Daimler : un projet de générateur demande sa coopération

  •   Le 28/05/2020 à 08h44
  •   DEHOUI Lionel

Le monde des affaires est fait de collaboration entre plusieurs entreprises mettant en commun leur savoir-faire. Si la pandémie dont le coronavirus est le responsable a baissé l’ampleur des collaborations entre groupes, elles n’ont pas disparu pour autant. Les collaborations ou encore les coopérations continuent d’avoir lieu malgré le contexte de crise sanitaire et économique. Un exemple illustratif est du côté du groupe Daimler dont la coopération est indispensable pour la réussite d’un projet de générateur.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Daimler : un projet de générateur demande sa coopération
Droit image : Michael Andersen

Les dessous de la coopération

En effet, tout est parti d’une indication donnée par Daimler Truck ce mardi. Il juge d’avance qu’il devra coopérer avec le groupe Rolls-Royce sur certains types de systèmes non ordinaires. Il s’agit très exactement des systèmes de pile à combustible stationnaires. Au fait, le groupe compte les utiliser en tant que générateurs électriques d’urgence, mais qui seront neutres en émissions de dioxyde de carbone (CO2). L’usage de ces systèmes de pile est aussi très spécial.

Selon les indications de Daimler Truck, ils seront très utiles partout, mais exactement sur des sites critiques. Les centres de données sont donc les premières cibles de sites visés par cette coopération. L’accord complet sur la coopération est en train d’être préparé et sa signature pourrait bien avoir lieu au cours des derniers jours de l’année. Les différents groupes impliqués dans cette coopération ont déjà réfléchi à comment se procurer les piles nécessaires dans l’exécution du projet.

Information : Pour ce partenariat, il est prévu la mise en place d’une co-entreprise entre le groupe Volvo et le groupe Daimler Truck. Son rôle sera d’assurer la fourniture des piles à charge combustibles sur qui repose le projet.

 

Développement d’un démonstrateur

Par ailleurs, Rolls-Royce et Daimler ont anticipé sur un bon nombre de choses qui seront nécessaires pour la technologie en vue. En effet, les deux groupes se sont déjà mis d’accord sur un projet pilote qui servira à développer un élément clé de ladite technologie. Il s’agit du démonstrateur dont les débuts de fonctionnement sont prévus pour plus tard. Au fait, ce sera pratiquement en fin d’année que cela se fera selon les prévisions des parties.

Information : C’est à travers son unité d’innovation Lab 1886 que Daimler a approuvé le projet entre lui et Rolls-Royce Power Systems.

 

Un investissement en vue chez Daimler

Pendant que les finalités de sa coopération sur le projet de générateur sont bien précises, le groupe Daimler pense faire un investissement intéressant. Il compte investir dans une société chinoise appelée Farasis Energy. En opérant cet investissement, le constructeur allemand semble ferme et en droite ligne avec son objectif. Ce dernier est de se garantir la stabilité de son approvisionnement en batteries électriques. Toutefois, des réglages sont toujours en cours pour finaliser le projet.

Cet investissement permettra à Daimler à trouver une solution contre la hausse observée au sein de sa production de voitures électriques. La somme en jeu n’est toutefois pas encore communiquée. L’histoire entre les deux groupes ne date pas d’aujourd’hui. En 2019, ils avaient signé un accord pour que Farasis assure l’approvisionnement de Daimler en cellules de batteries très spéciales. Il s’agit des batteries en lithium-ion. Cependant, aucune déclaration de confirmation n’a été faite par les groupes.