Analyse du cours de l'indice suisse SMI (Swiss Market Index)

La Bourse de Zurich est bien entendu la principale place financière suisse. En ce sens, elle est très intéressante pour les traders qui souhaitent spéculer sur les actions en Bourse ou indices boursiers de ce pays. Pour cela, il est bien entendu indispensable de pouvoir suivre le cours de cette Bourse en direct, et de comprendre ce que ce cours représente exactement. Pour vous y aider, nous mettons donc à votre disposition les graphiques nécessaires, et vous expliquons, au travers de cet article, tout ce que vous devez savoir à propos de la Bourse de Zurich et de ses spécificités.  

--- Publicité ---
Trader le SMI !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Dernières actualités

Suisse : en attente de sa plus forte baisse économique jamais vue depuis 1975

Le 17/06/2020 à 18h34

Comme les nombreux pays européens qui avaient déjà annoncé et connu, la chute de leur activité économique, la Suisse connaîtra sa plus forte baisse cette année. C’est ce que prévoit la SECO.

Analyse N°1

On surveillera bien entendu la santé économique de la Suisse avec une analyse des publications importantes comme le PIB, la balance commerciale, les ventes au détail ou encore les indicateurs de confiance.

Analyse N°2

Il faudra également suivre de près les actualités et les résultats financiers des 20 entreprises qui y sont cotées et leur accorder de l’importance proportionnellement au poids de chaque entreprise dans l’indice.

Analyse N°3

Bien entendu, les décisions du gouvernement suisse quant à son économie et la réglementation auront des incidences directes ou indirectes sur cet indice.

Analyse N°4

Enfin, on gardera un œil sur le marché des changes et sur la valeur du Franc suisse face aux autres devises majeures de ce marché, qui déterminera la compétitivité du pays.

--- Publicité ---
Trader le SMI !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Présentation et historique de la Bourse de Zurich :

La Bourse de Zurich est plus communément appelée SIX pour Swiss Exchange. Elle est bien entendu basée dans la ville de Zurich où elle a été créée en 1873, soit 13 ans après celle de Genève qui fut la toute première place boursière du pays. La troisième Bourse Suisse, soit celle de Bâle, sera fondée en 1876.

La Bourse de Zurich fonctionne avec un service de négoce électronique depuis 1996. Avant cette date, les négociations se faisaient à la criée. Depuis cette époque, la Bourse de Zurich gère la Bourse nationale, qui est issue de la fusion entre les 3 grandes places boursières suisses. On retrouve aussi sur la Bourse de Zurich des titres financiers comme les emprunts d’Etat, des dérivés et des stock options.

Enfin, l’indice boursier principal de la Bourse de Zurich est le SMI.

 

L’indice boursier principal de la Bourse de Zurich :

L’indice Boursier principal qui permet de suivre le cours de la Bourse de Zurich est le SMI pour Swiss Market Index. Cet indice se base sur la cotation pondérée des actions de 20 sociétés suisses sélectionnées en fonction de leur capitalisation boursière totale.

Comme c’est le cas pour la plupart des indices boursiers nationaux, le SMI rend compte de l’activité économique suisse en tenant compte de la représentativité des secteurs d’activités de ces entreprises.

Bien que la Suisse ait introduit un nouvel indice retraçant l’évolution des moyennes capitalisations de cette place financière de Zurich, le SMI reste l’indice de référence et celui sur lequel vous pourrez trader en direct des plateformes de trading.

 

Qu’est-ce que le SMI ou Swiss Market Index ?

Prenons à présent quelques instants pout comprendre ce qu’est le SMI ou Swiss Market Index et comment il fonctionne. Le SMI ou Swiss Market Index est donc l’indice boursier de référence du marché boursier suisse. Il s’agit bien entendu de l’indice le plus important de ce pays. Comme son nom l’indique parfois le SMI 20 est composé des 20 entreprises dont la performance et la liquidité sont les plus importantes et qui ont de moyennes et grandes capitalisations.

