Devises : le Dollar atteint un record, prend une pause, puis laisse la main à l’Euro

  •   Le 10/03/2021 à 18h00
  •   DEHOUI Lionel

En ce début de semaine, les différentes devises sont influencées par plusieurs facteurs. Ce qui explique les tendances diverses observées sur le marché des devises.

Devises : le Dollar atteint un record, prend une pause, puis laisse la main à l’Euro

Cours de l’Euro le lundi dernier

Dès lundi passé, la monnaie européenne s’est effritée de -0,5 % vis-à-vis du Dollar. Celui-ci s’étant établi à 1,1850, soit un record annuel. L’Euro semblait tout de même partir pour tester la base de son fameux canal baissier court terme (1,183). Logiquement, il a donc enfoncé le support des 1,193/E qui signait déjà une ascension (début septembre et à mi-août).

À cette allure, le support des 1,1630 de début novembre et de fin septembre 2020 pourrait être testé dans un mois environ.

En effet, cet affaiblissement de l’Euro est dû à la chute de la production industrielle allemande. Cette dernière a enregistré une baisse de 2,5 % (en séquentiel) en janvier comparativement à son niveau de décembre, selon les chiffres de Destatis. Cette chute est de -4,2 % sur une année. Aussi, la production automobile a reculé de 12,1 % en janvier, en raison de la réduction de l’impact négatif de la fin de la TVA (fin décembre).

 

Cours du Dollar le lundi passé

En ce qui concerne le Dollar, il continuait à l’évidence de bénéficier de la nette progression de sa rémunération devant l’Euro (en relatif et en absolu). Le billet vert effectuait une nette hausse de +6Pts à 1,612 %. Il était aussi en nette augmentation le lundi dernier face au Yen et au Franc suisse. Le gain est de 0,5 % respectivement à 108,9/JPY et 93,5 ChF. 

En revanche, les acteurs du marché des devises s’attendaient pour la plupart à l’affaiblissement du Dollar en raison du vote du package de 1.900 milliards de dollars. Ce qui a eu lieu durant le week-end. Mais le Dollar n’a pas connu une telle chute, puisque les cours avaient anticipé depuis longtemps. De plus, les cambistes ont largement privilégié le facteur « relance » et attendent une communication très « colombe » de la Banque centrale européenne le jeudi prochain.

En effet, Christine Lagarde devrait œuvrer pour l’apaisement des inquiétudes liées à la repentification de la courbe des taux européens.

 

Cours des devises ce mardi

Ce mardi, le marché devra s’informer sur l’évolution des derniers chiffres du PIB au sein de la zone euro au T4. Compte tenu des récentes interrogations liées au cours des prix, le marché sera également attentif aux chiffres de l’inflation aux États-Unis.

Pour le moment, le Dollar a marqué une pause ce mardi matin sur le marché des changes, devant un panier de devises de référence. La veille, il avait tiré profit des anticipations de reprise économique américaine ainsi que des taux aux États-Unis. En début de séance, la devise américaine est néanmoins restée très proche du plus haut enregistré depuis le 24 novembre.

Par ailleurs, l’Europe a vu sa monnaie tirer le meilleur de cette pause du Dollar pour grappiller 0,12 % à 1,1857 dollars.

Pendant ce temps, le rendement des Treasuries à 10 ans aux États-Unis a perdu près de 3 points de base à 1,5664 %.