Acheter l'action Crédit Agricole

Les banques ne se contentent pas de proposer à leurs clients d’investir en Bourse sur les titres de grandes sociétés, et certains groupes bancaires sont également cotés en Bourse et proposent donc aux investisseurs particuliers de spéculer sur leurs titres. C’est notamment le cas du Crédit Agricole, dont l’action présente un certain nombre d’avantages. Pour vous aider à investir sur cette valeur, voici donc quelques informations à propos de l’analyse de ses cours et de l’historique de cette société.  

Acheter l'action Crédit Agricole
76% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

Note: 3.85 41 votes

 

A propos de la société Crédit Agricole :

Le Crédit Agricole est l’un des groupes bancaires leaders du marché européen, avec plusieurs domaines d’activité dont bien entendu principalement la banque de détail, mais aussi la gestion d’actifs, l’assurance, la banque privée, le financement ou encore divers services de financiers spécifiques.

Actuellement, ce groupe bancaire pèse pas moins de 483 milliards d’euros de dépôts et 329 milliards d’euros d’encours de crédit. Son activité s’étend bien entendu principalement en France, mais aussi dans toute l’Europe, en Asie, en Afrique et sur la plupart des continents.

Sa capitalisation boursière est de l’ordre de 28 680 millions d’euros.

 

Les principaux concurrents du Crédit Agricole :

Le Crédit Agricole est une banque de niveau 2 qui exerce ses activités en France mais aussi à travers le monde. En ce sens, elle fait face à une concurrence internationale avec quelques grands groupes bancaires exerçant des activités similaires sur les mêmes marchés géographiques. Nous vous proposons ici de découvrir les plus grands concurrents du Crédit Agricole en France et sur le plan international.

En France, les principaux concurrents du Crédit Agricole sont la BNP Paribas et la Société Générale.

A l’étranger, les grands groupes bancaires qui concurrencent le Crédit Agricole sont la Bank of America, HSBC et la Deutsche Bank.

Il est important de connaitre ces concurrents directs du Crédit Agricole car les évènements qui les touchent peuvent aussi avoir une influence sur le groupe Crédit Agricole et donc influencer l’évolution de son action en Bourse.

 

Les principaux partenaires du Crédit Agricole :

Le groupe Crédit Agricole a su tisser des liens intéressants avec certains grands groupes français et internationaux au travers de partenariats ciblés qui lui ont permis de mettre en valeur son image de marque et d’accéder à certains marchés stratégiques.

Récemment, soit en janvier 2017, le Crédit Agricole est notamment devenu partenaire du groupe Engie dans le cadre de la réduction du surendettement du numéro un de l’énergie éolienne en France.

Le Crédit Agricole a également signé un accord de partenariat avec la BNP Paribas pour assurer la gestion et la continuité du portefeuille de dérivés actions du Crédit Agricole en 2013.

Enfin, le Crédit Agricole a également été partenaire de nombreux évènements sportifs comme l’Euro 2016, ce qui lui a permis de bénéficier d’une meilleure visibilité et de gagner des parts de marché plus stratégiquement. Il est aussi partenaire de nombreuses collectivités et petites entreprises françaises et européennes.

 

Historique et analyse des cours de l’action Crédit Agricole :

Les actions du Crédit Agricole sont cotées sur le CAC 40 et le NYSE Euronext Paris. Depuis 2012, ses titres ont connu une nette croissance, après une légère période de dépréciation. Et les prévisions des analystes pour les années à venir restent extrêmement positives. On attend en effet une hausse des dividendes de 0.33 à 0.46 entre 2013 et 2015.

 

Historique économique récent du groupe Crédit Agricole :

Pour mieux comprendre ce qui a marqué le groupe bancaire Crédit Agricole et influencé l’évolution du cours de son action en Bourse, il est indispensable de se plonger dans l’historique récent de cette entreprise. Nous avons choisi ici de vous parler avant tout des grandes dates qui ont marqué son histoire financière et économique depuis le début du 21ème siècle. Voici donc un bref résumé des évènements qui ont eu une influence sur la cotation de l’action Crédit Agricole ces dernières années.

C’est en effet au 21ème siècle que le groupe Crédit Agricole diversifie le plus ses activités. Il rachète ainsi le groupe Finaref en 2003 et gagne, dans le même temps, une offre amicale sur le Crédit Lyonnais. Grâce à ces opérations, les activités de ces différents pôles sont unies en un seul et même groupe.

