donc l’essentiel à retenir sur l’actualité d’Engie en ce lundi.