DONTNOD Entertainment : de solides performances marquées par des résultats annuels positifs 2020

  •   Le 28/04/2021 à 10h58
  •   DEHOUI Lionel

Le studio français indépendant DONTNOD Entertainment a vu ses produits d’exploitation hausser sur l’ensemble de l’exercice 2020. Son Ebitda économique est ressorti positif sur cette période tout comme son résultat net qui reste dans la même dynamique. La situation du studio en trésorerie a également été renforcée au cours dudit exercice. 

DONTNOD Entertainment : de solides performances marquées par des résultats annuels positifs 2020

Amélioration des produits d’exploitation et les facteurs propulseurs

DONTNOD Entertainment est une entreprise très en vue dans le domaine de la conception, le développement et l’édition des jeux vidéos. L’ensemble de ses produits d’exploitation économiques s’affiche en hausse de 31 % pour le compte de l’exercice 2020. Ils s’établissent en effet, à 23,6 millions d’euros par rapport au montant de 18,0 millions d’euros enregistré en fin 2019.

En réalité, le groupe a vu sa production se multiplier par 2,5. Le studio a notamment fini ses développements de TWIN MiRRORTM, accéléré son Projet 7 auto-édité et entamé une nouvelle coproduction avec FOCUS Home Interactive. En plus, son activité a été portée par l’augmentation de +83 % des royalties de TWIN MIRRORTM avec une forte politique du back catalogue (VAMPYR, LIFE IS STRANGE).

 

Les différentes charges du studio DONTNOD

L’amélioration de ses produits d’exploitation a bien évidemment impacté la performance opérationnelle de DONTNOD Entertainment en 2020. Elle a engendré une augmentation des charges bien contrôlée au cours de la phase d’ascension fulgurante. Les charges de personnel étaient à 14,3 millions d’euros en fin 2019 alors qu’elles ressortent à 17,2 millions d’euros au titre de l’exercice de l’an dernier.

L’écart enregistré est de +20 % et témoigne principalement des recrutements nécessaires dans l’opération de mise en route des 6 chaînes de production internes en cours. Une augmentation de 19 % est remarquée sur les autres charges d’exploitation (5,7 millions d’euros contre 4,8 millions d’euros en 2019).

En effet, celle-ci résulte de la montée en puissance des chaînes de production. Les investissements marketing ayant eu lieu (lors de la sortie de TWIN MIRRORTM), ont également favorisé cette hausse des autres charges.

 

EBITDA, EBIT et Bénéfice net de DONTNOD

En tenant compte du CIJV (Crédit d’Impôt Jeu Vidéo), l’Ebitda s’établit à 4,4 millions d’euros en 2020, par rapport à 3,3 millions d’euros en 2019. La croissance de l’Ebitda est donc évaluée à + 33 %. Par conséquent, son EBIT économique s’affiche en forte hausse de 94 % à 1,5 million d’euros l’année passée contre 800 000 euros un an plus tôt. Il faut préciser que ce total inclut les donations aux amortissements, dépréciations et provisions.

Aussi, il faut souligner que l’EBIT est principalement composé des amortissements issus des jeux auto-édités ou coproduits. Par ailleurs, DONTNOD Entertainment a réalisé un bénéfice net consolidé global de 900 000 euros suite à une amélioration considérable après comptabilisation des amortissements liés aux écarts d’acquisition (300 000 euros). Pour rappel, le studio avait essuyé des pertes de 0,1 million d’euros au cours de l’exercice précédent.

 

Marge brute, Trésorerie et Perspectives du studio DONTNOD

La marge brute d’autofinancement du studio DONTNOD Entertainment ressort positive à 4,1 millions d’euros contre +0,9 million d’euros en fin 2019. Les flux liés à l’activité du groupe ont augmenté de +1,1 million d’euros et s’affichent à 5,3 millions d’euros. Ils ont permis d’assurer les investissements (9,9 millions d’euros) au cours de l’exercice, grâce aux nouveaux financements. Il s’agit du Prêt Garanti par l’État (3,6 millions d’euros) et des fonds levés estimés à 6,4 millions d’euros.

Sa trésorerie a donc été renforcée et ressort à 21,2 millions d’euros au 31 décembre 2020 contre 17,0 millions d’euros en fin 2019. Les capitaux propres du studio culminent à 40,2 millions d’euros avec des dettes financières de 4,0 millions d’euros par rapport à 1,6 million d’euros l’année d’avant.

En outre, à partir de 2022 jusqu’en 2025, le studio compte sortir 5 créations en auto-édition et une coproduction avec Focus Home Interactive.