Dès 2004, le Crédit Agricole débute un plan de développement visant à conserver sa place de leader des caisses régionales notamment sur le marché des grandes villes mais en développant aussi sa présence à l’international. Cette internationalisation rapide sera cependant préjudiciable lors de la crise qui débutera quelques temps plus tard. En 2006, la filiale d’assurances du Crédit Agricole voit aussi le jour en scindant Pacifica et Predica.

Comme toutes les enseignes du groupe bancaire ou financier, le Crédit Agricole subira la crise économique de 2007 de plein fouet avec le blocage des marchés de crédit interbancaire. Il doit alors revendre ses parts de l’entreprise Suze avant de lancer une augmentation de capital de plus de 5.9 milliards d’euros afin de satisfaire aux règles de Bâle 2. Le groupe cèdera également plus de 5 milliards d’actifs non-stratégiques. Dans le même temps, cette grande banque empruntera 11 milliards d’euros à un taux de 8% à l’Etat, qui seront entièrement remboursés en 2009. Grâce à cela, l’action Crédit Agricole gagnera 40% en 2009.

Durant les années suivantes, le groupe enregistrera des résultats plutôt décevants avec des pertes importantes et notamment la vente en 2012 de sa filiale grecque pour un euro symbolique. Entre le coût élevé des investissements et le désengagement du Crédit Agricole avec certaines filiales étrangères comme en Espagne, la banque se voit obligée en 2013 d’annoncer l’inscription dans ses comptes de 3.8 milliards d’euros de dépréciations et de charges, soit une perte record. Début 2013, elle se sépare finalement de la société BC Finance revendue à Creditec.

Malgré les nombreuses pertes entrainées par la crise financière du début du 21ème siècle, le Crédit Agricole propose une stratégie axée sur la banque de proximité, les métiers de l’assurance et de l’épargne en 2014. Il vend cependant sa filiale bulgare pour 160 millions d’euros la même année. En 2015 ce sont 50 des parts du groupe dans la banque belge Crelan SA qui sont revendues aux Caisses Coopératives Belges.

Suite à un changement de direction, toujours en 2015, le Crédit Agricole lance un nouveau projet dont le but est de simplifier la structure de ce groupe que les investisseurs considèrent comme trop complexe.

De nombreux autres projets et développements futurs pourront ainsi être utilisés par les traders pour mettre en place des stratégies haussières ou baissières sur le cours de cet actif.

 

Les données boursières importantes à propos de l’action Crédit Agricole :

Les informations concernant l’évolution technique du cours de l’action Crédit Agricole et que vous avez découvertes plus haut ainsi que les données historiques concernant les finances et l’organisation de ce groupe que nous venons de voir sont, bien entendu, des éléments très importants pour la compréhension de ce titre. Mais il est tout aussi important de connaître certaines données boursières plus générales comme celles que nous allons vous dévoiler ici :

  • La capitalisation boursière totale de la société Crédit Agricole est en 2017 de 33 214.04MEUR.
  • On trouve actuellement sur le marché pas moins de 2 846 104 526 titres en circulation.
  • Le cours de l’action Crédit Agricole est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris.
  • La société Crédit Agricole fait partie du calcul de l’indice boursier français national CAC 40 et donc des 40 plus grandes capitalisations boursières françaises.
  • L’actionnariat du groupe Crédit Agricole est constitué à 56.70% des parts du groupe SAS  Rue La Boétie, à 29.96% des parts d’investisseurs institutionnels, à 9.53% de parts d’investisseurs actionnaires individuels, à 3.66% de parts de salariés du groupe et à 0.15% en autocontrôle.

Grâce à l’ensemble de ces informations, vous êtes désormais en mesure de mettre en place une stratégie complexe et objective sur l’action Crédit Agricole.

 

Organisation de l’entreprise Crédit Agricoles et différentes caisses :

Le groupe bancaire Crédit Agricole est organisé en trois grandes sections à savoir les caisses locales, les caisses régionales avec leurs agences et leurs participations et le Crédit Agricole S.A et ses filiales. Les caisses locales et les caisses régionales sont considérées comme des sociétés coopératives alors que le Crédit Agricole S.A est une société par actions. Cette entreprise compte d’ailleurs parmi les toutes premières sociétés coopératives dans le monde. Nous vous proposons ici d’en savoir davantage à propos de l’importance et des activités des deux types de caisses (locales et régionales) et leur organisation.

