Eiffage : Contrat au sujet d’un parc éolien en Bretagne

  •   Le 08/09/2020 à 13h52
  •   DEHOUI Lionel

Nombreuses sont les valeurs que les investisseurs ont suivies de très près en ce début de semaine. Celles appartenant à la Bourse de Paris sont d’ailleurs les plus surveillées tout comme celle européenne. On y voit fondamentalement le groupe Renault qui a rendu publique la nomination de Nicolas Maure au poste de vice-président exécutif du constructeur. Il aura pour charge de superviser le redressement de la performance. Il devra également s’assurer du retour à un niveau satisfaisant de profitabilité d’ici 2022. L’annonce de sa nomination a été faite le vendredi passé, un peu à l’image du groupe Safran. Ce dernier a en effet nommé Olivier Andriès directeur ce même jour auprès du directeur général de la société Philippe Petitcolin. Il va donc succéder à celui-ci le premier jour du mois de janvier de l’année prochaine. En revanche, le groupe Eiffage se démarque également parmi les valeurs de ce lundi.

--- Publicité ---
Trader l’action Eiffage !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Eiffage : Contrat au sujet d’un parc éolien en Bretagne

L’actualité chez Eiffage ce lundi

Très peu sont ceux qui s’attendaient à voir le groupe Eiffage faire une annonce ce lundi. En effet, il a fait savoir dès le premier jour de cette semaine qu’il s’est vu attribuer en groupement. Ce qui s’est effectué avec Engines Solutions grâce à une filiale d’Iberdrola connue sous l’appellation « Ailes Marines ». Cette attribution en groupement porte sur un contrat en vue de la construction d’une sous-station qui servira à la transformation électrique.

Il faut préciser ici qu’il s’agit d’une construction en faveur du parc éolien au large de la baie de Saint-Brieuc en Bretagne. Tous les Français de cette région savent que ce parc se trouve à 16,3 km des côtes françaises. Il va s’étendre sur une zone de 75 km2. Sa puissance totale est de 496 MW selon les précisions communiquées ce lundi 07 septembre 2020 par le groupe Eiffage. Ce dernier n’a pas manqué de préciser la quantité qui sera produite annuellement.

 

La production annuelle de la sous-station et d’autres détails

C’est un paramètre très important pour tous les responsables impliqués dans ce projet de construction. En effet, le parc éolien devra assurer une production annuelle de 1.820 GWh au total. En d’autres termes, il s’agit de l’équivalent de la consommation électrique de plus de 835.000 habitants sur une période d’une année. En ce qui concerne la composition de la sous-station qui sera construite, Eiffage a également communiqué des chiffres impressionnants.

Selon les détails donnés par Eiffage, la construction sera notamment composée d’un jacket de 1.630 tonnes ainsi que 63 mètres de haut. Elle sera composée de pieux de 315 tonnes. À en croire les informations divulguées par le groupe Eiffage ce lundi, la construction va prendre également en compte une structure importante. Il s’agit d’une structure topside de plus de 3.400 tonnes environ. Du côté des travaux d’ingénierie et de construction, ils ont déjà commencé.

 

Actualité récente chez Eiffage

Tout juste avant le contrat de construction, le groupe français Eiffage a été primé par le Comité Innovation Routes et Rues pour deux de ses solutions. Ce qui était dans le cadre de l’édition 2020 de l’appel à projets Innovations « Routes et Rues ». Ainsi, le revêtement écologique BioKrom et le matériau écologique mixte Bio-Ertalh ont été distingués. Le premier étant destiné aux mobilités douces tandis que le second sert pour le renforcement de chaussée.