Comme la plupart des indices de prix, le SMI n’est pas un indice de dividende mais un indice de performance qui tient compte en partie de ces distributions. Cet indice a été créé en 1988 avec une valeur de référence de 1 500 points. En ce qui concerne sa composition, elle est réévaluée tous les ans.

La cotation de l’indice SMI se fait en temps réel. Cela signifie qu’à chaque fois qu’une nouvelle opération a lieu, le cours de l’indice est automatiquement mis à jour suite à un calcul en temps réel.

Les actions qui sont intégrées dans l’indice SMI représentent actuellement près de 80% de l’ensemble des capitalisations boursières suisses. Elles regroupent également plus de 90% des transactions de toutes les actions suisses et du Liechtenstein qui sont cotées sur la place financière du SIX ou Swiss Exchange.

Les performances annuelles du Swiss Market Index se sont rapprochées de celles du Dow Jones, du DAX 30, du CAC 40 et du FTSE 100 étant donné que les grands marchés boursiers sont de plus en plus dépendants les uns des autres depuis une quinzaine d’années.

De par son rôle de représentant de l’ensemble du marché suisse des actions, l’indice SMI est également utilisé comme l’indice sous-jacent de nombreux dérivés instruments financiers comme des options, des contrats à terme ou encore des fonds indiciels comme les ETF.

 

Comment est constitué l’indice SMI ?

L’indice SMI de référence en Suisse est calculé par le biais de la pondération simple de la capitalisation flottante des valeurs, divisée par le diviseur. Cette capitalisation flottante correspond à la capitalisation totale des actions inscrites.

L’indice SMI couvre une majeure partie de la capitalisation boursière suisse totale et, les trois plus grosses capitalisations du marché SIX soit Nestlé dans le secteur alimentaire, Novartis dans le secteur médical et Roche également dans le secteur médical représentent à elles seules plus de 77% de cet indice. On comprend ainsi que ce poids important de quelques entreprises par rapport au reste des entreprises cotées sur cet indice pose problème puisque de ce fait, le SMI ne reflète plus vraiment l’ensemble des capitalisations de ce marché mais est fortement influencé par quelques entités seulement. Pour répondre à ce problème, le SIX Swiss Exghange a décidé, en 2017, de modifier le système de pondération de cet indice de manière à ce qu’aucune entreprise ne puisse avoir un poids supérieur à 18% de cet indice.

Si l’indice SMI est révisé une fois par an en fonction des performances des entreprises du marché, il arrive que certains évènements exceptionnels entrainent une révision de sa composition dans le courant de l’année. Cela peut notamment être le cas suite à des acquisitions majeures ou à des rachats d’entreprises par des entreprises étrangères.

En ce qui concerne les critères que doivent remplir les entreprises pour entrer dans la composition de cet indice SMI, on note que celles-ci doivent répondre à des exigences strictes en matière de liquidité et de capitalisation boursière. Premièrement, ces entreprises doivent représenter au moins 50% de la liquidité moyenne des problèmes constitutifs SPI et avoir une capitalisation flottante au moins égale à 0.45% de l’ensemble de la capitalisation SPI. On retiendra également que le volume de transactions et la capitalisation sont ici des facteurs déterminants dans le classement des entreprises de cet indice qui évolue chaque trimestre. Quant à la révision de l’indice, elle est effectuée tous les ans le troisième vendredi du mois de septembre.

On retiendra également que le SMI comptait autrefois 25 valeurs et non 20 comme c’est le cas aujourd’hui. C’est à la date de septembre 2007 que le SWISS Exchange a décidé de retirer certaines entreprises de sa cotation dont Ciba Specialty Chemicals, Lonza Group, Givaudan, SGS et l’une des deux catégories d’actions de Swatch group, laissant ainsi uniquement 20 titres dans cet indice.

 

Explications sur la pondération plafonnée de l’indice SMI :

Comme nous l’avons rapidement évoqué plus haut, l’indice SMI a vu son système de pondération changer en 2017. Etant donné que les trois plus grandes entreprises de cet indice soit Nestlé, Roche et Novartis, représentaient alors plus de 70% de la valeur de l’indice SMI, le SIX Swiss Exchange a décidé de changer la règle de calcul de celui-ci en introduisant un système de pondération plafonnée. Ainsi et depuis cette date, le poids de chaque entreprise qui compose cet indice ne peut plus dépasser le seuil des 18%.