Les caisses locales du Crédit Agricole : Le groupe Crédit Agricole compte actuellement près de 2 500 caisses locales avec plusieurs millions de clients sociétaires. On appelle ces dernier « clients sociétaires » car ils sont clients du groupe mais également détenteur de capital social de l’entreprise par le biais de parts sociales. Il s’agit ici d’une des spécificités du Crédit Agricole qui exerce une gouvernance participative et qui en fait d’ailleurs un de ses axes de communication principaux.

Ces caisses locales possèdent la plus grande part du capital des caisses régionales dont nous allons vous parler ci-après. Il est également important de comprendre que ces caisses locales organisent chaque année des assemblées générales auxquelles participent plus de 500 000 personnes clientes sociétaires qui sont alors en charge de désigner environ 32 000 administrateurs bénévoles.

Les caisses régionales du Crédit Agricole, également appelées « banques coopératives régionales de plein exercice » sont en charge de propose à leurs clients des produits et services financiers variés. Ces caisses comptent plus de 20 millions de clients actuellement. Elles sont représentées par un réseau de plus de 7 200 agences et près de 12 000 distributeurs automatiques de billets. Il faut également ici comptabiliser les quelques 7 000 points verts installés chez des commerçants et permettant aux clients du groupe un accès rapide à certains services bancaires courants. En 2008 et afin de les rendre plus fortes et plus solides en période de crise tout en améliorant leur compétitivité face à la concurrence, le Crédit Agricole a regroupé ces caisses régionales. On n’en compte plus actuellement que 39 contre 94 caisses en 1988. Les caisses régionales ont par ailleurs certaines missions particulières.

La première mission de ces caisses régionales consiste à prévenir l’exclusion bancaire. Afin de venir en aide aux personnes qui subirait un accident de la vie comme un décès ou une perte d’emploi, 30 de ces caisses régionales ont mis en place des Points Passerelle où les clients concernés trouveront un dispositif d’écoute, de médiation et d’accompagnement personnalisé. L’objectif de ces Points Passerelle est de permettre à ces personnes en situation compliquée de s’en sortir au mieux sur le plan financier et administratif. Il a été lancé en 1997 par la caisse régionale du Nord-Est.

Un autre des objectifs de ces caisses régionales concerne l’emploi de personnes en situation de handicap. Pour cela, le groupe a mis en place l’association Handicap et Emploi au Crédit Agricole, également connue sous le sigle HECA. Par le biais de cette association, le Crédit Agricole et ses caisses régionales proposent un certain nombre de moyens améliorant le recrutement, l’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes souffrant d’un handicap. Le processus met notamment en œuvre différents leviers comme des aménagements de certains postes de travail, des facilités de transport ou encore de la formation. Ce dernier point est essentiel car on sait que c’est le faible niveau de formation des personnes en situation de handicap qui pèse le plus sur leur capacité à trouver et à conserver un emploi. Ainsi, le Crédit Agricole a mis en place plusieurs types de formations en alternance afin de permettre aux candidats bénéficiant d’un simple niveau bac d’obtenir une qualification de niveau bac +1 ou bas +2. Grâce à ce dispositif, le groupe Crédit Agricole a recruté plus de 800 personnes en situation de handicap entre 2006 et fin 2010 avec une majorité de contrats en alternance mais également de nombreux contrats en CDI.

Comme vous l’aurez sans doute compris, la mise en avant du modèle coopératif du Crédit Agricole par le biais de ses agences régionales est d’une importance majeure dans la stratégie marketing du groupe. Ainsi, les caisses régionales participent activement à la promotion de ce modèle sur leur territoire en mettant en œuvre plusieurs types d’actions comme l’organisation de colloques intitulés Perspectives Mutualistes ou encore de la diffusion massive de la carte bancaire sociétaire.

 

Les forces et les faiblesses du groupe et de l’action Crédit Agricole :

Afin de vous permettre de mieux appréhender la manière dont le cours de l’action Crédit Agricole est susceptible d’évoluer à court comme à long terme, il est bien entendu nécessaire de connaitre les forces et les faiblesses de cette entreprise. Aussi, nous vous proposons d’en savoir plus à ce sujet avec quelques explications concernant les avantages mais aussi les défauts de ce groupe.

