Dividendes : Les investisseurs vont-ils opter pour un paiement en actions ?

  •   Le 19/06/2020 à 09h50
  •   DEHOUI Lionel

Pour ne pas fragiliser leur trésorerie en cette période de crise, plusieurs sociétés ont envisagé un paiement du dividende en actions. C’est le cas de Total et de Verallia, qui ont donné la possibilité à leurs actionnaires de faire le choix qui leur convient.

Tradez les actions en ligne !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Dividendes : Les investisseurs vont-ils opter pour un paiement en actions ?

La position des actionnaires sur le paiement en actions du dividende

Cette année, les grandes sociétés ont décidé de se tourner vers le paiement en actions du dividende. Il s’agit notamment de Total, Vinci, Carrefour, Publicis, Verallia, Edenred, Rubis, Covivio, Frey et Chargeurs. Vu la crise qui sévit depuis le début de l’année, les compagnies craignent d’être secouées par un paiement en espèces.

Cependant, payer le dividende en émettant de nouvelles actions revient à une dilution du capital. Une situation qui inquiète les grands investisseurs institutionnels et qui apparaît comme une révélation de la situation financière de la structure concernée. Compte tenu de ces éléments, le mode de paiement en espèces est celui qui a le plus émergé au sein de la cote française. Une coutume qui sera sans doute remise en cause en cette période difficile.

Actuellement, la liberté est laissée aux actionnaires de choisir entre les deux modes de paiement. Pendant que les investisseurs institutionnels y réfléchissent, les investisseurs individuels, quant à eux, n’y trouvent aucun inconvénient.

 

Est-ce prudent pour les actionnaires d’opter pour un paiement en actions ?

La volonté d’opter pour cette possibilité dépend de chaque investisseur. Ces derniers sont ainsi tenus de bien réfléchir à leur décision, d’autant plus qu’un délai de réflexion leur est accordé.

En effet, le prix des actions au début de l’offre est légèrement à la baisse. Mais il peut grimper d’environ 20 % après les vingt premières séances de bourse qui suivent la date de l’assemblée générale. À ce stade, la majorité des investisseurs individuels y voit une opportunité d’affaires.

Toutefois, il est préférable pour eux d’attendre de connaître l’avis des grands investisseurs institutionnels. Leur décision compte énormément pour la survie de l’entreprise.

 

Que signifie le dividende ?

Pour se constituer un capital solide, les entreprises ont parfois recours à la vente d’actions. En échange, les acheteurs qui deviennent désormais des actionnaires de la société ont droit à une part des bénéfices de celle-ci. C’est cette contrepartie qui est appelée dividende.

Le dividende n’est pas fixe et son paiement varie d’une entreprise à une autre. Ses conditions d’attribution sont décidées par le conseil d’administration à l’Assemblée Générale des actionnaires, ainsi que le montant et la période de versement.

Quant à la fréquence de paiement, elle varie selon les règles de chaque entreprise. Elle peut être à une fréquence régulière ou irrégulière, soit une ou plusieurs fois par an. Les entreprises ont la possibilité d’utiliser les méthodes qui leur conviennent pour l’attribution des dividendes.

En revanche, il est d’ordre public que le montant de dividende à payer à un actionnaire ne dépende ni de son rang ni de sa nationalité. Il n’y a que le nombre d’actions détenu par celui-ci qui déterminera le montant à lui verser.