Le baril de WTI sous zéro dollar : Une première !

  •   Le 21/04/2020 à 12h17
  •   HARMANT Adeline

C’est tout simplement une situation inédite que rencontre aujourd’hui le marché du pétrole avec le baril de WTI qui est passé hier sous la barre des zéro dollar à -37.63 dollars. Historiquement, le plus bas niveau jamais atteint par le pétrole brut était de 10 dollars en 1983. Mais que signifie cette cotation négative ? Quelles en sont les causes et les conséquences ? Explications et conseils !

--- Publicité ---
Trader le pétrole !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le baril de WTI sous zéro dollar : Une première !
Droit image : anax44 - Flickr

Les causes de cet effondrement du pétrole américain :

Rappelons tout d’abord que le cours dont nous parlons ici est celui du baril de pétrole brut WTI soit le prix des transactions entre producteurs et raffineurs. Etant donné que les raffineurs disposent aujourd’hui de stocks importants et que la demande est actuellement en train de s’effondrer à cause de la pandémie de Covid-19, la baisse du prix est mécanique alors que la production continue d’approvisionner le marché en excès.

Or, la demande est actuellement presque à zéro sur le marché de gros. Le passage du prix du baril en négatif signifie donc que les producteurs sont prêts à payer pour que les grossistes acceptent de stocker leur pétrole dans leurs réserves.

Une baisse aussi importante du prix du pétrole brut n’a pas été observée depuis la crise de 1929 et c’est la première fois de son histoire que l’or noir affiche un prix négatif. En effet, habituellement, la baisse de la demande en pétrole liée à une crise économique se fait sur du plus long terme. Avec la crise du coronavirus, les économies mondiales ont été très rapidement paralysées, ce qui a entrainé une baisse drastique et quasi-instantanée de la demande.

Bien entendu, cette cotation négative concerne les barils prêts à être expédiés et le prix des barils de WTI livrables en juin aux USA se maintient pour le moment au-dessus des 20 dollars. En effet, le marché semble anticiper une reprise de la demande dans les mois à venir et à mesure que le déconfinement se met en place dans les grandes économies.

 

Cet évènement va-t-il impacter l’économie européenne ?

En ce qui concerne l’économie européenne, le pétrole de référence reste le Brent de mer du Nord qui se maintient actuellement au-dessus des 25 dollars. On sait en effet que la demande en brut américain est souvent moins forte qu’en Brent et, par ailleurs, la demande ne provenance d’Europe baisse beaucoup moins actuellement que celle observée aux Etats-Unis.

Cependant, cet effondrement du marché américain ne sera pas sans conséquence pour le reste du monde étant donné que les producteurs américains vont abonder les marchés mondiaux dans le but de revendre leurs stocks ce qui va entrainer une baisse des prix.

On peut donc s’attendre également à un fort recul du prix du pétrole Brent dans les semaines à venir même si cette chute sera sans doute moins spectaculaire que celle du baril américain. Reste à observer l’efficacité du déconfinement dans la reprise économique de ces grandes économies.