Le groupe Crédit Agricole jouit avant tout d’une forte réputation que ce soit en France ou en Europe. Rappelons en effet qu’il s’agit de la première banque de détail ainsi que du premier assureur du pays en ce qui concerne les dépôts des ménages pour lesquels il détient plus de 25% des parts de marché. Le Crédit Agricole est également leader européen en terme de revenus bancaires notamment grâce à ses différentes filiales dont les agences Crédit Agricole bien sûr, mais aussi LCL anciennement Crédit Lyonnais et la banque en ligne BforBank. Enfin, ce groupe est leader en termes de gestion collective en France et en Europe par le biais de la marque Amundi.

L’organisation particulière du Crédit Agricole en différents pôles est également un atout. Le groupe compte ainsi les caisses régionales, le LCL, la banque de proximité à l’échelle internationale et principalement en Italie, son pôle épargne et assurance ainsi que quelques services financiers spécifiques comme le leasing ou le factoring. Il propose aussi des activités de banque de financement.

Le Crédit Agricole a su montrer, au fil des dernières années, sa capacité à être rentable avec des résultats intéressants, notamment en ce qui concerne ses activités de banque de détail qui génèrent plus de 35% du bénéfice net à elles seules. Il offre aux investisseurs une parfaite transparence et une excellente visibilité sur ses profits.

La structure financière du Crédit Agricole est un  autre atout majeur du groupe car elle est particulièrement solide et est d’ailleurs récompensé à ce titre par les grandes agences de notation. Récemment, le Crédit Agricole a également simplifié sa structure capitalistique ce qui devrait avoir un effet positif sur la solidité financière de l’entreprise mais aussi sur le résultat net de l’entreprise pour la fin de l’année 2017. Enfin, le versement du dividende en numéraire à hauteur de 0.60€ avec un taux de redistribution de 50% a fait son grand retour en 2017.

Mais bien entendu, le groupe Crédit Agricole ne présente pas que des forces et a aussi ses faiblesses parmi lesquelles on peut notamment citer le climat de doute chez les investisseurs au sujet du système bancaire européen à cause de la régulation européenne consommatrice en fonds propres et aux faibles taux d’intérêts pratiqués.

Le boom des banques en ligne qui proposent des tarifs plus appréciables et qui gagnent chaque jour un peu plus de terrain est également une menace pour le groupe Crédit Agricole tout comme les banques qui s’apprêtent à envahir le marché et créées par des entreprises de télécoms ou d’Internet.

Les activités d’assurance du groupe Crédit Agricole pourraient également subir les effets de la hausse des taux d’intérêt. Rappelons qu’il s’agit ici de plus de 30% du résultat d’exploitation du groupe. De plus, les nombreux remboursements anticipés ainsi que les renégociations des prêts pèsent actuellement sur les marges générées par ce segment.

Enfin, notons que les autres actifs du groupe comme les actifs des banques régionales sont peu valorisés.

 

Quelques conseils pour bien analyser l’action Crédit Agricole :

Pour analyser au mieux l’action du Crédit Agricole, il est nécessaire de suivre de près plusieurs éléments importants comme la valorisation de cette banque qui tient compte à la fois des positions de liquidités, de sa capacité à respecter le ratio de solvabilité de Bâle 3 de 9% des fonds propres, le contrôle des engagements en banque d’investissement, la centralisation des compensations de dérivés, le coût du risque, le rendement des fonds propres et les décisions des grandes banques centrales comme la BCE ou la Fed.

On surveillera également de près la mise en œuvre du plan stratégique 2019 qui prévoit une croissance de revenus de plus de 2.5% par an par le biais des assurances, de la gestion d’actifs, de la réduction des coûts à hauteur de 900 millions d’euros et d’investissements à hauteur de 7.7 milliards d’euros avec une rentabilité supérieure à 10%, des bénéfices de plus de 4.2 milliards d’euros et un ratio CET de plus de 11%.

Bien entendu, on ne négligera pas pour autant l’analyse technique qui reste un indicateur de premier choix.

Où et comment trader l’action du Crédit Agricole ?

L’idéal pour investir sur les titres du Crédit Agricole est de passer par une plateforme de trading en ligne afin d’y effectuer des opérations avec les CFD. Inscrivez-vous ici :

Trader l’action Crédit Agricole !
76% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent