Comprendre les différences entre une action et une obligation

En tant qu’investisseur en bourse, vous avez sans doute remarqué que, parmi les actifs boursiers accessibles au trading en ligne, deux grands types de valeurs sont majoritairement représentées, avec les actions et les obligations. Mais ces termes ne sont peut-être pas suffisamment clairs pour vous. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons de vous éclairer à ce sujet en vous expliquant quelles sont les différences majeures entre les actions et les obligations ainsi que les avantages et inconvénients de chacun de ces deux actifs.  

--- Publicité ---
Trader en ligne !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Comprendre les différences entre une action et une obligation

Les différences de base entre une action et une obligation :

Tout d’abord, nous allons nous intéresser aux différences basiques qui existent entre les actions en bourse et les obligations.

D’une manière générale, il convient ici de se souvenir qu’une action est avant tout un titre de propriété de parts d’une entreprise. Une obligation est différente car il s’agit plus spécifiquement d’un titre de créance.

Ainsi et lorsqu’un investisseur achète une action d’une société, il devient actionnaire de cette société et donc propriétaire d’une partie de son capital. Le fait d’être actionnaire d’une entreprise vous permet ainsi de disposer d’un droit de regard sur la vie de cette société par le biais d’un droit de vote. Bien sûr, ce droit de vote s’exprime de manière proportionnelle en fonction du nombre de titres et donc d’actions que vous détenez et lors de la tenue des assemblées générales. Une autre caractéristique de l’action en bourse est qu’elle vous permet de percevoir une partie des profits réalisés par l’entreprise émettrice. Cela correspond ici au versement d’un dividende, le plus souvent une fois par an voire davantage en cas de dividende exceptionnel.

Lorsqu’un investisseur achète une obligation, il prête en réalité simplement de l’argent à cette société en échange d’une rémunération fixe et qui est connue dès le départ. Une obligation peut ainsi être un titre de créance d’un Etat, d’une collectivité publique ou locale ou d’une entreprise, qu’elle soit publique ou privée. Ici, on ne parle pas vraiment d’emprunteur mais d’émetteur pour désigner celui qui émet l’obligation et donc l’emprunt.

 

Rappel à propos du dividende d’une action :

L’une des différences majeures entre une action et une obligation est qu’une action donne droit au versement d’un dividende. Ce dividende est en réalité une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise et représente ainsi la rémunération de l’actionnaire. C’est le conseil d’administration de l’entreprise émettrice qui propose le montant de ce dividende qui doit ensuite être approuvé par l’assemblée générale ordinaire à la suite de la publication de l’exercice annuel.

On retiendra également ici que le dividende varie généralement d’une année à une autre et dépend en grande partie des résultats de l’entreprise. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on parle de valeurs à revenu variable en ce qui concerne les actions alors que les obligations seront désignées comme des valeurs à revenu fixe.

Le dividende d’une action est versé une fois par an à l’actionnaire mais peut ne pas être versé si l’entreprise le décide à la suite de difficultés. Avec les obligations, la perception du coupon qui est déterminé avant leur souscription est sûre et garantie quels que soit les résultats de l’émetteur, sauf bien entendu en cas de faillite.

 

Les différences de cotation d’une action et d’une obligation :

Les actions, comme les obligations, sont également des actifs financiers dont le cours est coté en Bourse dans la plupart des cas.

Ainsi, le cours d’une action en bourse va être déterminé par les évolutions des marchés financiers et de l’offre et la demande de la part des investisseurs ou encore en fonction de la bonne santé financière de l’entreprise. Plus une entreprise sera performante et plus son cours de bourse aura des chances de monter.

En ce qui concerne les obligations, le cours évolue aussi selon l’offre et la demande. Mais on note que ce cours est aussi fortement influencé par l’évolution du taux d’intérêt de ces emprunts. C’est la raison pour laquelle le choix d’une obligation passe généralement par la prise en compte de deux critères majeurs avec la solidité de l’émetteur et le montant du coupon.

 

Que choisir entre action et obligation ?

Si vous hésitez entre la souscription d’obligations et l’achat d’actions, sachez que ces deux actifs présentent à peu près le même niveau de risque, sauf si vous décider de conserver vos obligations jusqu’à leur échéance et si l’émetteur ne fait pas défaut.

En effet, une obligation vendue pendant sa période de validité avec un taux d’intérêt plus élevé que lors de sa souscription va entrainer des pertes en capital pour l’investisseur. Cela représente donc un risque aussi important que celui que présentent les actions.

Pour qu’une obligation soit plus intéressante qu’une action en bourse, il est donc nécessaire de la revendre après sa date d’échéance ou de la revendre pendant une période de baisse de son taux d’intérêt et quand ce taux est inférieur au taux auquel vous l’avez souscrite.

--- Publicité ---
Trader en ligne !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.