ENGIE en repli de 2 %, après une révision à la baisse des objectifs de Crédit suisse

  •   Le 12/06/2020 à 22h36
  •   DEHOUI Lionel

Crédit Suisse a revu à la baisse son objectif de cours à 13 EUROS contre 16,9 EUROS tout en restant neutre sur sa valeur. Après avoir effectué ses analyses, le broker a décidé de rabaisser ses prévisions de bénéfices, au cours de l’année 2020 et sur la période 2021-2023.

Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
ENGIE en repli de 2 %, après une révision à la baisse des objectifs de Crédit suisse
Droit image : Web Summit - Flickr

Les tenants de cette décision de Crédit Suisse

Alors que l’analyste a abaissé ses estimations de BPA de 28 % en 2020 et de 11 à 15 % entre 2021 et 2023, le titre Engie connaît un repli de plus de 2 % à la Bourse de Paris. Eh oui !

D’après Crédit Suisse, le titre concerné est actuellement exposé à un ralentissement économique, comme la plupart des services publics européens intégrés. Ce ralentissement dont il est question est surtout causé en raison de ses prestations ou de ses activités de services clients.

En effet, 40 % du résultat opérationnel courant était représenté par les services et l’Amérique avant la crise. De plus, l’initiative de suppression du dividende en 2019 provoque une vague d’incertitude.

 

Quelques raisons internes

Le bureau d’analyse pense qu’ENGIE est dans une année de transition, en raison de la recherche d’un nouveau Président-Directeur Général (PDG). Une situation qui affecte sans doute le titre portant le même nom, car il est possible que la mise en place d’un nouveau Président puisse durer plus de 12 mois. À ce sujet, l’analyste déclare qu’une transition de gestion de longue durée est susceptible d’impacter négativement le groupe.

Toutefois, les récents commentaires du Président sont rassurants selon le bureau. Ce dernier pense que le projet qui consiste à rééquilibrer la croissance des énergies renouvelables est bien réfléchi. Surtout l’idée de rééquilibrage tout en ouvrant le réseau de capital gazier.

 

Les perspectives envisageables par Engie

La révision à la baisse du « cours cible » de Crédit Suisse n’a pas été sans conséquence sur la compagnie. À ce propos, le négociateur, qui est à l’achat sur le dossier, Goldman Sachs, poursuit un cours de 13,10 EUROS, conformément au plan de réorganisation prévu par la société.

Toujours dans la perspective de redresser le groupe, la directrice financière d’Engie n’a pas manqué de faire part de ses projets lors de la dernière séance de l’AG. Elle a souligné que le groupe pourrait réduire ses dettes de plus d’un milliard d’euros s’il se retire de plus de 25 pays d’ici 2021.

 

Les décisions liées au paiement du dividende

S’exprimant à propos du paiement du dividende, Jean-Pierre Clamadieu a indiqué que la société comptait bien garder en place sa politique de dividende. Suspendu depuis l’année dernière, le dividende ne sera pas payé en 2020. Pour lui, l’objectif visé par l’entreprise est de trouver une voie de sortie pour être en mesure de payer le dividende. La décision du montant de ce dernier sera prise par le conseil d’administration après l’exercice 2020.

Il soutient que cette décision a certainement eu un impact majeur sur l’action, mais il n’était pas nécessaire de la prendre dans un contexte de crise imminente.