Engie convie Veolia à revoir son offre publique d’achat à la hausse

  •   Le 02/09/2020 à 13h22
  •   DEHOUI Lionel

Entreprise française spécialisée dans le secteur de l’énergie, Engie est un fournisseur d’énergie. Née de la fusion de Gaz de France et de Suez le 22 juillet 2008, Engie est la société mère du groupe Suez, gestionnaire privé d’eau et de déchets. Dans la semaine passée, M. Clamadieu, président du conseil d’Engie avait annoncé la probable cession des parts du groupe sur Suez. Veolia propose une offre d’achat que le groupe énergétique demande de reconsidérer.

--- Publicité ---
Trader l'action Engie !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Engie convie Veolia à revoir son offre publique d’achat à la hausse

Veolia compte racheter la participation d’Engie sur Suez à 15,50 euros par actions

Récemment, Veolia qui est une multinationale française dans le domaine de l’environnement et de l’énergie a énoncé sa volonté de racheter l’essentiel de la participation d’Engie sur Suez. Pour acquérir près de 29,9 % des actions que possède Engie, le prix proposé par la multinationale semble minime. C’est la raison pour laquelle le fournisseur de gaz et d’énergie n’a pas donné son accord jusqu’à maintenant.

En effet, Veolia avait annoncé son offre publique d’achat des parts d’Engie le dimanche passé. Il propose ainsi un prix de 15,50 euros par action jusqu’au 30 septembre 2020. Donc pour 29,9 % d’actions, le montant total de rachat s’élèverait à 2,9 milliards d’euros. Après cette acquisition, Veolia prévoit une offre pour la totalité du capital du groupe Suez estimé à environ 10 milliards.

Pour l’acquéreur, cette offre d’achat publique est plutôt amicale. Le PDG de Veolia, Antoine Frérot affirme avec assurance que cette transaction aboutira. Ceci a eu pour effet de susciter un remue-ménage au sein des dirigeants de Suez plutôt surpris par cette offre, qu’ils qualifient d’ailleurs d’inamicale.

 

Une offre d’achat dérisoire pour Engie

Suite à l’annonce de Veolia, le géant du secteur énergétique s’est prononcé sur la valeur proposée. Selon une source interne de la société Engie, il n’est pas possible pour celle-ci de céder ses parts à un tel prix. « Il faut que Veolia revoie sa copie, car le montant n’est pas suffisant », disait le président du conseil Jean-Pierre Clamadieu.

Pour le moment, l’entreprise Engie ne s’est pas encore prononcée publiquement sur le sujet. Ainsi, une autre source fiable confie que BFM Business avait estimé le prix par action d’Engie à 17,00 euros. Ce prix est alors dans la marge normale envisagée par l’entreprise pour céder l’essentiel de sa participation.

À part l’offre proposée par Veolia, Engie compte examiner de près d’autres propositions dans les jours à venir. Pour la société d’énergie, il serait préférable de trouver une offre qui arrangerait généralement ses actionnaires. Des offres plus intéressantes peuvent parvenir de plusieurs autres investisseurs désirant racheter. Aussi, dans une vision protectrice, Engie demande à Suez de racheter lui-même la participation du groupe à son capital.

Toujours sans engagement officiel, notons qu’Engie n’a pas encore donné une réponse favorable ou non au n° 1 mondial des services de l’environnement.

 

Les nouvelles perspectives d’Engie après son départ de Suez

Après son détachement du gestionnaire privé d’eau et de déchets Suez, Engie compte s’engager dans une nouvelle stratégie d’action. Le géant fournisseur d’énergie et d’électricité souhaite se lancer dans les énergies renouvelables et les infrastructures gazières.

Pour Jean-Pierre Clamadieu, il faut que l’entreprise abandonne certaines activités peu rentables afin de prendre un nouveau départ. Ceci permettra de constituer un ensemble cohérent et stable pour une bonne gouvernance.