La réévaluation du poids de chaque entreprise dans le but de ne pas dépasser ces 18% et de son classement se fait habituellement chaque trimestre en ce qui concerne le SMI. Mais lorsqu’une des entreprises cotées vois son poids dépasser 20% au cours d’un même trimestre (c’est ce qu’on appelle « rupture intra-trimestre »), son poids est automatiquement ramené à 18% sans avoir à attendre la prochaine révision.

Afin de rendre cette transition moins brutale, il existe une période de transition initiale au cours de laquelle ces changements ont été mis en œuvre progressivement et par étapes ne dépassant pas 3% par trimestre. Notons que l’indice SPI 20 a été créé parallèlement dans le but de continuer à indexer les 20 entreprises du SMI sans cette régulation pondérée plafonnée.

 

Quelle est la composition actuelle de l’indice boursier SMI :

A l’heure actuelle (Mai 2020), l’indice SMI est composé des 20 entreprises suivantes :

Bien entendu, cette composition est susceptible d’évoluer dans le temps selon les révisions effectuées chaque année.

 

Historique de la Bourse de Zurich de sa création à nos jours :

Pour en savoir plus à propos de la Bourse de Zurich, nous vous proposons maintenant de nous plonger dans son histoire.

La Suisse est l’un des pays du monde dans lesquels les places boursières sont les plus récentes. Ainsi, c’est en 1850 que sera créée la première Bourse des valeurs à Genève à l’initiative de la Société des agents de change et dans le but de rattraper le retard du chemin de fer suisse face aux autres pays dans un environnement politique radical. Ces projets de Bourse ont d’ailleurs beaucoup inquiété les courtiers à cette époque au regard des réglementations très strictes qu’ils impliquaient.

Il faudra cependant attendre environ 25 ans pour que la Bourse des valeurs de Genève ne soit plus la seule place de cotation en Suisse et que soit créée la Bourse de Zurich qui verra le jour en 1873. Mais cette date est en réalité la date retenue pour le démarrage du chantier qui permettra de construire un bâtiment spécialement dédié au marché boursier bien que de nombreuses cotations étaient déjà effectuées sans lieu physique. Plus tard soit en 1876, c’est la Bourse de Bâle qui sera créée en Suisse et qui viendra compléter les deux autres places de cotation. On verra ensuite apparaitre de nombreuses bourses régionales de petite taille.

La négoce exercée à la Bourse de Zurich se fait au départ à la criée mais cette méthode sera remplacée par un système de négoce électronique en 1996. C’est également à cette époque que les trois grandes places boursières suisses à savoir la bourse de Zurich, la bourse de Genève et la bourse de Bâle fusionnent afin de créer une bourse nationale qui sera basée à Zurich et que l’on appelle aujourd’hui Bourse de Zurich. C’est la SIX Swiss Exchange qui est en charge de la gestion de cette bourse nationale encore aujourd’hui.

A la fin de l’année 2007 et au début de l’année 2008, le groupe SWX fusionnera cependant avec Telekurs Group, spécialisé dans l’information financière et les paiements électroniques. Les deux entités formeront ainsi le SIX Group.

En 2015, la Deutsche Boerse procèdera à l’acquisition de la participation de 49.9% dans STOXX de SIX Exchange pour un montant de 697 millions de dollars.

Enfin plus récemment soit en 2018, le groupe SIX Group a annoncé le rachat des 75% de parts qu’il ne possédait pas encore dans Swiss Euro Clearing Bank qui est une société financière en charge de faire le lien financier entre la Suisse et l’Union Européenne et dont il était le principal client.

 

Quelles sont les heures d’ouverture et de cotation de la Bourse de Zurich ?

Avant de commencer à investir sur la Bourse de Zurich et ses nombreuses valeurs, vous souhaitez sans doute avoir un peu plus d’informations à propos des heures d’ouverture et de cotation de cette place financière. Voici donc quelques informations pratiques à ce propos.

