EDENRED : CA du premier trimestre 2021

  •   Le 25/04/2021 à 08h34
  •   DEHOUI Lionel

Dans le contexte sanitaire actuel difficile, certaines entreprises ont quand même trouvé les moyens de booster leurs activités. Cela a participé à une augmentation considérable de leurs chiffres d’affaires. Après la clôture du premier trimestre de l’année 2021, force est de constater que le groupe français EDENRED a connu une croissance organique de son chiffre d’affaires. Cette augmentation des ventes s’est faite sur diverses lignes de métier et dans différents contextes géographiques.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

Focus sur les chiffres d’affaires opérationnels par ligne de métier

Le chiffre d’affaires opérationnel du groupe à la fin de ce premier trimestre 2021 s’élève à 363 millions d’euros et s’est principalement construit à trois niveaux.

Au niveau des avantages aux salariés, le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 223 millions d’euros environ. Cela équivaut à près de 61 % du chiffre d’affaires opérationnel du premier trimestre de 2021.

En ce qui concerne le secteur des solutions de mobilité professionnelle, il a généré 25 % du chiffre d’affaires opérationnel de ce premier trimestre 2021. Il s’agit là de près de 90 millions de revenus acquis par le groupe dans le domaine.

Les solutions complémentaires forment quant à elles la troisième source importante de revenus du groupe. Elles ont généré 14 % du chiffre d’affaires trimestriel soit environ 50 millions d’euros.

 

Le point sur les chiffres d’affaires opérationnels par zone géographique

Le groupe EDENRED est présent dans plusieurs zones géographiques. Ce chiffre d’affaires opérationnel est le résultat des activités dans ces différentes zones.

En Europe, le groupe a généré 237 millions d’euros, dont 69 millions rien qu’en France. Cela correspond à 65 % du chiffre d’affaires faisant ainsi de l’Europe la zone la plus prolifique pour le groupe.

En ce qui concerne l’Amérique latine, elle vient en deuxième position. Cette zone a en effet généré 97 millions d’euros environ au groupe, soit 27 % des revenus trimestriels. Le chiffre d’affaires du groupe dans le reste du monde représente 8 % des revenus de ce premier trimestre de 2021. Sa valeur est de 29 millions d’euros.

 

Les raisons d’une telle croissance et les perspectives pour l’année 2021

La hausse des chiffres d’affaires du groupe s’explique par diverses raisons. Principalement, elle est due à l’offre digitale d’Avantages aux salariés qui a connu un véritable succès. Il faut dire que le contexte sanitaire actuel a favorisé en partie ce succès, car l’offre est bien adaptée au télétravail actuellement plébiscité. Conséquence, plus d’une centaine de partenariats enregistrés dans différents pays.

Le groupe doit aussi cette hausse du chiffre d’affaires opérationnel à sa dynamique commerciale et au lancement de nouvelles offres adaptées à la crise sanitaire. Toutefois, la situation du groupe reste tout de même difficile dans certains pays, notamment la France et le Brésil. Cela fait planer quelques incertitudes, mais n’empêche pas les dirigeants d’envisager au moins 6 % de croissance organique à la fin de l’exercice 2021. L’extension du partenariat entre la filiale du groupe CSI et Sage pourrait jouer un rôle important dans l’atteinte de cet objectif.