Tout d’abord et comme la plupart des autres places boursières mondiales, la Bourse de Zurich est ouverte tous les jours du lundi au vendredi en dehors des jours fériés fédéraux. En ce qui concerne les horaires d’ouverture de cette place boursière et les heures de négociation, ils sont fixés dans le calendrier de négoce et de settlement qui vous indique également les différents jours fériés.

Toutefois, on notera que dans certaines situations particulières, les horaires de la Bourse de Zurich peuvent varier plus ou moins fortement. Cela peut notamment se produire lorsque le marché permanent est prolongé ou raccourci que ce soit pour les titres individuels ou pour certains segments complets de marché voire pour tout le marché. Cela peut également être le cas pour des titres individuels ou des segments de marché avec une suspension de la négoce de manière provisoire. Dans ce cas, aucune ouverture ni marché permanent n’a lieu pour ces valeurs.

Voici un peu plus de détails concernant les heures limites de passage d’ordres sur cette Bourse :

  • Pour les valeurs, l’ouverture se fait à 8h30 et la clôture à 17h.
  • Pour les emprunts, l’ouverture se fait à 9h et la clôture à 17h30.
  • Pour les actions et les fonds de placement, l’ouverture se fait à 9h et la clôture à 17h30.
  • Pour les droits et options, l’ouverture se fait à 9h15 et la clôture à 17h15

En ce qui concerne les cotations et leurs horaires, voici les détails à connaitre :

  • Les valeurs sont cotées de 8h30 à 17h
  • Les emprunts sont cotés de 9h à 17h
  • Les ETF et Warrants sur emprunts de la Confédération Suisse sont cotés de 9h à17h
  • Les ETS, ETSF et ETP sont cotés de 9h à 17h30
  • Les Sponsored Funds sont cotés de 9h15 à 17h30
  • Les produits structurés sont cotés de 9h15 à 17h15

Questions fréquemment posées

Quel est l’indice boursier principal de la bourse de Zurich ?

Aujourd’hui, le seul indice boursier de la bourse suisse et donc l’indice de référence du marché financiers de Zurich est l’indice SMI qui signifie Swiss Market Index, soit littéralement et en français, Indice du marché suisse. Cet indice boursier regroupe les 40 plus grandes valeurs de cette place financière, c’est-à-dire les 40 entreprises suisses dont la capitalisation boursière est la plus importante et donc les valeurs que vous retrouverez le plus souvent sur les plateformes de trading.

Quel organisme gère actuellement la bourse de Zurich ?

C’est l’entreprise financière SIX Group qui gère actuellement à la fois la bourse de Zurich et celle de Genève et Bâle. Autrefois connue sous le nom de SWX Swiss Exchange, cet organisme représente donc la bourse nationale suisse depuis la fusion en 1996 de ces trois bourses principales. Mais SIX Group prend également en charge le traitement d’autres types de titres financiers dont des emprunts d’Etat, des dérivés ou des stock-options.

Peut-on trader toutes les actions du marché boursier suisse en ligne ?

Si beaucoup d’actions suisses sont aujourd’hui accessibles par le biais des plateformes de trading en ligne, toutes les actions cotées sur ce marché ne sont pas accessibles par le biais des CFD. En effet et d’une manière générale, seules les actions qui font partie de l’indice boursier de référence SMI sont proposées aux traders en ligne car ce sont les titres les plus liquides.

Quels sont les autres indices boursiers similaires au SMI ?

Les autres indices boursiers qui ressemblent au SMI sont bien entendu les indices boursiers représentatifs des autres pays du monde. On pourra notamment citer ici l’indice français CAC 40, l’indice allemand DAX 30, l’indice britannique FTSE 100 ou encore l’indice américain Dow Jones. Il existe presque autant d’indices de ce type que d’économies dans le monde. Le plus souvent, ces indices boursiers rendent compte des meilleures valeurs d’une place financière et fonctionnent par le biais d’un calcul pondéré selon la capitalisation boursière.

--- Publicité ---
Trader le SMI !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent